"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:11

Les bords de Marne sont presque totalement délaissés en cette période très particulière qui ne semble pas décidée à se terminer lorsque sait ce qui est tombé cette nuit et ce matin.

Se rabattre sur les plans d'eau fermés donc plus tranquilles est certes une solution, à condition d'avoir un grand parapluie mais à voir l'état de la rivière, hier, à ARMENTIERES-EN-BRIE, près de TRILPORT, me laisse penser que nous ne sommes pas près d'y pêcher.

LE MATERIEL: L'INTERET DE L'ECHOSONDEUR EN CETTE PERIODE.
LE MATERIEL: L'INTERET DE L'ECHOSONDEUR EN CETTE PERIODE.

Nous avons tous une idée de ce que peut faire le poisson qui, en plein courant, ne résisterait pas à une véritable crue...Une de plus ! Mais j'ai eu envie de vérifier et, pourquoi pas, de tenter ma chance dans les jours qui viennent si la pluie nous laisse enfin un peu de répit.

Evidemment, dans cette situation, on pense que le poisson, petit ou gros, se réfugie dans les amortis et le long des berges, là où "ça tire" un peu moins. J'étais donc muni de mon échosondeur que j'ai passé dans des petits remous et même dans des retours de courant.

LE MATERIEL: L'INTERET DE L'ECHOSONDEUR EN CETTE PERIODE.

Au passage, vous remarquerez que l'eau est à 13 degrés en surface, ce qui laisse supposer qu'au printemps, alors que les couches supérieures se réchauffent plus vite que les couches inférieures, il faut compter 3 à 4 degrés de moins en profondeur, les échanges thermiques étant lents dans une masse liquide.

A 2 mètres du bord, pas un signal de présence de poisson mais en ramenant la sonde près du "perré", comme on dit sur les bords de Loire, ça bipe à tout va.

LE MATERIEL: L'INTERET DE L'ECHOSONDEUR EN CETTE PERIODE.
LE MATERIEL: L'INTERET DE L'ECHOSONDEUR EN CETTE PERIODE.

Par contre, lorsque la profondeur est de 3 mètres, les poissons sont détectés à moins de 2 mètres, face au léger courant à cet endroit. Rechercheraient-ils des couches plus chaudes ? C'est une hypothèse qui peut tenir la route.

Un timide rayon de soleil provoque un reflet sur mon écran et rend la prise de photos difficile mais je peux vous assurer qu'ils sont là, et bien là.

LE MATERIEL: L'INTERET DE L'ECHOSONDEUR EN CETTE PERIODE.

L'inconvénient de ce matériel est que, bien qu'il indique petit, moyen ou gros, l'étalonnage ne permet pas de savoir à partir de quelle taille il considère qu'un poisson est gros. Dommage parce que presque tous les bips indiquent du gros poisson.

Seule consolation, notre faune halieutique est nombreuse mais si le temps laisse quelque répit cet après-midi, je vais tout de même tenter ma chance, même dans une eau trouble.

Avec la pluie qui tombe, la récolte de vers de terre dans mon jardin ne devrait pas poser de problèmes !

commentaires

André MARINI 30/09/2013 20:59

Bien vu, Ami lecteur.
Un débris en suspension ou un dégagement gazeux. Pour ce qui est de la détection, on passe de la 3 D à une vision plane sur l'écran, ce qui signifie que ce qui est détecté ne se trouve pas obligatoirement à l'aplomb de la sonde. Pour moi, l'échosondeur n'est qu'un jouet mais pour mes amis qui en possèdent un, je passerai bientôt votre commentaire à l'appui d'un article concernant le moyen de prendre la température de toutes les couches d'eau. J'en profiterai pour utiliser votre commentaire remarquablement documenté.
Par pudeur, j'enlèverai votre appréciation quant au blog mais elle me comble de plaisir.
A mon tour, merci.
André

Ct 30/09/2013 18:12

Bonjour André

Bravo et merci pour ce site. Une perle rare !

Pour ce qui est de la fonction FISH-ID+ il faut jouer avec la sensibilité pour détecter du poisson, la mettre au maxi pour tout voir... mais attention un débris en suspension peut être pris pour un poisson. Il faut régler au juste milieu.... mais ne pas détecter de poisson ne veut pas dire non plus qu'il n'y a rien...
En tout cas il faut savoir une chose: le fond que l'on voit apparaitre à droite de l'écran se trouve pile-poil sous la sonde. Ensuite il y a le cône de détection à 90° et là tout ce qui passe dans ce cône (poisson) est retranscrit sur l'écran, mais attention à l'interprétation: un poisson qui entre dans le cône en étant à 2m de profondeur mais à 3m de la sonde sera placé à l'écran comme étant à 3m de profondeur.
voili voilà

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -