"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

1er au 8 octobre 2017 

 8.481 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.336.919 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.534.030   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 07:30

Le présent article ayant donné lieu à des échanges avec mon ami TOAD, fidèle lecteur, je le remonte aujourd'hui et le complète avec notre correspondance.

Pour compléter votre article comme toujours très utile: une autre solution serait de terminer le corps de ligne par une boucle simple, si l'on ne dispose pas d'émerillon assez petit pour passer à travers les anneaux du scion quiver. Il suffit alors de préparer des montages intermédiaires qui supportent l'amorçoir et que l'on attache par une boucle dans la boucle, sur le lieu de pêche, une fois le scion choisi en fonction des conditions. Voici des liens vers des schémas que j'ai faits pour un forum:
http://i38.servimg.com/u/f38/17/52/12/19/montag10.png 
http://i38.servimg.com/u/f38/17/52/12/19/montag11.png
 
 
Bien sûr, Toad, toutes les techniques sont bonnes mais après usage, boucle dans boucle, il faut couper.
De même si les conditions changent en cours de partie, il faut également couper au cas où l'on veut changer le quiver tip mais je regarde en suivant vos liens et peut-être les reproduirais-je avec votre permission.
Merci et amicalement.                                      André
 
 
On peut laisser la boucle simple sur le corps de ligne, pas besoin de la couper à chaque fois après usage, le nœud passe bien à travers les petits anneaux des scions quiver (sauf si on utilise du fil de gros diamètre). Pas de souci pour reproduire les schémas ou les montages, je n'ai, hélas, rien inventé ;-)
 

Merci de vos visites sur mytesting

 

RECHARGER L'ANIMATION

La pêche au feeder est parfois une pêche d'imprévus.

 

Lorsque l'on arrive au bord de l'eau, on ne peut jamais prévoir qu'elles seront les conditions ce jour, surtout en cette période où le courant est particulièrement changeant.

 

Un jour, c'est calme, le lendemain, ça file à toute allure en bouillonnant et, manque de chance, le scion prévu ne correspond pas, soit parce qu'il est trop sensible, soit parce qu'il ne l'est pas assez.

 

En changer s'impose mais il faut se livrer à un véritable exercice que nul d'entre nous n'a envie de faire tant nous sommes pressés de tremper notre fil.

 

Pourtant, il faut bien s'y résoudre sous peine de passer une journée catastrophique avec un scion à la limite de sa sensibilité ou, au contraire, pas assez si l'eau est à peu près calme.

 

Le meilleur moyen de se livrer à cet exercice est de prévoir un montage qui puisse se défaire et se remonter en un clin d'oeil.

 

En un mot, il faut pouvoir enlever le feeder qui ne passera jamais dans l'anneau terminal et prévoir le reste du montage avec des micro émerillons qui, eux, passeront sans problème.

 

Vous avez sans doute déjà compris où je veux en venir : Pour enlever le feeder, il suffit qu'il soit agrafé mais pas n'importe comment puisque si vous enlevez le feeder, c'est l'agrafe qui ne passera pas.

 

Pour remédier à cela, montez votre feeder avec une double agrafe BALZER et le tour sera joué.

 

Vous ferez passer la partie pêchante par l'anneau terminal, vous changerez le scion puis vous repasserez la partie pêchante dans le nouveau scion. 

 

Vous avez le choix entre ces deux modèles :

 

Double agrafe simple

 

 

Double agrafe avec micro émerillon

 

Il vous suffit ensuite de prévoir un montage très simple pour pouvoir démonter et remonter rapidement.

 

 

Détachez l'agrafe à sa partie supérieure pour que le feeder suspendu puisse être libéré, passez votre bas de ligne dans l'anneau terminal mais pour cela prévoyez des micro émerillons, changez le sion, remontez puis agrafez le feeder.

 

La deuxième agrafe vous servira à changer de feeder sans avoir à tout démonter. 

 

Si vous ne trouvez pas ces gadgets chez votre détaillant, ils sont disponibles par internet.

26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 17:10

NB: Privé de téléphone, donc d'internet, je fonctionne en domino Wifi. 

Je ne reçois plus de messages Outlook.

Veuillez m'excuser de ne pas répondre aux nombreux courriers qui me sont adressés par la formule "contact". 

Le calendrier des concours de pêche organisés en Seine-et-Marne étant enfin établi, je vous le communique d'autant plus en urgence que certaines dates sont déjà passées.

 

Merci Serge pour cette avant-première puisque ce calendrier n'est pas encore publié par la Fédération départementale.

17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 07:01

En cette période pascale de chasse aux oeufs, je ne peux pas faire autrement que de titrer ainsi.

J'ai lu tant d'âneries à propos de l'adjonction d'oeufs dans l'amorce que je vais y consacrer un article.

 

 

Je crois que bon nombre de nos confrères réagissent d'instinct, sans chercher à se documenter et, à ce propos, l'oeuf ajouté à l'amorce ne peut pas être simplement considéré comme un liant.

 

On ne doit jamais oublier que le poisson, en certaines périodes de l'année, réagit à ce qui lui apporte un plus.

 

Bien entendu, ce n'est pas raisonné et il ne prend pas l'avis d'un nutritionniste mais la nature est ainsi faite où les organismes poussent d'instinct les êtres vivants vers ce qui leur est bénéfique et lorsque l'on considèere la valeur nutritionnelle des oeufs, on ne peut qu'être convaincu de leur grand intérêt.

Les eaux sont encore froides mais le cyprinidé qui sort d'une longue période de métabolisme ralenti pour se préparer à la fraie a besoin d'une nourriture riche, notamment en protéines et en acides aminés. 

 

Les oeufs possèdent une grande valeur nutritive car ils sont considérés comme une excellente source de protéines de haute qualité.

 
Les protéines présentes sont des "protéines complètes" car elles contiennent  9 acides aminés essentiels dans des proportions optimales mais elles servent aussi à la formation des enzymes digestives et des hormones. 

 

Un acide aminé est dit "essentiel" lorsque l' organisme ne peut le fabriquer lui-même.

 

Il doit donc impérativement être fourni par la nutrition et ceux présents dans l'oeuf constituent une référence pour l'évaluation de la teneur en protéines des autres aliments.

 

DE PLUS:

 

-Un œuf  de 60 grammes a une valeur énergétique de 90 kcal.

 

-La teneur en lipides est de 7 grammes et les 2/3 des acides gras sont insaturés mais l’œuf est également riche en vitamines (A, D, E) et en oligo-éléments (fer et zinc).

 

Personnellement, en ce moment, j'utilise des oeufs de faisane simplement parce que je récupère les oeufs de mes poules mais j'aurais pu utiliser des oeufs du commerce .

 

 

A titre d'expérience, que j'ai renouvelée plusieurs fois cette semaine, j'ai fait alterner des parties avec l'amorce simple et d'autres avec la même amorce liée avec une bonne quantité d'oeufs.

 

 

La différence ne peut pas être le fruit du hasard puisque j'ai fait alterner cette expérience un jour sur deux pendant une semaine.

 

Les jours sans oeuf: Peu de touches et uniquement des ablettes.

 

Les parties avec les oeufs de faisane: J'ai, bien sûr, pris des ablettes mais j'ai secoué les gardons, les brèmes et même les petits carpeaux, tout ceci à la simple coulée et près du bord dans une eau encore un peu forte.

 

Ceci ne se vérifiera pas toute l'année...J'ai déjà fait l'expérience !

 

Mais dans les conditions actuelles, eau encore très fraiche avec un poisson déjà en activité et à la recherche d'une nourriture particulièrement riche pour reconstituer ses réserves, je suis persuadé que la période est particulièrement faste. 

 

 

Voici les oeufs que j'ai récupéré hier soir et que je vais utiliser cet après-midi mais je suis certain du résultat.

Pour revenir à l'article initial, cliquer sur le lien bouton ci-dessous. (Code html du lien bouton disponible sur mytesting)

 

Revenir à l'article de mai 2015.

8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 10:00

 

 

Cliquer ici pour les codes HTML ET JAVASCRIPT disponibles sur mon blog "mytesting"

Ils ont tous deux leurs avantages mais aussi leurs inconvénients.

 

Si la tresse présente les avantages de n'avoir aucune élasticité, de retransmettre instantanément la touche et de supporter une grande finesse grâce à sa solidité, elle demeure sans souplesse et présente moins de résistance à l'abrasion.

 

Par contre, le nylon offre une grande résistance à l'abrasion, il amortit les chocs et permet une glisse sans problèmes.

 

Mais voila, l'élasticité du nylon lui permet ou plutôt lui permettait de s'étirer de 30 pour cent de longueur.

 

Une pêche à 30 mètres supporte un étirement de 10 mètres ce qui ne permet pas un bon contrôle de la touche et encore moins du ferrage puis du contrôle du poisson.

 

Il n'est pas non plus particulièrement préconisé d'attendre un étirement de 10 mètres avant de voir le tremblement du quiver.

 

C'est sans doute la raison pour laquelle bon nombre de pêcheurs se sont tournés vers la tresse malgré sa propension à ne pas couler très vite et son goût prononcé pour ramasser tout ce qui traîne en surface.

 

 

Mais qu'en est-il aujourd'hui ?

 

Conscients de l' inconvénient d'une trop grande élasticité, les concepteurs ont mis au point des monofilaments dont l'élasticité est fort réduite par rapport aux anciens nylons avec une régularité de calibrage, un excellent rapport diamètre/puissance, une résistance aux noeuds, à l'abrasion et au vieillissement qui peuvent désormais nous orienter vers cette utilisation.

 

On trouve actuellement des monofilaments dont le coefficient d'élasticité est réduit de moitié, soit 15 pour cent. 

 

Un ferrage avec du nylon nécessitera un geste ample qui pardonnera la brusquerie, ce que ne permet pas la tresse.

 

 

La tresse, loin d'être abandonnée, sera plutôt réservée à la pêche au lancer puisque là, le ressenti de la touche gagne à être immédiat ou au feeder à très longue distance et, bien entendu, pour toutes les pêches de fond, également à longue distance afin de procurer un meilleur ferrage.

 

Personnellement, pour la pêche au feeder et au quiver, j'ai définitivement opté pour le monofilament, compte-tenu des avantages qu'il présente mais s'il y a bien une précaution à prendre c'est de choisir un matériau moderne, à élasticité réduite.

 

Et qui dit matériau moderne dit forcément prix relativement élevé mais le jeu en vaut la chandelle et, personnellement, je n'ai pas hésité à sortir de mes anciennes habitudes pour me tourner désormais vers le monofilamant.

 

Mais, pour le lancer, la tresse reste de mise.

 

©AM©

Ce copyright n'est qu'un simple exemple dont le code figure sur mon blog my testing.

3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 10:37

 

 

Traditionnel concours de pêche des carnassiers en No-kill, du bord et float-tube, organisé au plan d’eau des Caurois à Viry-Noureuil par mes amis de l'Aisne.

 

Samedi 2 Mai 2015

 

A cette occasion, je rappelle aux pêcheurs détenteurs d'une carte interfédérale qu'ils peuvent désormais, par réciprocité, participer aux animations de l'URNE.

 

Si vous êtes intéressés, vous trouverez, ci-dessous, les documents nécessaires à l'inscription.

 

1)Bulletin de participation.

2)Autorisation photographique

2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 08:30

Puisque la question m'est posée par un ami lecteur, autant y répondre sous forme d'article.

 

ETAT DES LIEUX

 

Tout d'abord, un état des lieux s'impose lorsque cet étang est destiné à la pêche.

 

A ce niveau, la faune aquatique qui sera introduite dépendra de ces facteurs.

 

Superficie, profondeur, nature des fonds et végétation existante mais aussi qualité de l'eau et mode d'alimentation de l'étang sont forcément primordiaux.

 

L'eau d'un ruisseau passant dans les cultures est chargée de nitrates et aura pour effet de recouvrir la surface d'une épaisse couche d'algues vertes en été, étouffant toute vie aquatique.

 

De même, si, en été, le mode d'alimentation en eau est tari, on risque d'être obligé de prévoir une pompe qui brasse l'eau pour la réoxygner.

 

REGLES DE BASE

 

Favoriser la végétation aquatique et planter si nécessaire.

 

 

Limiter la compétition entre espèces et entre individus.

 

Introduire plusieurs classes d'âges de poissons fourrage dont des géniteurs qui pourront assurer le renouvellement du stock chaque année.

 

Pour cela, introduire des gardons d'un été qui seront l'alimentation des prédateurs la première année mais aussi de 2 et 3 étés pour la reproduction.

 

Ne pas introduire sandre et brochet sur un petit plan d'eau.

 

Le brochet peut parfaitement s'y adapter mais le sandre ne trouvera pas un habitat favorable du fait du manque d'espace et de profondeur.

 

Ne pas créer une surpopulation qui entrainerait un déséquilibre écologique et une eutrophisation des milieux, une forte pression sur la végétation aquatique et la petite faune.

 

A terme on s'expose à une mortalité importante ou au nanisme de ce qui survit.

 

EMPOISSONNEMENT

 

C'est ce que l'on appelle la "mise en charge".

 

Quelles espèces introduire à l'hectare et pour moins de 1 mètre de profondeur ?

 

Pour un étang à friture

 

-Gardons tout-venant 55 kg à l'hectare

-Gardons reproducteurs 50 Kg à l'hectare

-6 brochets de moins de 1 kg.

 

Pour un étang riche en carnassiers

 

-200 kg de gardons de 1 à 2 étés.

-10 à 15 brochets de 1 kg,


Après deux ans, il faut rééquilibrer les densités de gardons ou de brochets en fonction de la reproduction des uns ou des autres.

 

Un petit volume d'eau oblige à équilibrer en permanence les populations de poissons présents, en éliminant les espèces excédentaires et en réintroduisant les espèces déficitaires.

 

Et, dans les deux cas.

 

-30 Kg de tanches de 2 ou 3 étés à l'hectare.

-25 Kg de carpes d'un été à l'hectare

 

Si la végétation est envahissante, il y a intérêt à introduire quelques carpes amours pour l'entretien mais pas la première année.

 

ENTRETIEN 

 

Ne jamais faucarder (Arracher la végétation aquatique) mais plutôt introduire quelques amours blancs.

 

 

A chaque fois que c'est possible, il est important de prévoir la possibilité d'une vidange totale afin de détruire toutes les espèces indésirables qui peuvent avoir été introduites.

 

A titre d'exemple, le poisson-chat, hautement indésirable, peut être introduit par ses oeufs collés aux pattes de canards qui ne manquent pas de venir se poser à un moment ou à un autre.

 

GESTION

 

. Immerger des branches sur une portion non dévolue à la pêche. 

 

 

Ces branches doivent dépasser de l'eau et être visibles pour la reproduction du brochet.

  • Ne pas ouvrir toute la berge à la pêche.
  • Conserver d’importantes zones de végétation aquatique favorable à la reproduction.
  • Bannir tout traitement chimique de l’étang.
  • Privilégier les espèces de poissons pouvant se reproduire sur place.

TABLEAU DE MISE EN CHARGE SELON LA DESTINATION DE L'ETANG

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 08:08

IMAGINEZ SIMPLEMENT QUE VOUS ÊTES UN GARDON QUI PASSE PRES DE CE BROCHET.

Code disponible sur le blog informatique.

 

C'est, bien entendu, ma petite vanne annuelle à l'occasion du 1er avril. 

 

CLIQUEZ ICI

Publié par André Marini - dans Jeux et quizs
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 09:00

POUR COPIER LE CODE DE CE CUBE ANIME, SE REP0ROTER A MON BLOG INFORMATIQUE.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Amorce

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque nous confectionnons nos amorces de fond nous-mêmes, nous pensons détenir le petit plus qui, à défaut de nous faire remplir une bourriche alors que nos voisins ont l'impression de pêcher dans un baquet, permettra de "sauver" une journée.

 

Pour moi, c'est du folklore, du moins à notre niveau, mais rien ni personne ne nous empêche d'aimer le folklore et je dirais même que celà fait partie de notre plaisir.

Une partie de pêche se prépare, tant pour ce qui concerne le matériel que pour l'amorce à utiliser le jour J, comme si c'était le début du plaisir et...en confidence mais ne le répétez à personne, même après toutes ces années de pratique et ces heures passées au bord de l'eau, j'ai encore du mal à trouver le sommeil lorsqu'une sortie est prévue le lendemain matin.

 

Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que je prépare mon amorce moi-même bien qu'il me soit arrivé, plus souvent qu'à mon tour, de me trouver à côté d'un pêcheur utilisant l'amorce lambda achetée dans le commerce et de ne pas avoir plus de touches.

 

Pas moins non plus, heureusement !

Mais pour être complet, sinon il n'y aurait rien à écrire, il m'est souvent arrivé de décider le poisson quand mes voisins "ramaient".

 

Des secrets ? Que non !

 

La chance ? Peut-être ! 

 

L'observation ? Pourquoi pas ! 

 

L'expérience née de la multiplication des situations ?  Sans nul doute !

 

Comme tous les pêcheurs inconditionnels de gardons, j'ai sans doute appris bien des choses mais c'est en toute modestie que je livre quelques constantes.
 

Les cyprinidés... c'est bien eux que nous recherchons en premier.... aiment ce qui est

-huileux

-épicé

-sucré

-et même ce qui est salé !

 

Un vrai buffet de surprise-partie, il ne manque que les petits fours et le champagne.

En mars, alors que les eaux sont encore froides et que le métabolisme des poissons fonctionne au ralenti, j'ai remarqué, depuis longtemps qu'une amorce épicée les réveille un peu plus que les autres.

 

Voici donc, à titre d'exemple et sans être présomptueux au point de prétendre détenir une vérité absolue, gage d'une réussite assurée, la composition de ma "mixture" que je modifie tout au long de la saison en gardant les mêmes bases.

 

Interviendront aussi la luminosité, la couleur de l'eau, la force et la vitesse du courant ainsi que la profondeur à laquelle je pêche.

 

En règle générale : J'assombris mon amorce par temps couvert ou par eau teintée.

Je dose  le "collant" sur place en fonction de la profondeur et surtout de la vitesse du courant.

 

Voici ma base

 

3 Kg de chapelure brune.

1 Kg de chapelure blonde
1 Kg de chapelure fluo.
3 Kg de gaude ou de farine de maîs.
3 Kg de chènevis grillé que je préfère de loin au chènevis moulu.
1 Kg de braséine.

 

Puis j'ajoute  

 

1 Kg d'épicéine
2 Kg de fenouil.
1 Kg de coriandre.
1 paquet de curcuma.

                             
 Et enfin le PV 1 collant en fonction des conditions de pêche.

 

Remarquez, avec cela, j'ai de quoi pêcher pendant un moment mais c'est justement ce que je recherche, étant bien entendu que j'apporte quelques modifications au fil de la saison pour tout abandonner lorsque la pêche à la graine détronne, pour moi en tout cas, toute autre pêche.

 

Ceci constitue ma base, huileuse grâce au chènevis, sucrée grâce au maïs et épicée grâce à l'épicéine, au coriandre et au curcuma.

 

Pour le sel, j'ajoute, en cours de saison, des sardines, du thon ou des éperlans ou tout autre poisson de mer mais cela ne peut se faire qu'au coup par coup sous peine de corruption de l'ensemble de l'amorce.

 

C'est d'une efficacité redoutable.

 

Le fenouil donne le goût anisé.

 

Je confectionne cette base en grande quantité et  je la conserve dans des seaux hermétiques.

Ensuite, comme tout le monde, après que mon amorce soit mouillée, bien imprégnée puis passée, j'ajoute des asticots de taille et de couleur différentes.

 

Avec cette base, je touche pratiquement tous les poissons mais je n'oublie pas la propension de certaines espèces comme le pain d'épice pour la tanche, le fromage pour le barbeau, l'ail pour la brème et j'en passe avec bonne conscience parce qu'à ce niveau, mes amis pêcheurs en savent autant, sinon plus que moi.

On notera tout de même qu'à ce niveau, beaucoup de progrès ont été réalisés, notamment avec l'introduction des farines belges ou anglaises.

 

Mais confectionner son amorce soi-même est le début du plaisir de la pêche.

21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 09:30

Samedi 14 mars : Ouverture de la pêche en première catégorie.

 

Samedi 21 mars :

AAPPMA du Pays de Meaux et de ses environs : Nettoyage des abords de la base nautique.

Renseignements : 06.87.89.66.19

 

Dimanche 22 mars :

AAPPMA Rozay-en-Brie : Nettoyage des berges et débroussaillage.

Rdv au lavoir du square Jacques PICARD
Renseignements : 01.14.55.29.59 ou 07.82.36.26.00

 

Dimanche 29 mars :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres : Lacher de truites en centre ville de Rozay-en-Brie

Animation payante
Renseignements 01.14.55.29.59 ou 07.82.36.26.00

 

Dimanche 12 avril :

AAPPMA Varreddes-Germigny-Congis : Nettoyage des rives et abords de la Marne.

Rdv 14h Place de la Palée à Germigny-l'Eveque ou au terrain de foot de Varreddes.
Renseignements : 06.83.24.27.04 ou sur aappmavgc@orange.fr

 

Dimanche 19 avril :

AAPPMA Chaumes-en-Brie : Nettoyage des berges de l'Yerres.

Rdv 8h au parking du Pré Martin à Chaumes-en-Brie
Renseignements : 06.85.74.64.45

 

Jeudi 1er mai : Ouverture de la pêche du brochet en deuxième catégorie.

 

Jeudi 1er mai :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres : Sortie d'ouverture aux leurres

Renseignements sur le site web : http://pecheursdelyerres.forum-actif.net

 

Samedi 16 et Dimanche 17 mai :

AAPPMA Amicale des pêcheurs à la ligne de Trilport : Inatiation pêche aux silures

Renseignements : 01.60.09.79.30

 

Dimanche 24 mai :

AAPPMA Chaumes-en-Brie : Concours de Pêche

Ouvert à tous, rdv 7h à Chaumes-en-Brie

Renseignements : 06.85.74.64.45

 

Dimanche 07 juin :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres : Concours de pêche enfant "Challenge Guillaume"

Renseignements sur le site web : http://pecheursdelyerres.com

 

AAPPMA du Pays de Meaux et de ses environs : Fête de la Pêche

RDV à l'étang de la Grue à Monthyon

Renseignements : 06.87.89.66.19

 

Dimanche 7 juin : Fête de la pêche 2015

 

Dimanche 07 juin:

AAPPMA Chaumes-en-Brie : Initiation Pêche gratuite

RDV à partir de 8h, lacher de truites organisé.

Renseignements : 06.85.74.64.45

 

Samedi 13 et Dimanche 14 juin :

AAPPMA Amicale des pêcheurs à la ligne de Trilport :

Démonstration de pêche aux silures

 

Dimanche 14 juin :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres : Initiation pêche aux leurres

Renseignements sur le site web : http://pecheursdelyerres.com

 

Samedi 27 et Dimanche 28 juin :

AAPPMA du Pays de Meaux et de ses environs : Fête de l'eau à Meaux

Renseignements : 06.87.89.66.19

 

Semaine du 14 Juillet : Concours de pêche fédéral

 

Dimanche 6 septembre :

AAPPMA Amicale des pêcheurs à la ligne de Trilport : Forum des associations

Pêche à la truite pour les enfants

Renseignements : 01.60.09.79.30

 

Samedi 12 septembre :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres : Initiation à la pêche de la carpe - de 14h à 21h

Renseignements sur le site web : http://pecheursdelyerres.com

 

Dimanche 11 octobre :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres : Initiation pêche aux leurres - de 8h à 12h

Renseignements sur le site web : http://pecheursdelyerres.com

 

Dimanche 15 novembre :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres : Initiation pêche aux leurres - de 8h à 12h

Renseignements sur le site web : http://pecheursdelyerres.forum-actif.net

 

Samedi 28 novembre :

AAPPMA Amicale des pêcheurs à la ligne de Trilport : Téléthon en Marne

Renseignements : 01.60.09.79.30

 

Dimanche 06 décembre :

AAPPMA Les Pêcheurs de l'Yerres :

Concours de pêche aux leurres au profit du Téléthon

 

 

19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 09:37

Voici, parmi bien d'autres possibilités, 4 exemples de montages de lignes à coup susceptibles de s'adapter à toutes les situations.

 

MONTAGE 1

 

Montage léger à moyen mais il est préférable de l'utiliser en eau peu courante ou close et sans vent.

 

Le fabricant prévoit de monter un flotteur pouvant aller jusqu'à 3 grammes.

Personnellement, je ne vais pas au-delà de 1,5 gr, et encore !

 

 

MONTAGE 2

 

Réservé à une pêche un peu plus lourde, en eau moyenne à courante.

 

J'utilise ce type de montage en automne, quand l'eau est plus forte, pour pêcher le très gros gardon au maïs.

 

 

MONTAGE 3

 

Montage passe-partout classique pour pêcher en eau peu courante à courante avec un flotteur 20  grammes comme en eau calme à courant très lent avec un flotteur 1 gramme.

 

Le lest dégroupé permet de lancer la ligne sans encombre mais reste en partie passive et n'intervient que lorsque la touche est prononcée. 

 

Montage particulier pour pêcher à la canne bloquée pour rester sur l'amorce en eau très courante ou par vent assez fort.

 

La forme du flotteur permet à l'antenne de rester bien droite. 

Avec ces quatre montages préconisés par Sensas mais beaucoup utilisés, on peut faire face à toutes les situations.

 

Ensuite, à chacun d'adapter en fonction des conditions mais ce que l'on retiendra, c'est la position haute du lest principal qui permet de créer une partie passive et la position basse du lest constitué par un ou deux plombs créant la partie active.

 

C'est une règle qu'il conviendra d'intégrer pour tout montage parce qu'il élimine beaucoup de manqués et permet à l'esche de descendre tranquillement vers le fond à une allure presque naturelle que ne donne pas une plombée groupée, olivette ou plombs, positionnés à 20 ou 30 centimètres de l'hameçon. 

 

PATIENCE. Attendez que ça démarre ! 

ANTIQUITES

                                                       

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 10:26

 

 

Cette technique de pêche se pratique en eau calme et à courant lent au risque de voir le bouchon s'enfoncer à la moindre dérive ou au moindre rappel.

 

 

 

En effet, le flotteur un peu particulier utilisé pour cette technique et nommé waggler, n'est fixé à la ligne que par son extrémité inférieure.

 

 

En eau close à ou à faible courant, le poisson est plus méfiant et toujours susceptible de refuser l'esche.

On utilise donc de petits hameçons et des lignes fines dont la posée sur l'eau doit se faire le plus naturellement possible.

 

Il y a donc là un antagonisme entre les impératifs de diposer d'une ligne fine et l'obligation, pour pêcher loin, de disposer d'un lest important qui permette le lancer.

 

Comment disposer d'une ligne fine pour le lancer, pourvue d'un lest relativement important pour l'action de pêche ?

 

Voici le mode de plombée recommandé par Julien de "Pêche maniac"

 

 

Le lest est partagé en deux:

 

-La partie "passive" porte la plombée principale composée de gros plombs du type chevrotine.

-La partie "active" ou partie pêchante ne porte que quelques cendrées.

 

 

Entre ces deux parties, passive et active,  le rapport ne doit pas dépasser 1/4 de la portance totale du flotteur, déduction faite de son propre lest.

Si le flotteur porte 4 grammmes, la partie ACTIVE doit porter 1 gramme.

 

Le lest PASSIF de 3 grammes sera pincé en haut de la ligne, près du flotteur ou waggler.

 

En action de pêche, le lest passif n’est perçu par le poisson qu'au moment où le waggler a coulé. S'ajoute à cela un bas de ligne long pouvant aller jusqu'à 1 mètre et aussi fin que possible, en fonction du poisson recherché.

 

Pour éviter les emmêlages, on relie le bas de ligne au corps de ligne par un micro-émerillon baril mais on peut aussi assurer cette liaison par la "double boutonnière".

 

 

 

 

9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 07:54

 

 

 

RAPPEL IMPORTANT: En Seine-et-Marne mais aussi dans une bonne partie de la France, la pêche de l'anguille argentée est interdite toute l'année.

 

SAVOIR DISTINGUER L'ANGUILLE JAUNE DE L'ANGUILLE ARGENTEE

 

Anguille-jaune-ou-argentée1

 

ARRETE D'OUVERTURE ET DE FERMETURE

 

L' Arrêté ministériel du 4 février 2015 définit ces périodes par BASSIN.

 

Pour consulter celui qui vous concerne, vous pouvez lire le tableau ci-dessous en suivant ce lien qui vous renverra à l'Arrêté original publié par Légifrance.

 

NOTEZ QU'EN BAS DE PAGE LEGIFRANCE, VOUS POUVEZ TELECHARGER ET IMPRIMER

CET ARRETE. 

ATTENTION, RAPPEL IMPORTANT:

 

Où que vous soyez, si vous pêchez l'anguille jaune, vous devez être porteur d'un carnet de capture.

 

A défaut de ce document, vous êtes passible d'une amende de 3ème classe.

 

Pour télécharger et imprimer ce document, cliquez sur le lien ci-dessous puis imprimez.

Vous noterez aussi que je fais ce que je peux GRATOS pour vous simplifier les choses.

7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 08:06

 

ATTENTION: IL S'AGIT, EN AVANT-PREMIERE, DU CALENDRIER DES CONCOURS DU CHALLENGE LUCIEN ROBERT.

 

Le calendrier des autres concours n'est pas encore définitivement établi. 

 

7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 08:00

Publication programmée le samedi 7 mars à 8 heures.

 

Peu utilisée en France, cette technique de montage fait fureur en Italie mais il ne s'agit que d'une méthode un peu particulière de "montage au cheveu" que, personnellement, j'utilise depuis bien longtemps sans être capable de lui donner ce nom anglo-saxon.

 

Tout d'abord, simple rappel du montage classique au cheveu.

 

Ce montage d'hameçon est bien entendu réservé aux esches dures qui ne peuvent pas se piquer à l'hameçon et ne s'adressent qu'à des poissons qui aspirent la nourriture comme la carpe, le barbeau, la brème, la tanche mais pour le chevesne, par exempe, s'il y a beaucoup de touches, il y a peu de prises.

La plupart des gros cyprinidés ont déjà fait connaissance avec l’hameçon et ont eu l’occasion de s’en libérer ou ont été remis à l'eau.

 

Il y a donc peu de chance qu'on ne les trompe à nouveau avec un montage identique. 

 

1)-PRINCIPE DU HAIR-RIG

 

C'est ce qui a conduit à un montage nouveau de l'hameçon désigné par hair-rig ou truc du cheveu qui consiste à laisser l’hameçon complètement nu et libre, en attachant l’appât avec un fil très fin à une distance maximale de 2 ou 3 cm de la courbure de l’hameçon.

 

L’appât est ainsi présenté au poisson comme une nourriture libre sans présence d’hameçon et sans la résistance du fil sur lequel l’hameçon est monté.

 

Le fil qui relie la bouchée à l’hameçon doit être très fin pour passer inaperçu et ne pas dépasser le 10/100ème.

 

Ce montage offre l’avantage d’une très faible résistance à l’engamage du poisson.

 

Le poisson, la carpe en particulier, toujours méfiant, goûte la nourriture puis l'aspire avec d'autant moins de réticence qu'il ne sent pas l'inertie du corps de ligne.

 

C'est ce qui explique qu'à la touche, on ressente toujours un petit coup avant le départ franc. C'est le "goûter" qui précède l'engamage.

 

Dans les secteurs peu pêchés le poisson aspire franchement la bouchée, sans la tenir par les lèvres.

 

Dans ce cas, le montage classique convient parfaitement, le cheveu n'étant imposé que par la dureté de l'esche, pellet, bouillette.

 

Mais dans les secteurs surpêchés on mesure très vite la capacité de mémorisation des poissons qui prend un caractère génétique justifiant de faire sans cesse évoluer les techniques.

2)-LE MONTAGE HAIR-RIG

 

Voici maintenant le montage au cheveu avec le "truc hair-rig".

 

J' ai écrit plus haut que j'utilisais une méthode équivalente mais pas pour tromper le poisson. Moi, c'était simplement pour disposer d'un cheveu réglable en 10/100ème.

 

Prenez tout d'abord un fil en 10/100centième sur lequel vous faites une boucle à chaque extrémité. 

 

 

Auparavant, vous aurez enfilé un petit morceau de gaîne de silicone sur ce segment.

 

 

Passez la gaîne de silicone dans l'hameçon en partant de la pointe vers la courbure.

 

Vous constatez forcément que pour les besoins de la photo, le segment libre est grossi mais dans le montage à utiliser, c'est bien de 10/100ème qu'il s'agit.

 

Pour terminer, laisser 2 ou 3 centimètres de fil dépasser après l'hameçon et avant la boucle du cheveu, rentrer la partie du segment vers le corps de ligne à l'intérieur du silicone de façon à ce qu'il se gégage puis se bloque au moment de l'engamage.

 

Vous remarquerez que le segment est replié en passant entre la boucle de l'hameçon et le corps de ligne.

 

3)-MON MONTAGE QUI S'APPARENTE AU MONTAGE HAIR-RIG.

 

 

Je prépare un petit segment en 10 centièmes avec une boucle d'un côté pour passer l'esche distante de 2 à 3 cm de l'hameçon et de l'autre côté, un simple noeud pour qu'au moment de la tirée, le segment glisse et se bloque contre le fil d'attache de l'hameçon.

 

 

Puis j'attache mon hameçon à boucle en serrant le segment le long de la hampe de façon à ce que mon montage se présente ainsi.

 

 

SUCCES GARANTI, MÊME AVEC LES POISSONS LES PLUS MEFIANTS.

 

Au bout du compte, point n'est besoin d'affubler nos méthodes d'un nom anglo-saxon, pratiquées par des Italiens et reprises, sans le savoir par des Français alors que c'est si simple d'appeler cela "cheveu réglable".

5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 19:27

 

 

Là, je peux dire que c'est vraiment très impressionnant.

 

Personnellement, je préfère ne jamais me mesurer à un specimen de cette taille.

 

 

Vous avez été des milliers, avant tout le monde, à apprendre la nouvelle via notre site officiel www.peche-poissons.com.

 

Dino Ferrari a capturé un silure géant de 2,67 m pour 127 kg le jeudi 19 février sur le Pô.

 

Il s’agirait d’un record du monde pour un glane.

 

L’Italien, testeur pour la marque allemande Sportex, a témoigné dans le "Corriere della Sera", un grand quotidien national italien. Mais aussi sur CNN.

 

Le combat a duré 40 minutes, raconte Dino. 

Nous étions sur le vieux Pô, près de Borgoforte, au sud de Mantoue. Nous pêchions au spinning, avec un leurre artificiel.

Nous étions si heureux !

Pour pêcher ces géants dans nos fleuves, il faut faire preuve de patience mais aussi d’une sacrée force physique ».

 

Dino Ferrari pêche avec son frère jumeau, Dario. « Depuis 20 ans, soutient le pêcheur, nous avons capturé environ 1800 silures ».

 

Les photos publiées sur la page Facebook de Sportex Italia nous montrent que ce sont avant tout des spécimens : des morceaux de 2,60 m et 2,65 m ont été sortis en ce début d’année 2015. 

 

Dino explique enfin avoir relâché sa prise dans le Pô : « qui suis-je pour lui ôter la vie ? ».

4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 10:00

Voici le message reçu dans les boites e.mail et qui vous invite à participer à un jeu concours si vous prenez votre carte avant le 13 mars 2015.

Vous avez passé de bonnes journées de pêche en 2014 et vous avez envie de reprendre votre carte pour la nouvelle saison ?  

 

En renouvelant votre carte de pêche annuelle avant le 13 mars de chez vous ou chez votre distributeur habituel sur le site cartedepeche.fr, vous participerez automatiquement au grand tirage au sort « Spécial ouverture ».

 

De nombreux cadeaux sont à gagner.

 

A chacun sa pêche, à chacun sa carte de pêche, sur le site officiel d'adhésion aux associations de pêche en France (AAPPMA)  www.cartedepeche.fr

 

Parlez-en à vos amis pêcheurs. 

 

Ce site a été conçu pour vous faciliter la pêche 7J/7 et 24h/24  

 

Publié par André Marini - dans Jeux et quizs
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 10:00

Fabriqué par mes soins, sans recours à aucun hébergeur.

 

J'espère qu'il vous plaira, soit pour les questions, soit pour l'utilisation des codes...soit pour les deux.

QUESTION 1

 

1) Quelle amende risquez-vous s'il vous prend l'idée saugrenue de pêcher en dehors des heures légales ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre. 

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 2

 

2) Quelle amende risquez-vous si vous avez oublié votre carte de pêche à la maison ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre. 

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 3

 

3) Quelle sanction risquez-vous si vous pêchez sans carte ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre. 

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 4

 

4) Quelle sanction risquez-vous si vous prenez un brochet, de nuit, en période de fermeture ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre.

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 5

 

5) Que risquez-vous s'il vous prend l'idée de vouloir harponner le poisson ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre.

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 6

 

6) Que risquez-vous si vous vous glissez, de nuit, dans une réserve de pêche avec votre matériel ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre.

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 7

 

7) Vous n'êtes pas professionnel de la pêche en eau douce mais vous vendez votre poisson. Que risquez-vous ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre. 

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 8

 

8) Si vous avez pris des poissons chats dans un étang et que vous avez la mauvaise idée de les introduire dans une rivière, que risquez-vous ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre. 

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 9

 

9) Comment ça ! Vous pêchez à la main ? Mais savez-vous au moins ce que vous risquez ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre. 

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

QUESTION 10

 

10) Vous êtes carpiste et vous avez pris une carpe de plus de 6 kilos que vous transportez vivante. Que risquez-vous ?

 

 

 

Pour faire apparaître la bonne réponse, il suffit de survoler ce cadre. 

 

SURVOLEZ-MOI, la réponse est ici.

A l'intention de mes amis pêcheurs-blogueurs que je sais nombreux.

 

Si ce petit quiz vous a plu, regardez et copiez les codes html sur mon blog mytesting, avec ce lien.

 

Vous noterez que le code des réponses comporte une première option vide pour que rien n'apparaisse dans votre cadre de réponses.

 

 <option></option> 
      <option><strong>Ablette</strong></option> 
      <option>Rotengle</strong></option> 
      <option>Gardon</strong></option>      
   </optgroup> 

Publié par André Marini - dans Règlementation
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 10:00

 

 

On ne plaisante pas avec cela et le devoir de tout pêcheur digne de ce nom est d'alerter les autorités s'il constate une infraction volontaire aux règles.

 

Il peut arriver qu'un pêcheur de bonne foi contrevienne aux règles par ignorance ou qu'un gamin de 10 ans essaie d'attraper quelques ablettes avec un clou tordu.

 

Là, il y a simple conversation pour amener le contrevenant à la raison mais si l'infraction est commise en connaissance de cause...et de risque...c'est au bien commun qu'il y a atteinte. Ce n'est plus de la délation, c'est presque de la légitime défense.

 

Pour mieux comprendre ces tableaux :

Les instances de justice se décomposent ainsi:

-Crimes: Assises.

-Délits : Tribunal correctionnel.

-Contraventions: Simple police.

 

 

CONTRAVENTIONS SIMPLE POLICE

 

Voici le rappel des classes qui s'appliquent aux sanctions en matière de pêche de loisir mais encore faut-il savoir comment chaque infraction s'intègre dans ce tableau.

 

Classification des contraventions Montant de l'amende
1re classe 38 € au plus
2e classe 150 € au plus
3e classe 450 € au plus
4e classe 750 € au plus
5e classe 1 500 € au plus

 

DANS LES CAS PLUS GRAVES, IL S'AGIT D'UN DELIT, TRAITE PAR LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL.

 

-Pêcher sans avoir le document justifiant de sa qualité de membre d'une association agréée et du paiement de la redevance pour protection du milieu aquatique: (Ne pas avoir le document sur soi)

Amende de 38 euros.

 

-Pêcher sans avoir la qualité de membre d'une association agréée ou sans avoir acquitté la redevance pour protection du milieu aquatique: (Ne pas avoir de carte)

Amende de 450 euros.

 

-Pêche avant ou après les heures légales:

Amende de 450 euros.

 

-Pêche en dehors des périodes autorisées:

Amende de 450 euros.

 

-Pêche par un procédé ou un mode de pêche prohibés:

Amende prévue pour les contraventions de la 3e classe

 

-Pêche, transport ou vente de poissons ne faisant pas la maille: 

Amende prévue pour les contraventions de la 3e classe.

Nuit : Amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. 

 

-Refus de la saisie du matériel par un garde ou opposition à la constatation ou la recherche d’une infraction :

Amende de 450 euros.

 

-Emploi de moyens destinés à accrocher le poisson autrement que par la bouche : Amende de 450 euros.

 

-Pêche à la main:

Amende de 450 euros.

 

-Non respect par les pêcheurs aux lignes des interdictions permanentes de pêche :

. dans les passes à poissons.

. dans les pertuis, vannages et passages d'eau à l'intérieur des bâtiments. 

. à partir des barrages et des écluses et sur une distance de 50 mètres en aval de l'extrémité de tout barrage et de toute écluse. 

. dans les réserves de pêche.

Amende prévue pour les contraventions de la 4e classe.

.De nuit : Contravention de la 5e classe.

 

-Etre trouvé, la nuit, porteur ou muni, hors de son domicile, d'instruments, filets ou engins de pêche prohibés destinés à être utilisés dans les eaux libres:

Amende prévue pour les contraventions de la 3e classe. 

 

-DELIT : Jeter dans les eaux libres des drogues ou appâts en vue d'enivrer le poisson ou de le détruire:

Deux ans d'emprisonnement et 4 500 euros d'amende.

 

 

-DELIT : Se servir d'explosifs de procédés d'électrocution ou de produits ou de moyens non autorisés en vue de capturer ou de détruire le poisson.

Deux ans d'emprisonnement et 4 500 euros d'amende.  

 

-DELIT : Vendre le produit de sa pêche sans avoir la qualité de pêcheur professionnel en eau douce:

3750 euros d'amende + peine complémentaire de confiscation de la chose prévue à l'article 131-21 du code pénal.

 

-DELIT : Introduire dans les eaux des poissons appartenant à des espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques, et dont la liste est fixée par décret.

Amende de 9 000 euros. 

 

-DELIT : Introduire sans autorisation dans les eaux des poissons qui n'y sont pas représentés (La liste des espèces représentées est fixée par le ministre chargé de la pêche en eau douce)

Amende de 9 000 euros.  

 

-DELIT: Destruction d’une zone de frayères: 

Amende de 20 000 euros. 

 

-DELIT + CONTRAVENTION : Le fait, pour un pêcheur amateur, de transporter vivantes les carpes de plus de 60 centimètres.

Amende de 22 500 euros + peine complémentaire de confiscation de la chose prévue à l'article 131-21 du code pénal.

Amende prévue pour les contraventions de la 4e classe.

De nuit : 5e classe. 

LISTE NON EXHAUSTIVE SINON IL M'AURAIT FALLU 4 PAGES.

Préparez-vous AMICALEMENT pour l'interro écrite que je ferai sous forme de quiz élaboré complètement par mes soins.

Matrice: VOIR mon blog d'essai de codes HTML et CSS pour mes amis internautes.

Publié par André Marini - dans Règlementation
commenter cet article
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 17:38

Là, j'avoue que la question de mon ami Jean-Mi m'a fait sécher parce que cette nouvelle inscription sur les flotteurs pour les équilibrer, je ne la connaissais pas.

 

Par contre, pour les flotteurs pré plombés pour la pêche à l'anglaise, là, oui je savais que 3+1gr ou 3+1AA veut dire que le flotteur est pré plombé à 3 gr et qu'il porte un poids supplémentaire de 1gr environ sur la ligne

 

Mais pour les autres, c'est une découverte.

 

Voici donc ce que j'ai déniché, avec bien du mal. 

 

Sur de nombreux flotteurs, le poids supporté serait écrit ainsi : 4X12 ou autre.

 

En fonction de son incription, voici à quel équilibrage ceci correspond:

4X8 = 0.08g 
4X10 = 0.10g
4X12 = 0.20g
4X14 = 0.30g
4X16 = 0.50g
4X18 = 0.75g
4X20 = 1g
5X20 = 1.25g
6X20 = 1.50g
7X20 = 1.75g

Mais, en écarquillant les yeux, il a raison, Jean-Mi !

 

 

Au cas où je vous apprendrais quelque chose, dites-vous bien qu'il n'y a pas longtemps que je le sais, alors autant en profiter pour être aussi complet que possible parce qu'en fonction des marques, cette inscription ne correspond pas à la même portance.

CALCULATEUR DES POIDS STYL   

            

Taille Pds du flotteur Marquage du flotteur  Equilibrage réel    Equil. approximatif 
                
no.7           0.010g                    4x7                    0.040g                                    0.04g
                
no.8           0.017g                    4x8                    0.068g                                    0.07g
                
no.9           0.025g                    4x9                    0.100g                                    0.10g
                
no.10         0.035g                    4x10                  0.140g                                    0.15g   

no.11         0.048g                    4x11                  0.192g                                    0.20g            

no.12         0.064g                    4x12                  0.256g                                    0.25g
                
no.13         0.082g                    4x13                  0.328g                                    0.30g
                
no.14         0.102g                    4x14                  0.408g                                    0.40g
                
no.15         0.126g                    4x15                  0.504g                                    0.50g
                
no.16         0.152g                    4x16                  0.608g                                    0.60g
                
no.18         0.219g                    4x18                  0.876g                                    0.90g
                
no.20         0.302g                    4x20                  1.208g                                    1.20g

Heureusement, il y a encore les bons vieux flotteurs !

 

22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 10:00

La pêche en Seine-et-Marne

Je ne peux vraiment pas résister au plaisir de vous faire un titre en trois dimensions. 

Comme chaque année à cette époque, mes amis pêcheurs sont en manque, obligés de mettre les montures au vif, les leurres et les cuillers dans des boites, à l'abri de l'humidité pour les ressortir à l'ouverture.

 

Mais le sandre ne ferme pas partout et pour ceux qui, comme moi, ont la chance de pouvoir le traquer, nous allons nous touner vers les esches qui nous ramèneront au bord de l'eau.

 

Le ver de terre représente beaucoup plus qu'un substitut, surtout en cette période de fin de crue et de pluies abondantes qui ont entrainé bon nombre de ces annélidés vers les rivières et les plans d'eau.

 

C'est le moment de s'intéresser au sandre d'abord mais aussi aux perches, chevesnes, carpes et brêmes.

 

LE VER DE TERRE, ESCHE DE PREMIER ORDRE

 

Que ce soit au posé ou au manié, qu'il s'agisse d'un seul specimen ou d'un bouquet, cette esche est de tout premier ordre en ce moment.

 

Voici quelques espèces à utiliser parmi les plus courantes.

 

Le lombric à queue plate

 

 

Ver de terre de grande taille qui peut être utilisé seul.

 

Le ver de terre à tête noire

 

 

Ver de fumier

 

Les vers de fumier sont de petite taille, ils ne dépassent pas 5 à 8 cm de longueur et peuvent être utilisés en bouquet.

 

 

 

Ver du jardin

 

 

Eisenia hortensis ou veneta ou Dendrobaena veneta

 

 

Apparenté au ver du fumier, sa taille intermédiaire avec le lombric permet d’en faire un ver d’appât acceptable par les pêcheurs.

LES POSTES PRIVILEGIES PAR LE SANDRE

 

-Ils sont susceptibles de se tenir à proximité de collecteurs d'eau ou des ruisseaux charriant l'eau chargée de ruissellement puisque celle-ci attire la blanchaille mais aussi les vers entrainés par le flot .

 

-A prospecter également, les berges en terre qui s'érodent et s'effondrent parfois dans l'eau, entrainant avec elles la nourriture convoitée.  

 

-Ainsi que la limite de l'eau claire et de l'eau trouble, soit par l'arrivée d'un ruisseau, soit par le mouvement des vagues un jour de vent.
 

LE MATERIEL

 

Lorsqu’on pêche à grande distance avec du nylon, une grande partie de l’animation est absorbée par l’élasticité du fil.

 

me chose pour la touche que l'on risque de ne pas sentir ou de sentir trop tard. 

 

Il est donc inutile de pêcher loin et on ne doit donc pas dépasser une vingtaine de mètres.

 

Mieux vaut éviter la tresse même si elle a l'avantage de transmettre immédiatement tous les événements. 

 

Une canne de 2,50m à 2,80 m fera parfaitement l'affaire avec un moulinet garni d'un corps de ligne en nylon de 18 à 20/100ème.

 

Privilégier un fil fin, c'est assurer la précision et la douceur du lancer avec une esche très fragile, d'autant que si c'est un manié, la plombée sera relativement modeste.

 

LE MONTAGE

 

CORPS DE LIGNE FLUORESCENT OU DE COULEUR, BAS DE LIGNE EN FLUOROCARBONE.


La particularité est de fixer la chevrotine complètement décentrée sur l'agrafe de façon à ce qu'en ramenant, le bas de ligne se décentre aussi, donnant un léger mouvement de tournoiement.

 

Une chevrotine de 8 grammmes est suffisante mais si le courant est fort ou le vent de face, on peut aller jusqu'à 15 grammes.

LA PECHE

 

Le lancer se fait sous-main avec cette esche très fragile surtout si l'on garde le souci de ne pas aller pêcher très loin. 

 

Contrôler la descente, bannière tendue, puis relever le scion d'un mouvement sec pour décoller le ver d'une vingtaine de centimètres puis accompagner sa descente et ainsi de suite en variant la vitesse de récupération, en faisant tressauter le ver sur place tout en gardant contact avec le fond.

 

 

Les touches se produisent souvent pendant les arrêts puisque c'est à ce moment que le sandre aspire le ver.

 

Ne pas oublier que son comportement est différent de l'attaque d'un vif qui s'enfuit et qu'il pourchasse. Le fait d'animer le ver ne fait qu'éveiller son attention et provoque l'engamage mais ce n'est pas une attaque.

 

Le ferrage doit donc être immédiat mais pour cela, encore faut-il reconnaître la touche car bien que le sandre ne fasse pas partie des poissons bagarreurs et qu'une fois décollé du fond, il se met à plat à la surface, il reste le spécialiste du décrochage.

Les touches occasionnées par le sandre sont tellement diverses que certaines passent inaperçues.

 

Quand il prend franchement, pas de doute possible mais le plus souvent, il rapproche l'esche en direction du pêcheur ce qui ne provoque qu' un assouplissement du nylon.

 

Il arrive même qu'il se déplace sur le coté et que ce soit le fil qui nous avertisse, d'où l'intérêt de pêcher avec du fluo. 

 

Il peut aussi provoquer une impression de lourdeur, ou au contraire, des vibrations à peine perceptibles.

 

Dans tous les cas : FERRAGE IMMEDIAT

C'est une technique que l'on peut employer toute l'année mais cette période est particulièment favorable.

 

Superbe photo du pecheur parisien.

 

Lire la suite

Publié par André Marini - dans La pêche au leurre
commenter cet article
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 19:20

Je vois qu'il rend service et je remercie les lecteurs qui ont la courtoisie de m'en faire part.

 

Je le réactualise donc avec un accès direct que je ne pouvais pas faire au moment où j'ai édité l'article.

 

En effet, on trouve de plus en plus de fil ou tresse portant cette seule mention anglo-saxonne en livres. Quelquefois, les deux figurent, LB et Kg, mais pas toujours.

15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 10:00

Puisque l'on peut pratiquer en toute légalité là où le sandre ne ferme pas, profitons-en.

 

Lorsque je pêche avec cette esche, je ne me complique pas la vie et j'utilise une ligne très simple.

 

-Une olive percée de 40 à 60 grammes.

-Un très long bas de ligne de 1 mètre environ en fluorocarbone de 15 à 18 centièmes.

C'est au niveau de l'hameçon que j'introduis une particularité.

 

En effet, le ver de terre, surtout lorsqu'il est manié, a une fâcheuse tendance à ne pas résister aux lancers et aux ramenés successifs.

 

Il pendouille lamentablement très vite au bout de l'hameçon.

 

Bien sûr, on a toujours la possibilité de le locher avec une aiguille mais le passage de tout le bas de ligne dans le corps ne l'arrange pas plus.

 

Personnellement, pour moi, c'est l'hameçon qui fait toute la différence.

J'utilise des hameçons doubles à hampe très longue

 

Ils se présentent ainsi:

-hameçon double

-hampe très longue.

-extrémitié de la hampe se terminant en losange percé d'un trou dans lequel on passe le crochet qui lui, reste sur le bas de ligne.

 

Si vous n'en possédez pas, vous pouvez toujours limer un mustad

 

Voici un double de chez Mustad.

 

Ce qui compte, c'est d'obtenir une pointe à l'extrémité de la hampe donc en limant l'anneau terminal, c'est ce que j'obtiens, sans pour autant, beaucoup diminuer le résistance de l'hameçon.

 

Les crochets ou épingles qui restent sur le bas de ligne sont toujours faciles à trouver.

 

Voici ce que donne le montage, en partant du corps de ligne.

 

-Plombée coulissante.

-Amortisseur.

-Emerillon baril.

-Long bas de ligne de 1 mètre en fluorocarbone.

-Agrafe pour l'hameçon.

-Hameçon double. 

 

 

Avec un tel montage, point n'est besoin de démonter le bas de ligne à chaque fois pour enfiler un ver de terre.

 

Il suffit d'enlever l'hameçon de son agrafe.

Et c'est là que cette extrémité pointue en losange va être utile puisqu'elle va servir à piquer le ver en son mileur et à l'enfiler le long de la tige, jusqu'à la courbure du double.

 

L'autre moitié du ver est libre et peut onduler lorsqu'on le ramène en "manié".

 

 

Il suffit de bien calculer son coup pour que le trou dans le losange soit apparent de façon à le fixer au crochet du bas de ligne.

 

Vous pouvez également utiliser un hameçon sans palette et, dans ce cas, démonter le bas de ligne pour escher mais ces hameçons ont l'inconvénient d'être relativement diifficiles à monter.

 

13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 19:49

Vous aimeriez voir le reste de l'image ?

 

MAIS AVANT, SOYEZ OBSERVATEUR CAR IL FAUT LE MERITER !

 

Et maintenant, cliquez sur l'image.

Publié par André Marini - dans Jeux et quizs
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 09:08

 

ATTENTION, ARTICLE DE REGLEMENTATION IMPORTANT

 

que je dédie à mon ami Pierre F. qui a levé le lièvre. 

Je pense que le mieux à faire est encore de reproduire, ci-dessous, la réponse de Monsieur Jean-Marc FAU,  Chef de service de l'ONEMA, à ma question concernant l'autorisation ou la prohibition de la pêche au ver manié en période de fermeture du brochet.

 

Dans la mesure où cette réponse officielle lève un doute quant à la pratique en cette période, je vous suggère d'en prendre soin, de lire attentivement, de développer les fichiers que je placerai en fin d'article et de garder tout ceci en votre possession.

 

Vous disposerez ainsi d'un argument officiel en cas de contestation par un garde bénévole. 

 

Je remercie très sincèrement Monsieur Jean-Marc FAU qui, malgré ses multiples charges, a pris le temps de rédiger cette réponse particulièrement complète et argumentée. 

 

Vous noterez que la réponse de l'ONEMA se trouve entre les deux logos.

Bonjour Monsieur Marini,

Je me permets de répondre à votre questionnement au sujet de l’utilisation du ver manié en période de « fermeture du brochet ».

 

Pour revenir à votre question : vous trouverez ci-joint un document du CSP datant de 2002, période de parution de ce nouvel article dans le Code rural.

 

Ce que  dit ce document : L’article  R.436-33 interdit « l’utilisation de leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle ».

 

Au-delà de la définition du ver manié comme leurre, il faut s’attacher à savoir si la pêche au ver manié est un mode de pêche destiné à capturer des brochets de manière non accidentelle.

Nous pouvons répondre que le ver manié est un mode de pêche plus spécifique pour la capture des sandres.

La capture de brochets avec ce mode de pêche semble donc de caractère accidentel.  

Le ver manié peut donc être autorisé en période de fermeture de la pêche du brochet.

Dans tous les cas, si un pêcheur capture un brochet avec un montage au ver manié, il devra le relâcher.

Enfin, certaines fédérations de pêche appliquent également une fermeture pour la pêche du sandre.

Il apparait ainsi normal que l’utilisation du ver manié soit aussi interdite puisque visant particulièrement cette espèce.

 

Bien cordialement,

 

Jean-Marc FAU

ONEMA - Chef du service de Seine et Marne

288 avenue Georges Clémenceau

ZI Vaux-le-Pénil BP 596

77005 MELUN Cedex

En conclusion:

 

 

Dans les départements où seul le brochet ferme, la pêche au ver manié est autorisée, sous réserve qu'un brochet pris ACCIDENTELLEMENT soit immédiatement relaché, quelle que soit sa taille.

 

 

Dans les départements où le sandre ferme en même temps que le brochet, la pêche au ver manié peut être interdite par la Fédération départementale. Dans ce cas, la Fédération départementale reste maîtresse de son initiative.

Tout brochet et sandre, pris accidentellement, doivent être relâchés, quelle que soit leur taille, même si la Fédération n' a pas exprimé d'interdiction.    

 

Dans les départements où les périodes de fermeture (Et d'ouverture) du sandre et du brochet ne coïncident pas, la pêche au ver manié peut être interdite par la Fédération départementale à partir de la date de fermeture du sandre jusqu'à son ouverture. La Fédération départementale reste maîtresse de son initiative.

 

Tout brochet et sandre, pris accidentellement, doivent être relâchés pendant leur période respective de fermeture, quelle que soit leur taille, même si la Fédération n' a pas exprimé d'interdiction.    

 

Voici maintenant, ci-dessous, les deux fichiers, enregistrables ou imprimables.

1-Réponse de Monsieur Jean-Marc FAU, Chef de service de l'ONEMA.

2-Annexe du CSP, datant de 2002 et précisant les conditions de pêche en période de fermeture du brochet, du sandre, du brochet ET du sandre.

 

Je vous conseile fortement de les LIRE, de les ENREGISTRER et, éventuellement si vous pratiquez, de les IMPRIMER.

 

Il sont en .jpg, donc très faciles à enregistrer. Cliquez dessus, puis clic droit "Enregistrer l'image"...et merci pour la peine que je me suis donné à vous apporter une réponse claire, précise, argumentée et officielle.

VOUS POUVEZ AUSSI, PLUS SIMPLEMENT, LES TELECHARGER CI-DESSOUS. 

Publié par André Marini - dans Règlementation
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 20:00

L'IMPORTANCE DU PLANCTON

 

Le plancton est le premier maillon de la chaîne alimentaire de la vie.

 

Nous ne pouvons pas le voir tellement il est petit mais sa quantité colore en vert ou en brun l'eau de nos rivières.

 

Pour vivre, se développer et prospérer, le plancton a surtout besoin de lumière.

 

Il est l'une des sources principales en oxygène car il stocke le CO2 dissous dans la couche superficielle et rejette l'oxygène.

 

Oui mais voila ! Plus de 150 scientifiques, originaires de 26 pays, ont lancé un appel international pour stopper l'acidification des eaux due à l'absorption en grande quantité de CO2 qui menace les écosystèmes.

 

Pourtant, toute l'organisation de l'écosystème aquatique en est tributaire. Hormis les conditions d'éclairage naturel du milieu, la température est un facteur essentiel au bon développement des cellules végétales qui composent le plancton.

 

Les températures élevées qui sont à l'origine d'efflorescences sont des cas spécifiques à certaines espèces et déstabilisantes pour l'équilibre du milieu.

 

DEPLACEMENT

 

Par définition, le plancton n'a aucune aptitude à gérer ses déplacements en nageant de manière active. 

 

Les migrations horizontales sont fonction des courants, qui, eux mêmes varient entre les différentes couches d'eau.

 

Lorsqu'on parle de migrations, il s'agit donc uniquement de migrations verticales.

 

Les déplacements se font dans la colonne d'eau entre différentes couches ou sur la totalité de la masse d'eau entre le fond et la surface.

 

Elles se déroulent en fonction du jour et de la nuit puisque ce sont les variations d'éclairement solaire ou lunaire qui sont à l'origine: ON DIT QU'ELLES SONT NYCTEMERALES.

 


En période nocturne, les organismes effectuent des déplacements ascendants et en période diurne, des déplacements descendants.  

 

Les concentrations de plancton sont généralement déterminées par les concentrations de chlorophylle et l'amplitude des mouvements planctoniques augmente avec la lumière.

 

On constate que les plus fortes concentrations se situent dans la couche superficielle de 0 à 10 mètres en saison froide, alors qu'en saison chaude, lorsque la température de surface dépasse les 20°C et à mesure du réchauffement, la biomasse végétale gagne en profondeur pour se stabiliser au fond au plus chaud de l'été.

Les températures correspondantes à ces concentrations sont de l'ordre de 13 à 15°C.

Les différents maillons de cette chaîne alimentaire suivent précisément les mouvements des masses planctoniques. 

 

En phase de pleine lune, l'amplitude de l'activité prédatrice est à son optimum, favorisée par l'éclairement lunaire. 

 

 

QU'EST-CE QUE LE PLANCTON ?

 

Le plancton est composé de phytoplanction et de zooplancton.

 

Phytoplancton = plancton végétal = microalgue = algue microscopique = algue unicellulaire = organisme végétal unicellulaire.
Zooplancton = plancton animal = organisme animal microscopique qui mange le premier.

CHAINE ALIMENTAIRE

 

 

Bien que sa très petite taille le fasse souvent négliger par les pêcheurs, le plancton est le principal maillon de la chaîne alimentaire en lac et en rivière.

Pourquoi les biologistes de La Rochelle prennent-ils souvent la mer vers l'estuaire pour se livrer à une pêche bien curieuse ?

 

Parce que c'est dans ces eaux saumâtres que se niche le plancton, nourriture fraîche des habitants de l'aquarium et plus on remonte le fleuve plus il est présent.

 

Le petit poisson s'en nourrit  de sorte que la profondeur du plancton influe grandement sur sa tenue.

 

Mais dans une journée, le plancton effectue des migrations verticales de plusieurs mètres et le petit poisson le suit, ainsi que ses prédateurs à l'affût de leur garde-manger.

Le plancton, être vivant, remonte la nuit.

 

 

Il redescend le jour pour échapper à ses prédateurs, ce qui explique qu'à l'aube on voit souvent beaucoup d'activité de petits poissons en surface, même l'hiver, et cette activité diminue au fur et mesure que la lumière augmente.

 

 

Par temps sombre le poisson sera moins profond mais par grand soleil il suivra sa nourriture au fond.

Mais si vous avez eu la patience de lire jusqu'au bout, vous aurez forcément compris où je veux en venir.

 

Savoir où se trouve le plancton au fil des saisons et de la journée, c'est savoir où se trouve le poisson fourrage et son prédateur. Ce n'est pas le prendre pour autant mais, au moins, on sait que l'on ne pêche pas dans un baquet. 

 

En effet, la nature n' a pas inclus le pêcheur dans sa chaine alimentaire, il s'y est imposé.

 

Par réflexe ancestral, le poisson fourrage se nourrit de cette manne que l'on croyait inépuisable même si, quelquefois, une amorce le détourne de sa nourriture première, en général, pas pour très longtemps.

 

C'est d'avoir, depuis fort longtemps, compris cela que j'ai acquis beaucoup d'humilité au bord de l'eau.

Mais nous ne sommes ni au bout de nos peines ni au bout de nos surprises !

Tous les continents se réchauffent : quel avenir pour le plancton ?
Les résultats, publiés dans la revue Global Change Biology sont inquiétants.
Sur 50 ans de données, la gamme des planctons s’est réduite.
C'est-à-dire que sur plus de 50 générations (un plancton ne vit pas plus d’un an), il n’y a aucune preuve d’adaptation de l'espèce aux eaux plus chaudes.
De tels résultats sont préoccupants, car ils suggèrent qu’à mesure du réchauffement climatique, le plancton ne se rencontrera rapidement plus qu’aux pôles, pour finalement s’éteindre complètement.

Comme ce plancton est la nourriture exclusive de poissons ceux-ci pourraient bien être en danger.
Ces micro-organismes situés au début de la chaîne alimentaire, en plus d’être importants pour les poissons, sont essentiels aux cycles biogéochimiques.
Leur disparation aurait des conséquences dramatiques sur la chaîne alimentaire, mais également sur le climat.
Des systèmes de surveillance sont placés en Australie, en Afrique du Sud et en Amérique du Sud pour continuer de surveiller ces changements.

 

Ce phénomène de disparition progressive est déjà entamé et la nature a fait en

 

sorte que la capacité de reproduction des espèces soit proportionnelle à la

 

quantité de nourriture disponible.

 

Ajouté à l'urbanisation, à la pollution, à l'utilisation anarchique des cours d'eau, ce n'est pas le poisson qui ne mord plus.

 

C'est qu'il est déjà beaucoup moins nombreux !

Publié par André Marini - dans Articles divers
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -