Que deviennent nos poissons lorsque les rivières sont en crue ? - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Recherche         * * * * *         5/5                      Expérimentation       * * * *       4/5

A voir l'état de nos deux rivières voisines, la Marne et le Grand Morin, on peut bien dire que si elles ne sont pas en crue véritable, elles sont hautes et, surtout animées par un courant qui file à 9 km/heure.

Mais oui ! Et j'ai pris le temps de mesurer !

La Marne, surtout, est presque sortie de son lit à certains endroits, rendant les pontons impraticables comme l'indique la photo prise hier du mien.

Que deviennent nos poissons lorsque les rivières sont en crue ?

On aperçoit seulement la rambarde, le plancher étant déjà sous 30 centimètres d'eau.

Et le Grand Morin ?

S'il a été très haut il y a quelques jours, le jeu des barrages l'a ramené presque à son niveau habituel mais au prix d'un très fort courant.

Cette photo est prise de mon petit ponton sur cette superbe petite rivière mais ailleurs, c'est quasiment la même chose, à l'exception du confluent avec la Marne où celle-ci retient l'eau.

Que deviennent nos poissons lorsque les rivières sont en crue ?

En Marne, la recherche des poissons avec l'échosondeur est pratiquement impossible parce que trop dangereuse.

Dans l'étang de l'Ecole Pêche-Nature, peu de bips comme si la faune, pourtant très nombreuse, s'était évaporée ! La question est de savoir si dans une eau à 9 degrés, le poisson s'envase. Personnellement, je pense que non et je me demande bien où sont passés ces centaines de rotengles et de goujons qui ont fait la joie des Petits Vairons créçois.

Dans le Grand Morin, inutile de chercher au milieu ou même à 1,50 mètre du bord, le courant étant trop fort. Un poisson détecté de temps en temps mais pas de quoi remplir une bourriche. 

Dans ces cas-là on lance assez au large en aval et on ramène de façon à ce que la sonde passe près du bord.

ET LA ! A une cinquantaine de centimètres de la rive, c'est inimaginable ! Je n'ai jamais vu une telle concentration de poissons !

Que deviennent nos poissons lorsque les rivières sont en crue ?

Non, vous ne rêvez pas ! Sachant que la photo est un instantané du défilement de l'écran !

Vraiment, je n'ai jamais vu cela et l'an prochain, je fêterai mes soixante dix ans de rivière, alors, imaginez un peu !

Il ne me restait qu'à passer tout au bord de la rive pour m'assurer que cette concentration était identique tout le long.

Et bien, voici le résultat, dans un eau à 10 degrés en surface.

Que deviennent nos poissons lorsque les rivières sont en crue ?

J'ai toujours été persuadé que notre parcours était très poissonneux. D'ailleurs, certains jours, nous en avons la preuve mais j'ai aussi parfois lu ou entendu dire qu'il n'y avait pas un poisson dans cette rivière !

Mesdames et Messieurs les détracteurs, voici deux photos qui attestent du contraire et plutôt que de s'évertuer à convaincre ces gens, je proposerai à mon Président, Monsieur Serge AVANZINI, de mettre sur pieds un APN pour quelques mauvais coucheurs qui se servent surtout de leur langue comme les grenouilles attrapent les insectes.

ATTENTION 

APN DANS CE CAS NE SIGNIFIE PAS ATELIER PÊCHE-NATURE MAIS

 

                         ATELIER POUR PARLEURS NULLARDS !

Tag(s) : #Articles divers

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :