ETUDE REALISEE EN LABORATOIRE SUR LES TELEOSTEENS. COMPRENDRE LA FONCTION GLYCOGENIQUE CHEZ LES POISSONS. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Je remercie le laboratoire de recherches aquacoles qui a bien voulu me recevoir et mettre ses installations à ma disposition.
Je remercie également tous les collaborateurs qui ont suivi mes recherches avec intérêt et m'ont souvent prodigué des conseils de haute importance.

ETUDE REALISEE EN LABORATOIRE SUR LES TELEOSTEENS. COMPRENDRE LA FONCTION GLYCOGENIQUE CHEZ LES POISSONS.

Le but de mon expérience était de connaître, de façon aussi précise que possible, le rôle et l'effet de l'insuline et du glucagon sur les téléostéens.

 

La plupart des "poissons" que nous connaissons sont des téléostéens.


Ils se reconnaissent par certains caractères:

 

Comme tous les poissons à nageoires rayonnées, ils possèdent des nageoires dotées de nombreux rayons mais, en plus, les téléostéens ont un os particulier, mobile, dans la mâchoire, qui leur permet d'étirer leur bouche en avant pour capturer leurs proies.


les téléostéens ont une nageoire caudale symétrique, la fameuse forme "en queue de poisson".

Parmi les téléostéens on trouve tous les poissons que nous pouvons rencontrer comme les cyprinidés, les siluridés, les perciformes, les salmonidés, les anguilliformes et cette liste n'est pas exhaustive.

Autant dire que les poissons que nous recherchons en action de pêche entrent dans cette catégorie.

INSULINE

L'insuline est une hormone protéique sécrétée par les cellules des îlots de Langerhans, dans le pancréas chez les mammifères mais produite par le corps de Brockmann chez les poissons téléostéens.

Elle a un effet important sur le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines en favorisant l'absorption du glucose présent dans le sang  par le tissu conjonctif contenant des cellules graisseuses,

 

Cette hormone joue de ce fait un rôle majeur dans la régulation des substrats énergétiques, dont les principaux sont le glucose, les acides gras et les corps cétoniques.

L’hormone la plus importante en terme de lipogénèse est l’insuline.

 

Chez les poissons, l’injection d’insuline diminue les acides gras libres plasmatiques, démontré par Ince et Thrope en 1975.

 

Ceci est accompagné d’une diminution des graisses hépatiques et d’une augmentation des graisses des autres tissus.

 

Indirectement, il a été montré par Dobson en 1982 que le taux d’insuline circulant augmente d’une manière générale lorsque les poissons sont alimentés et plus spécifiquement lorsque le taux d’acides gras libres plasmatiques augmente. 

Par voie de conséquence, si l'on administre de l'insuline aux poissons, ils s'alimentent pour que le taux d'acides gras libres augmente également.
C'est ma première recherche.

GLUCAGON

Le glucagon est une hormone secrétée par le pancréas chez l'homme mais par le corps de Brockmann chez les poissons téléostéens.

 

Son rôle est de stimuler la décomposition du glycogène en glucose.

 

Chez les poissons, l’effet d’une supplémentation en glucagon augmente les taux circulants en acides gras libres démontré par Sheridan en 1988.

 

La concentration en glucagon dans le sang semblent corrélées avec les teneurs en acides gras libres notamment lorsque ces teneurs varient sous l’effet de la température.

Par voie de conséquence, si l'on administre du glucagon aux poissons, ils cessent de s'alimenter puisque le taux d'acide gras libre est augmenté.
C'est ma deuxième recherche.

C’est donc le rapport entre l’insuline et le glucagon qui va contrôler les effets lipogéniques et lipolytiques de ces deux hormones pour leur action sur le métabolisme glucidique.

 

Ainsi l'insuline pourrait être, comme chez les mammifères, une hormone lipogénique.

L’effet du glucagon est donc le pendant de l’effet de l’insuline. 

Mon objectif était de démontrer que l'insuline avait un énorme pouvoir sur les poissons téléostéens en créant le besoin de s'alimenter, même si le processus est différent de celui des mammifères.

Tag(s) : #las additifs pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :