"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 07:48

Très employée par certains pêcheurs comme addititif à l'amorce, la méthionine est un acide aminé dont l' énantiomètre est l'un des 22 acides aminés et l'un des 9 acides aminés essentiels.

Les acides aminés participent à la construction, la réparation et la récupération du muscle via la création des protéines, alors que d’autres acides aminés participent au bon fonctionnement du corps.

Les acides aminés ESSENTIELS sont indispensables à l'organisme qui ne sait pas les fabriquer lui-même.
Il est donc nécessaire de faire un APPORT.

C'est dire l'importance de ces constituants et leur intérêt pour la pêche, sachant que le poisson va, d'instinct, vers ce qui lui est profitable ou pire, nécessaire.

Bien entendu, par le biais d'internet, on se la procure avec une grande facilité.

Seulement voila !

 

La méthionine est le seul acide aminé obtenu par des processus chimiques à partir d'un dérivé de pétrole et produit par une souche de bactérie génétiquement modifiée.

La méthionine est très utilisée dans l'alimentation animale.

 

La recherche en biotechnologie tente de trouver des moyens de la produire autrement qu'avec du pétrole, non sans susciter des craintes en matière d'éthique environnementale en raison des risques liés aux biotechnologies et d'une demande sociale opposée à l'artificialisation de la production de nourriture. 

L'avis du spécialiste sur la méthionine.

 

"Parce qu'il existe une suspicion concernant les effets de la méthionine sur l'organisme, la prise de compléments alimentaires riches en cet acide aminé est fortement déconseillée et doit impérativement se faire sous contrôle médical."

EFFETS DE L’ADDITION DE METHIONINE AU REGIME ALIMENTAIRE SUR
LES PERFORMANCES DE CROISSANCE.

Etude réalisée en 1973 par M. Colin, G. Arkhurst, F. Lebas, Marie-Claude Cousin, G. Sardi

...Enfin, l’addition de 1,6 p. 100 de DL-méthionine libre au régime entraîne des
phénomènes de toxicité se manifestant entre autres par une réduction de l’appétit.

Au nom du Principe de Précaution, je conseille à mes confrères qui utilisent

 

cet addititf de s'abstenir.

30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 11:00

Il sont si nombreux et si utilisés qu'il est temps de faire le point à leur sujet et, si possible, de les passer en revue.

 

Souvenons-nous que nos anciens ajoutaient quelques gouttes de pastis dans leur amorce et au blé, lors de la cuisson. Ce n'est pas par hasard car la saveur anisée jouit d'une grande réputation d'attactant pour les poissons mais comment s'y reconnaître ?

 

Vous pouvez, d'ailleurs, faire comme eux mais en faisant chauffer, sans bouillir, une petite rincette de pastis. L'alcool se vaporise à 80 degrés donc en maintenant simplement un frémissement on obtient un liquide non alcoolidé et qui contient encore l'anéthol.   

LE FENOUIL

Cette plante qui pousse sous nos latitudes est bien connue des pêcheurs et est vendue en magasin spécialisé comme additif à l'amorce. Personnellement, c'était mon additif préféré.

 

Le fenouil contient des sucres, de l'oxalate de calcium, de l'amidon, des lipides, de la pectine, du phellandrène, du limonème, un alpha-pinène et de l' ANETHOL. Une véritable pharmacie à lui seul où l'on retrouve beaucoup de composants particulièrement recherchés.

L'ANETH

Appelé aussi fenouil bâtard, faux anis ou fenouil puant, on le connait surtout pour ses graines dont on tire une huile essentielle qui contient de la carvone et de l' ANETHOL.

L'ANIS VERT

Cette plante, originaire de l'Est du bassin méditerranéen et d'Afrique du Nord, s’est largement répandue par la culture dans les régions tempérées du fait de son utilisation en cuisine.

 

Elle contient de l'ANETHOL

L'ANIS ETOILE OU BADIANE

Plus connue sous le nom d'anis étoilé, cette épice s'est forgée une solide réputation du fait de ses propriétés gustatives et médicinales.

 

Antispasmodique, anti-inflammatoire, carminative, diurétique, elle est employée pour ses propriétés digestives et stimulantes ou contre les troubles fonctionnels gastro-intestinaux.

 

Ses vertus antivirales lui valent d'être utilisée dans certains traitements de l'industrie pharmaceutique.

 

Son arôme est plus puissant que le fenouil, l'aneth ou l'anis vert grâce à l'ANETHOL qu'elle contient en grande quantité.

 

Les pêcheurs l'utilisent déshydratée et réduite en poudre.

LE POINT COMMUN DE CES PLANTES: l' ANETHOL

 

Donc, autant aller directement à la source et plutôt que se lancer à la recherche de fenouil, aneth, anis vert et même badiane, autant avoir directement recours à l'ANETHOL.

 

Seulement, voila ! Si l'anéthol est en vente libre en Belgique, en Italie et dans bien d'autres pays, sa vente AUX PARTICULIERS est interdite en France du fait de son utilisation frauduleuse dans la fabrication de produits illicites.

 

Personnellement, je fais venir l'essence du Portugal. 

L’anéthol est un composé organique de la famille des phénylpropènes.

 

Il est parfois nommé isoestragol, camphre d’anis ou huile d’anis.

 

Il peut être obtenu par extraction de l’anis vert ou étoilé.

 

Il donne un goût sucré à l’anis et au fenouil et le goût ressenti est agréable même avec des concentrations élevées.

L'anéthol pur a été obtenu pour la première fois par le chimiste AUGUSTE CAHOURS par distillation de l'essence d'anis.

L'anéthol entre dans la composition du Pastis, du Ricard, de l'Ouzo, de l'anisette ou de l'absinthe.

 

Très hydrophobe, il réagit au contact de l'eau en formant ce précipité trouble caractéristique. Ce phénomène est désigné sous le terme de louchissement.

La réputation de la saveur anisé n'est plus à faire et voici donc présentées toutes les plantes qui présentent ce caractère mais, surtout, l'essence qui donne ce caractère anisé.

 

Fortement concentrée, elle peut être utilisée en remplacement avantageux des plantes aromatiques et résume, à elle seule, le caractère si recherché.

Bon à savoir:
Un autre produit dénommé ESTRAGOL a une structure chimique presque identique.
La seule différence est la position de la double liaison du groupe propényle qui est en bout de chaine pour l'estragol.
Nous y reviendrons donc.

16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 08:17

Au fil des articles de ce site, j'ai beaucoup écrit sur les additifs naturels mais, chose surprenante, je n'avais jamais pensé à en faire un cocktail ! 

 

C'est maintenant chose faite et je n'en reviens pas !.

 

1)-Amorce lambda, assez riche en PV1 pour être collante.

 

2)-Additifs naturels en quantité à peu près équivalente à l'amorce donc gramme pour gramme, kilo pour kilo et je ne suis pas allé chercher très loin.

 

A)-Graines d'ail aux ours.

 

A cette époque, l'ail aux ours est en graines qui gardent seules le parfum. Ne prendre que la partie terminale de la tige avec les graines.

UTILISATION INTERNE

Dépuratif, hypotenseur, antiseptique, anthelminthique, effet amincissant et hypoglycémiant, hypolipémiant.

UTILISATION EXTERNE

Rubéfiant, désinfectant.

B)-Orties, grâce à l'acide formique contenu.

L'ortie est exceptionnellement riche en éléments précieux pour notre santé : acides aminés essentiels, vitamine A, C, K et vitamines du groupe B, manganèse, calcium, fer, silice, magnésium, cuivre, zinc, phosphore…
Ces composants en font l'une des plantes médicinales les plus intéressantes appréciée depuis l'Antiquité grecque et très utilisée au Moyen-âge.
Les feuilles d'ortie ont en particulier des propriétés diurétiques, dépuratives, astringentes, toniques, stimulantes, reminéralisantes, anti-inflammatoires et antioxydantes qui la rendent utile notamment en cas de :
-fatigue physique et intellectuelle, anémie.
-douleurs et états inflammatoires.
-déminéralisation.

C)-Laurier sauce

Les vertus des feuilles de laurier sont les suivantes :
Elle possède des propriétés bactéricides, antiseptiques, antivirales et antifongiques.
Elle réduit les flatulences (gaz intestinaux). Elle atténue les spasmes.
Elle stimule l'appétit et facilite la digestion.
Elle calme les infections dentaires et les infections urinaires.
Elle régule le système nerveux. Elle peut faire baisser la fièvre.
Elle atténue les douleurs occasionnées par une angine, des rhumatismes, des problèmes articulaires.
Elle aide à traiter le rhume, la toux bronchique (le laurier est un puissant expectorant), la sinusite.
Elle soigne la peau et embellit les cheveux.
Pour utiliser à bon escient la feuille de laurier sous quelque forme que ce soit, il est vivement recommandé de demander conseil à son pharmacien, son médecin ou son phytothérapeute.
Bon à savoir : pour stimuler l'appétit, on peut ajouter quelques feuilles de laurier à une préparation culinaire.

D)-Fleurs de chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est très convoité par bien de chercheurs pour ses différentes vertus thérapeutiques.
La plante constitue un excellent complice pour combattre certains troubles digestifs. Sa tige et ses fleurs possèdent des propriétés antibactériennes et antivirales.
Par ailleurs, le chèvrefeuille constitue un grand secours en cas d’intoxications alimentaires.
Elle régule la glycémie du sang.
Enfin, il s’agit d’un remède naturel efficient pour lutter contre les affections respiratoires et les infections cutanées.

E)-Et les feuilles d' un arbuste que j'ai dans mon jardin. 

Précisions éclairées données par Monsieur CHALVIN, il s'agit d'un oranger du Mexique.

Les feuilles et les fleurs sont utilisées principalement pour leur action digestive, fébrifuge, somnifère, antispasmodique et sédative.
Elles sont préconisées pour calmer le système nerveux et traiter les problèmes de digestion.
De plus, elles sont apéritives et toniques.

Je lance un appel aux lecteurs férus d'herboristerie pour savoir plus précisément de quelle espèce d' arbuste il s'agit.

 

Petites fleurs blanches, odeur agréable, forte, très entêtante. Les feuilles ne peuvent pas être confondues avec le laurier car elles sont arrondies. 

Ce qui est certain est que ce mélange, totalement naturel, ne contient que des plantes dont les vertus ne sont plus à prouver.

 

 

A noter toutefois:

 

 

Utiliser des plantes fraiches.

 

 

Les mélanger, les passer au mixer et les incorporer à l'amorce en quantité suffisante pour une ou deux parties de pêche.

 

Bien que cela soit important, il ne s'agit pas de rechercher des plantes ou fleurs dont l'odeur soit particulièrement agréable sinon pourquoi ne pas utiliser la rose ou le mimosa ?
Ce qui a guidé mes recherches est le besoin d'assembler des plantes DONT LES VERTUS SE COMPLETENT parmi une foule presque innombrable.

Pourquoi payer un prix fou des produits chimiques soi-disant hyper-sophistiqués alors que nous avons tout sous la main ?

 

Bien entendu, s'il vous plait de rechercher d'autres plantes dont les vertus COMPLETENT la liste déjà imposante que je vous ai présentée, il est parfaitement possible de les ajouter, comme il est possible de les substituer.

28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 08:47

Après avoir, avec succès, expérimenté le laurier sauce pour lequel j'ai eu quelques retours très favorables de la part de certains confrères, j'ai effeuillé le mien et il faut que je passe à autre chose. 

Bien entendu, il s'agit toujours de plantes ou fleurs que l'on peut facilement se procurer et voici aujourd'hui le chèvrefeuille.

Certes, j'ai la chance d'en posséder une énorme réserve mais l'essai est, pour moi en tout cas, si concluant que je crains bien qu'il ne subisse le même sort que le laurier.

 

A l'inverse, seules les fleurs, épanouies ou en boutons, sont à utiliser mais peu importe.

 

Vous pouvez cueillir les rameaux portant fleurs et boutons et hacher le tout. Vous obtiendrez ainsi une mixture particulièrement parfumée, presque entêtante qui ne laissera pas le poisson indifférent en cette période où, gavé de pollen, il est particulièrement difficile à prendre. 

Pourquoi le chèvrefeuille ?

 

Tout d'abord, parce que j'en ai, tout simplement.

 

Ensuite parce que son parfum, particulièrement prononcé, parfume toute amorce.

 

MAIS SURTOUT

Parce que les fleurs renferment, en grandes quantités,

 

-des saponines. 

 

-des tanins. 

 

-des huiles volatiles. 

 

-des glucides : osides (mucilages, saccharose).


-des composés phénoliques parmi lesquels des acides phénoliques (acide salicylique).

 

-des flavonoïdes, principalement des flavones.

 

et parce que les fleurs sont utilisées, en pharmacie, contre les infections  virales.
 

 

 

MAIS CE N'EST PAS TOUT

 

  • Détoxifiant et anti-inflammatoire, cicatrisant et sédatif
  • Décongestionnant lymphatique.
  • Antitumoral :
  • Contre les réactions allergiques de la peau.
  • Propriétés diurétiques, sudorifiques et antispasmodiques. 

  • Vertus toniques. 

A part sa fonction embellissante, le chèvrefeuille est très convoité par bien de chercheurs pour ses différentes vertus thérapeutiques.
En Chine, par exemple, la plante constitue un excellent complice pour combattre certains troubles digestifs.
Par ailleurs, le chèvrefeuille constitue un grand secours en cas d’intoxications alimentaires.
La plante est conseillée pour les personnes hyper ou hypoglycémiques.
Elle régule la glycémie du sang.
Enfin, il s’agit d’un remède naturel efficient pour lutter contre les affections respiratoires et les infections cutanées.
Les fleurs de chèvrefeuille sont employées depuis longtemps pour disperser la chaleur et éliminer les toxines.
On se sert aussi des propriétés antivirales du chèvrefeuille pour lutter contre tous types de maladies fébriles infectieuses.

Bien entendu, j'ai essayé et, au-delà de mon plaisir à manipuler une amorce aussi parfumée, j'ai obtenu, hier, des résultats encourageants dans une rivière qui semble pourtant morte en ce moment.

 

Ce n'est pas étonnant. L'eau s'est considérablement réchauffée et le poisson recherche tout ce qui contribue à le protéger et à le maintenir en bonne santé, même s'il n'a pas faim.

 

Et c'est là une vérité et une réalité que tout pêcheur doit avoir présentes à l'esprit !

Même si le poisson n'a pas faim, il consommera tout aliment qui le préservera des agressions du milieu !

UTILISATION

 

Directe: Fleurs broyées et mélangées à l'amorce.

 

En huile: Faire macérer les fleurs dans de l'huile, qu'il s'agisse d'huile de table, d'huile de chènevis ou d'essence essentielle. Vous pouvez en mettre une très grande quantité.

 

En décoction: Faire bouillir à feu doux dans de l'eau puis, après refroidissement, laisser évaporer juste le temps d'avoir une bonne concentration de parfum. 

Toutes ces préparations peuvent être ajoutées à l'amorce, même en grande quantité mais, dans ce cas, utiliser de l'amorce lambda que le chèvrefeuille rendra très attractive.

 

Essayez ! Vous serez étonnés du résultat.

16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 10:24

L'acétatete d'isoamyle est la phéromone d'attaque des abeilles, autrement dit, l'hormone qu'elles se communiquent en cas de danger et qui déclenche une réaction d'agressivité.

 

TOUTEFOIS

 

Les expériences ont toujours été réalisées dans ou à proximité des ruches mais jamais sur des abeilles isolées parce qu'il faut qu'il y ait échange d'information entre les insectes.

 

NEANMOINS

 

En vertu du principe de précaution, je crois utile de conseiller aux personnes allergiques au venin d'abeilles de s'abstenir de l'utiliser.

Je dédie cet article à Cédric, Franck, Francis et les autres qui me suivent ou me précèdent dans mes recherches.

Pêcheurs avisés, Ils sont les testeurs puis les metteurs au point des propositions que je fais.

Qu'ils en soient remerciés, surtout pour les encouragements qu'ils m'apportent et me poussent à aller plus loin, toujours plus loin.

De lecteurs, ils sont devenus des amis. Je leur en sais gré et, du fond du coeur, je les remercie de partager la passion qui m'anime et m'incite à tenir ce site ouvert et accessible à tous.

Commentaire de Francis.


Bjr Mr Marini.

 

J'ai testé l'acétate au cours de quatre demi-journées de pêche. 


Les deux premières : quelconques. 


Les deux suivantes : extraordinaires. 


Les touches ont démarré une demi-heure après l'amorçage initial et se sont succédées à une cadence infernale !!!

 
Amorçage : deux tiers de chapelure, un tiers chènevis moulu, esche au pain.

 

Merci pour la diffusion de cette information et bravo pour votre site qui est une véritable mine d'or.

POUVONS-NOUS FAIRE PLUS SIMPLE POUR DE TELS RESULTATS ?

16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 08:00

M'inspirant des articles précédents déjà énoncés sur ce site, je pousse un peu plus loin la recherche, considérant:

 

-Que plusieurs de mes amis me suivent et m'épaulent dans les tests.

 

-Qu'il s'agit d'une recherche, sans garantie de réussite, menée dans un esprit de curiosité et, éventuellement, d'aboutissement.

 

-Que ces recherches nécessitent quelques approches en chimie.

 

-Que ces recherches s'appuient TOUJOURS, à titre expérimental, sur des brevets déposés.

 

-Que je recherche des composants facilement accessibles. 

Numéro de publicationEP0219416 A2
Type de publicationDemande
Numéro de demandeEP19860402172
Date de publication22 avr. 1987
Date de dépôt2 oct. 1986
Date de priorité3 oct. 1985
Inventeurs

Jean-Paul CHARBONNIER,

Bernard de PASSEMAR

 

Ces compositions peuvent être utilisées sous forme de solutions, de dispersions, de granulés, de poudres dans différentes techniques de pêche.
On peut aussi inclure ces compositions sur des supports absorbants ou adsorbants appropriés.

Ces additifs comprennent un mélange actif constitué par trois éléments:

 

-1 composant de la famille des amides.

 

-1 composant de la famille des acides aminés essentiels.

 

-1 composant de la famille des polyamines ou leurs oxydes

 

1-Un élément actif choisi parmi les amides,

 

par exemple l'urée.

 

2- Un élément actif choisi parmi les acides aminés essentiels,

 

par exemple la lysine.

 

Les acides aminés dits essentiels sont indispensables à l'organisme qui ne sait pas les FABRIQUER lui-même, d'où l'importance de les apporter dans l'amorce.

 

3-Un élément actif choisi parmi les polyamines et leurs oxydes,

 

par exemple, la spermine ou la spermidine.

Mises en évidence pour la première fois au 17ème siècle dans le liquide séminal humain, ces polyamines (PA) sont des ingrédients universels de toute cellule.
Les polyamines sont de petites molécules dont le rôle biologique est INCONTESTABLE, il s'agit de:
• la spermine (ou neuridine),
• la spermidine,
• la putrescine,
• la cadavérine.

Pour la putrescine et la cadavérine, il vaut mieux recourir à un magasin de farces et attrapes mais vous n'êtes pas sûr de la qualité du produit.

 

Pour la spermine ou la spermidine, voici 2 sites qui en proposent mais à un prix prohibitif.

Evidemment, chers lectrices et lecteurs, pour la spermine ou la spermidine, vous pouvez avoir recours à une fabrication...artisanale...mais votre vie privée ne me regarde pas.

 

Vous pouvez aussi utiliser des aliments riches en polyamines et ils sont au nombre de 4.

Les polyamines sont particulièrement présentes:
-dans les petits pois
-dans le fromage bleu
-dans le soja
-dans le maïs.

Avouez tout de même que cette recherche, pourtant assez poussée, aboutit à une formule qui n'est pas compliquée du tout et c'est bien le secret de la pêche !

 

CHERCHER DES ELEMENTS SIMPLES SE COMPLETANT PARFAITEMENT 

4-EN RESUME

 

Additif préconisé:

 

-Lysine + Urée + Fromage bleu type Roquefort ou bleu d'Auvergne

Additif qu'il suffit d'ajouter à votre support d'amorce banale, sans risque de surdosage considérant les composants qui le constituent.

 

Eh oui, il suffisait de chercher !

 

 

Et, malgré la simplicité de la composition de cet additif, vous serez surpris par la

 

qualité et la performance du résultat. 

 

COMMENT AI-JE CONDUIT CES TESTS ?

 

 

Tests menés sur 4 journées, dans mon grand bassin contenant gardons, goujons, chevesnes et vairons.

 

1ère journée

Les poissons se dirigent de préférence vers la croquette bourrée de lysine en poudre.

2ème journée

Les poissons se dirigent de préférence vers la croquette bourrée d'urée.

3ème journée

Les poissons se dirigent de préférence vers la croquette bourrée de fromage bleu.

4ème journée

Les poissons se dirigent vers les deux croquettes pour, finalement, se concentrer sur celle contenant le mélange, bleu, lysine, urée, jusqu'à ce qu'il soit complètement absorbé puis se répartissent ensuite sur les deux mais, volontairement, j'ai toujours mis une quantité de nourriture insuffisante pour tous mes pensionnaires. 

20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 08:20

Voici le compte-rendu de l'expérience de Franck, testant l'acétate d'isoamyle en étang.

En ce qui me concerne j’ai déjà utilisé l’acétate d’amyle en étang profondeur de 1m à 1,20.
Tests réalisés pour 1kg d’amorce sèche :
-8 gouttes: résultat pas satisfaisant. Quelques poissons mais rien de plus.
-16 gouttes: plus d’activité et les tanches sont rentrées en fin de partie « 3 heures de pêche » de belles bêtes. 
-24 gouttes: effet presque négatif.
Conclusion:
Le dosage devrait de situer pour moi entre 8 et 18 gouttes par kg d’amorce sèche. Au-delà j’ai des doutes, de plus les gros sujets rentrent bien et notamment les tanches, mais il faut du temps pour qu’ils arrivent.
Dans le cadre d’un concours c’est un peu long à mon goût.

Voici un compte-rendu extrêmement précis et argumenté qui montre qu'à 16 gouttes, les cyprinidés entrent et les tanches, un peu plus longues, n'arrivent qu'en fin de partie.

 

Cette expérience, oh combien importante, dément les avis des spécialistes qui préconisent de ne pas dépasser 8 gouttes par kilo d'amorce.

 

La dose optimale se situerait entre 8 et 18 gouttes. 

Publié par FRANCK ET ANDRE MARINI - dans las additifs pour la pêche au coup.
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 20:00

Bien connues de nos amis carpistes, la saccharine et la glycérine sont deux additifs parfaitement utilisables pour la pêche au coup.

 

Personnellement, je n'y avais pas pensé jusqu'à ce qu'un lecteur en parle. 

 

Tel que vous me connaissez, je me suis donc procuré ces produits faciles à trouver et j'ai essayé de les mélanger à mon amorce traditionnelle, sans autre additif.

 

Sans dire que j'ai fait des miracles sur un coup que je tiens régulièrement amorcé, même par grand froid, ce mélange a suffisamment réveillé le poisson pour que je m'amuse. Comme les carpes ne viennent pas ou peu, je me suis rabattu sur les barbeaux et les gros gardons.

 

Il me semble d'ailleurs que le goût très sucré de la saccharine et la texture huileuse de la glycérine soient particulièrement adaptés à une eau froide. Ce sont donc, à mon avis,  deux additifs d'hiver ou de début de printemps.  

LA SACCHARINE

 

La saccharine est le plus ancien des édulcorants artificiels.

 

Son pouvoir sucrant est 300 à 400 fois plus élevé que le sucre, mais elle a un arrière goût métallique ou amer déplaisant, particulièrement à haute concentration.

 

Sa formule chimique est  C12 H19 Cl3 O8 alors que la formule de notre sucre habituel, le saccharose, est C12 H22 O11.

Mais ce produit, controversé quant à son innocuité, est interdit dans certains pays comme le Japon qui s'est lancé dans la culture massive de la Stevia rebaudiana, une plante originaire d'Amérique centrale, au fort pouvoir édulcorant naturel depuis 1970.  Nous en reparlerons

LA GLYCERINE

 

La glycérine ou glycérol se présente sous la forme d'un liquide transparent, visqueux, incolore, inodore, faiblement laxatif au goût sucré. Dans les organismes vivants, le glycérol est un composant important des graisses et des huiles ainsi que des phospholipides.

 

Quand le corps utilise les graisses stockées comme source d'énergie, du glycérol et des acides gras sont libérés dans le sang.

Mais vous pouvez, beaucoup simplement, acheter ces produits en pharmacie et dans certaines grandes surfaces.

 

La saccharine est vendue sous le nom de sucrettes pour les personnes diabétiques.

DOSAGE

 

12 volumes de saccharine pour 100 volumes de glycérine, soit 12 pour cent.

 

Mouiller l'amorce avec ce mélange et rajouter de l'eau si nécessaire.

MISE EN GARDE

 

Ne jouez pas à l'apprenti chimiste à ajoutant d'autres éléments. Evidemment, pas d'acide NITRIQUE.

22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 18:25

L'acétatete d'isoamyle est la phéromone d'attaque des abeilles, autrement dit, l'hormone qu'elles se communiquent en cas de danger et qui déclenche une réaction d'agressivité.

 

TOUTEFOIS

 

Les expériences ont toujours été réalisées dans ou à proximité des ruches mais jamais sur des abeilles isolées parce qu'il faut qu'il y ait échange d'information entre les insectes.

 

NEANMOINS

 

En vertu du principe de précaution, je crois utile de conseiller aux personnes allergiques au venin d'abeilles de s'abstenir de l'utiliser.

Personnellement, je n'avais jamais entendu parler de l'ACETATE D'AMYLE jusqu'à ce qu'un ami lecteur me demande ce que j'en pensais.

 

Evidemment, rien sur le coup, mais ceci n'empêche pas de se renseigner et, éventuellement, d'essayer.

 

Pour avoir parcouru les forums et les études sur ce produit, il en ressort que certains pêcheurs l'ayant utilisé n'ont vu aucune différence alors que d'autres ne jurent que par lui. Pour être fixé, il ne reste qu'à essayer. 

En fait, ce qui est utilisé comme additif n'est pas l'acétate d'amyle mais un des 6 isomères en résultant et dénommé  Acétate d'Isoamyle ou Acétate de Isopentyle.

 

En chimie organique, on appelle isomère une molécule possédant la même formule brute mais dont les formules développées ou stéréochimiques sont différentes.
Ces molécules, appelées isomères, peuvent avoir des propriétés physiques, chimiques et biologiques différentes.

EXEMPLE D'ISOMERE:

Le BUTANE a, comme formule brute, C4 H10
Il a, comme isomère de formule brute C4 H10, l'isobutane ou 2-méthylpropane utilisé comme fluide réfrigérant sous le nom de « Greenfreeze ».
Bien qu'ayant des formules brutes identiques, ces deux produits conduisent à des utilisations différentes.

 Il se présente sous la forme d'un liquide transparent, incolore, à odeur de banane ou de bonbon "Arlequin". 

 

Il est présent dans les pommes très mûres et est aussi la phéromone d'alerte de l'abeille.

Voici deux adresses où vous pourrez vous procurer ce produit. Personnellement, j'ai choisi la deuxième, considérant que le prix varie du simple au double pour un essai, même si seul le premier est vraiment un isomère. 

Pour être complet, le premier est proposé par litre, le second pour 100 ml.

 

Là, je sens un bémol !

 

Entre l'acétate d'amyle et l'acétate d'isoamyle, souvenons-nous que la molécule, appelée isomère, peut avoir des propriétés physiques, chimiques et biologiques différentes.

 

Ceci ne pourrait-il pas expliquer les déconvenues de certains utilisateurs ?

Considéré comme additif de choix pour les amorces à gardon et beaucoup utilisé par les pêcheurs de concours, il est surtout donné comme attractant pour la tanche mais ATTENTION AU DOSAGE:

 

Conseils d'emploi : pour réaliser des amorces à gardons;

 

Doser 8 gouttes AU MAXIMUM d'Acétate d'Isoamyle par litre d'amorce mouillée. 

 

Son effet sera principalement excitant pour les poissons.

CEPENDANT

 

Ce produit est considéré comme dangereux

Pictogramme

Danger

Phrases de Risque

H226 : Liquide et vapeurs inflammables.


EUH066 : L'exposition répétée peut provoquer dessèchement ou gerçures de la peau.

Conseils

de

Sécurité

P210 : Tenir à l'écart de la chaleur / des étincelles / des flammes nues/ des surfaces chaudes. Ne pas fumer.


P240 : Mise à la terre/liaison équipotentielle du récipient et du matériel de réception.


P241 : Utiliser du matériel électrique/de ventilation/d'éclairage/antidéflagrant.


P303+P361+P353: EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU (ou les cheveux) : enlever immédiatement les vêtements contaminés. Rincer la peau à l'eau/se doucher.


P501: Eliminer le contenu/récipient conformément à la réglementation locale/régionale/nationale/internationale.

Voir la fiche complète

Bon, bah, vous faites comme vous voulez !

2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 08:29

J'ai déjà exposé mon expérience de la culture des crocus à safran en Ile de France.

 

Toutefois, je ne m'attendais plus, à cette période de l'année, voir pousser et fleurir avec une rapidité déconcertante ceux que j'ai planté l'an dernier et que j'ai ramené du Gers, si cher à mon coeur.

 

Me conformant aux conseils de mes amis locaux, je les ai laissés en terre depuis leur plantation et je remarque aujourd'hui que parfois plusieurs fleurs orne le même pied, signe que les bulbes se sont multipliés.

 

Ma réserve de safran est donc assurée pour l'année

5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 07:46

Je sais que je ne vais pas convaincre tout le monde et que j'aurai quelques retours critiques mais je les assume.

 

Dans le commerce, on vante les vertus attractives des arômes fruités, vanille, fraise, citron, citronnelle et toute une gamme de produits parfumés qui vous donnent presque envie de vous mettre à table.

 

Je ne vais pas détruire cette légende mais je suis, depuis bien longtemps, persuadé que la puissance attractive est plus que relative et n'est efficace que lorsque le poisson a faim.

 

Autrement dit...mais cela n'engage que moi...ils n'attireront les cyprinidés que lorsque ceux-ci ont de l'appétit donc, ils servent plus à attirer le pêcheur que le poisson mais aussi à sauvegarder la paix des ménages

Plus de mauvaises odeurs dans la cuisine, la paix des ménages est importante et grâce à notre sélection d'arômes fruités, Madame pourra enfin reprendre sa cuisine après le roulage de bouillettes dans de bonnes conditions.
Madame préfere le sucré, alors profitez-en.

PAR CONTRE

 

Tous les additifs qui "puent" ont, EUX, un réel pouvoir d'attraction et, pour ce qui me concerne, il y a bien longtemps que je n'utilise (Avec bonheur) que ceux-là.

J'ai déjà cité l'ASA FAETIDA ou Ase fétide que m'a enseigné mon maître, Monsieur Michel DUBORGEL sur les bords de l'Adour.

 

Asa foetida est une résine séchée, extraite du rhizome de deux espèces de fenouils géants poussant en Inde et en Iran.

 

L'ase fétide fraiche est blanchâtre et solide. Elle passe du rose au brun-rouge en s'oxydant. On la trouve généralement sous forme de poudre.

 

Son odeur d'œuf pourri provient de la grande quantité de soufre qu'elle contient.

 

J'ai également cité la TRIMETHYLAMINE, composé basique issu de la putréfaction du poisson que l'on mélange à de l'ortie et de l'ammoniaque.

 

Aujourd'hui, dans la famille des produits malodorants, je citerai l' ACIDE BUTANOÏQUE, formidable attractant pour tous les cyprinidés.

 

L'acide butanoïque ou acide butyrique est habituellement produit par la fermentation du sucre ou de l'amidon, provoquée par l'addition de fromage en décomposition, auquel on ajoute du carbonate de calcium pour neutraliser les acides formés dans le processus.

 

C'est l'une des odeurs les plus fortes et les plus nauséabondes qui soient mais c'est aussi un des additifs les plus efficaces pour attirer les poissons.

 

L'acide N-Butyrique compose 3 % à 4 % du beurre, et quand le beurre rancit, les glycérides sont hydrolysés libérant ainsi de l'acide butyrique à l'odeur désagréable.

 

MAIS ATTENTION AU DOSAGE ET, SURTOUT, AU SURDOSAGE !

 

-Utilisé comme seul attractant :  2 millilitres par kilo d'amorce.

 

-Utilisé comme additif parmi d' autres:  1 millilitre par kilo d'amorce.

 

Ce produit est d'une telle puissance que les petites quantités indiquées ne doivent pas être dépassées sous peine d'obtenir l'effet inverse à celui recherché.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Une base ajoutée à un acide le neutralise selon la formule.
ACIDE + BASE = SEL + EAU

Ainsi

ACIDE SALICYLIQUE (Contenu dans l'aspirine) + BICARBONATE DE SOUDE (Si facile à se procurer) = SALICYLATE DE SODIUM + EAU

Le salicylate de sodium se présente sous forme de cristaux incolores et inodores.

Il est utilisé comme analgésique et antipyrétique, et employé pour le traitement des affections rhumatismales.

LE SAVIEZ-VOUS EGALEMENT ?

Le scatole est un composé organique.
Il est naturellement présent dans les excréments et donne son odeur aux pets !

Mais à faible concentration, il a une odeur florale que l'on retrouve dans plusieurs plantes et huiles essentielles, parmi lesquelles la fleur d'oranger, le jasmin, le jujubier.

Il est utilisé comme fragrance et fixateur dans de nombreux parfums ainsi que comme composé aromatique.

Les parfumeurs auraient-ils des péteurs professionnels ?

C'EST UN METIER D'AVENIR, AVIS AUX DEMANDEURS D'EMPLOI !

27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 07:10

Je le recommande souvent dans la composition des amorces mais quelles sont ses propriétés et ses vertus ?

 

 

PROPRIETES DU FENUGREC

 

 

En plus de ses propriétés apéritives, digestives et tonifiantes, le fenugrec combat les infections et inflammations.

 

Dès le VIIe siècle avant notre ère, on a commencé à le cultiver au Moyen-Orient. Il fut également introduit en Inde et en Chine puis rapidement intégré à la pharmacopée ayurvédique et à la médecine chinoise.

 

De nombreux herboristes et phytothérapeutes ont fait des études approfondies et ses vertus sont reconnues pour stimuler l'appétit et soulager l'inflammation.


Ses graines, de couleur fauve, contenues dans des gousses, contiennent 30 pour cent de protéines ainsi que des lipides et des sapogénines qui stimulent l’appétit mais elles agissent aussi sur le métabolisme en régulant les sécrétions pancréatiques, notamment celle de l’insuline.

 

Or, la régulation de la production d'insuline est primordiale chez les poissons qui consomment, naturellement, peu ou pas de sucre.

 

Souvenez-vous que je recommande l'amorce sucrée uniquement de façon parcimonieuse et par eau froide pour apporter un complément d'énergie à un poisson léthargique.

 

OR, L'ON SAIT QUE LES POISSONS VONT NATURELLEMENT VERS LES ALIMENTS QUI LEUR SONT BENEFIQUES

 

 

PARTICULARITE DU SYSTEME DIGESTIF DES POISSONS.

 

 

Le tube digestif est très particulier:

 

A l'intestin, bien différencié, fait suite un intestin normal puis un intestin renfermant une formation originale : LA VALVULE SPIRALE qui assure une grande capacité d'absoption pour une faible longueur, d'où une digestion rapide et une aptitude à se suralimenter.

 

Il convient bien sûr au pêcheur d'utiliser cette particularité et, contrairement à ce que l'on croit, on n'arrive que très rarement au gavage.

 

Ce qui tue un coup est l'introduction massive d'ingrédients divers qui ne sont pas tous consommmés et qui corrompent l'eau par un dégagement acide.

 

MAIS ATTENTION

La consommation de grandes quantités de graines de fenugrec peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, généralement passagers, à cause de leur haute teneur en fibres.

 

Le dosage doit donc être établi en conséquence et ne pas dépasser 80 grammes par kilo d'amorce.

 

Bien entendu, son association avec le romarin, aux vertus laxatives, reste intéressante.

11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 10:55

 

 

En principe, les laxatifs ont pour but d'augmenter la vitesse de digestion des poissons pour qu'ils aient envie ou besoin de se nourrir à nouveau.

 

Il n'y a pas lieu de les confondre avec les colorants, les additifs de goût ou ceux qui sont censés ouvrir l'appétit même si certains laxatifs exercent plusieurs actions.

 

Voici la liste des laxatifs les plus couramment utilisés:

 

LES POUDRES

 

LA CITRONELLE dont les feuilles séchées puis broyées ont évidemment une une odeur de citron.

 

 

Elle facilite la digestion et renforce le goût.

Dosage : 5 à 10 pour cent du total de l'amorce.

 

LE ROMARIN d'odeur très forte, contribue aussi à une meilleure digestion.

 

 

On l'associe souvent au Curcuma.

Dosage :5 à 10 pour cent

 

L'ALOES dont la poudre obtenue pas dessication de la résine amère de cette plante grasse est certainement le purgatif le plus puissant utilisé.

 

 

On l'associe souvent au fenouil.

Dosage : 2 cuillers à soupe par kilo d'amorce.

 

LE CACAO ajouté à l'amorce est un purgatif mais aussi un stimulant.


 

Dosage: 5 à 10 pour cent.

 

LE FENUGREC est un stimulant de l’appareil digestif mais aussi de l'appétit.

 

 

Souvent associé au romarin.

Dosage : 5 pour cent

 

LE LIN MOULU contient des mucilages, substances végétales qui ont la particularité de gonfler au contact de l’eau et capables d’absorber 8 fois leur volume.

 

 

Particulièrement efficace, il doit être dosé à 5 pour cent.

 

LA MARJOLAINE dont on tire une farine par broyage après séchage.

 

 

C'est aussi un bon dispersant et un aromate.

Dosage : 5 pour cent.

 

LES HUILES

 

Toutes les huiles ont la particularité de faciliter le transit en lubrifiant les parois intestinales. On retiendra:

 

L'HUILE DE CHENEVIS, obtenue par broyage des graines de chanvre, est surtout destinée au gardon.

 

 

L'HUILE DE VANILLE a des propriétés digestives et apéritives.

 

 

Dosage: 10 gouttes par kilo d'amorce.

 

L'HUILE DE POISSON surtout utilisée l'hiver pour provoquer l'émulsion de l'amorce.

 

 

A utiliser avec parcimonie car elle produit un nuage au-dessus de l'amorce qui affole les poissons et fait qu'ils se désintéressent de l'esche. 

 

PRECAUTION: 

 

Ne pas mélanger plusieurs laxatifs à l'amorce sous peine d'avoir la queue aux cabinets d'aisance.

 

POUR MA PART

 

Mis à part la période hivernale pendant laquelle j'utilise de l'huile de poisson, les autres produits me laissent indifférent pour leurs propriétés laxatives et je n'ai jamais remarqué de fringale alimentaire du fait de leur utilisation.

 

L'effet ne se fait sentir qu'à moyen terme et je ne vois pas l'intérêt de "traiter" la faune halieutique comme Thomas DIAFOIRUS.

 

Je laisse donc ces produits dans leur emballage, dans les rayons des magasins puisque je les considère, EN TANT QUE LAXATIFS, comme proprement inutiles.

 

Mon amorce est simple, réduite souvent à sa plus simple expression mais diablement efficace.

 

Maintenant, évidemment, même si je ne les utilise pas commes tels, il faut les connaître et vous êtes parfaitement libres de les méler, en plus ou moins grande quantité, à votre amorce.

 

Après tout, il n'y a que la foi qui sauve.

22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 07:11

Lorsque je parle d'or rouge, il s'agit bien entendu du SAFRAN que j'ai conseillé de cultiver dans toutes les régions de France à condition d'avoir une terre bien préparée.

 

Traditionnellement, le safran se plante début septembre et fleurit le mois suivant mais cette année, considérant un mois d'octobre catastrophique, il semble en retard.

 

Il s'agit d'un essai concluant parce que sur une plantation de 15 bulbes, 10 sortent actuellement.

 

J'essaierai, l'an prochain, de le planter quinze jours plus tôt afin qu'il bénéficie du soleil de fin août .

 

LA TERRE:

Sablonneuse de préférence. Je suis allé cherché de la terre de taupinière en forêt et elle semble parfaitement convenir.

 

Veiller à désherber la plantation sous peine de perdre 30 pour cent de la récolte.

 

LA RECOLTE

Nul besoin d'en planter une quantité importante. La première année, 15 bulbes suffisent pour passer à trente l'année suivante. Pour cela, il suffit de déterrer les bulbes en mai et de séparer les jeunes bulbes qui se sont formés.

 

La quantité de safran récolté est alors suffisante, considérant qu'une seule pincée, mise à infuser dans du lait puis ajoutée à l'amorce convient parfaitement.

 

Il s'agit bien entendu d'une expérience que je souhaitais tenter et dont je rends compte et si vous aimez, comme moi, chercher toujours le petit plus, n'hésitez pas à essayer.

 

Vous trouverez, dans les articles du mois d'août, l'adresse de deux fournisseurs du Gers.

 

Maintenant, ne comptez pas sur les crocus de printemps pour vous donner du safran !

19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 08:27

Grâce à ses composants multiples, le miel possède des vertus incontestables qui en font un complément de première importance pour le pêcheur.

 

En cette période où l'eau s'est considérablement refroidie, l'amorce et les esches recherchées et préférées doivent être sucrées ou huileuses.

 

Le miel est sucré mais il est composé de sucres facilement assimilables comme le fructose et le glucose ainsi que de dextrines mais de très peu de saccharose.

 

Il faut savoir qu'un organisme qui ingère du saccharose (C12 H22 O11) le transforme en glucose (C6 H12 O6) pour l'assimiler.

 

Le sucre blanc industriel se compose principalement de saccharose, moins facilement ingérable. C'est dire l'importance du miel.

 

Riche en sels minéraux : phosphore, calcium, fer, magnésium, potassium et en  vitamines, il facilite la digestion des autres aliments et la rétention bénéfique du calcium et du magnésium.


On y trouve également des traces de résines, de pollen, d'albumine ainsi qu'une multitude de composés aromatiques en fonction des essences florales dont il est issu.


Sa couleur, variant du jaune au marron en passant par le rouge, dépend de la nature des fleurs butinées.

De plus, il se marie avec bonheur avec de nombreuses épices: gingembre, cannelle, cumin, poivre, anis.

 

 

En incorporer à l'amorce est un plus de premier ordre. Si son intérêt diminue en période estivale, la période automnale est le moment privilégié pour l'utiliser.

 

Pour ma part, il y a déjà quelques temps que je l'utilise avec bonheur, sachant que c'est sans doute le meilleur additif qui soit.

 

Destiné en priorité aux amorces lourdes de fond et dans la mesure où j'ai simplifié la mienne, voici ce qu'elle donne depuis que l'eau est à 12 degrés.

 

-1 part de chènevis grillé moulu.

-1/2 part d'épicéine

-1/2 part de PV1

 

Je la colle avec du miel liquide ou semi-liquide, donc en quantité suffisante pour obtenir une pâte collante et c'est seulement en fin de préparation que je l'humidifie jusqu'à obtenir la consistance souhaitée.

 

Rien ni personne n'empêche d'ajouter une épice. Même si je n'y crois plus trop en ce moment, c'est tout de même à essayer.

 

On peut aussi enrichir la 3000 Sensas avec du miel.

 

 

Ou l'amorce Charlot.

 

Ce sont mes deux amorces préférées du commerce. Je me procure l'amorce Charlot chez Décathlon.

 

Mais ce n'est pas la seule utilisation du miel.

Grâce à sa haute concentration en sucres, sa richesse en diastases et en essences aromatiques, le miel possède UN HAUT POUVOIR ANTISEPTIQUE.

 

Il contient un facteur antibiotique rare, l'inhibine, qui est le principal responsable de son activité anti-microbienne.

 

A ce titre, je l'utilise pour conserver pendant longtemps, chènevis cuit et maïs.

 

Pour cela, dans des pots à confiture, placer le chènevis ou le maïs bien égouttés, recouvrez d'une fine particule de miel dur et refermer hermétiquement le couvercle. Seule précaution, la couche de miel, même très fine, doit recouvir intégralement le produit.

 

Vous pourrez ainsi conserver vos esches en parfait état pendant des mois, à condition de ne les déboucher que pour les utiliser.

 

De la même façon, je réutilise d'un jour sur l'autre mon amorce du moment qu'elle en contient mais dans ce cas la conservation est moins longue puisqu' elle n'est pas bouchée hermétiquement.

3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 07:45

 

Je me démène pour trouver ce superbe poisson et bien que je n'envisage pas de me reconvertir en carpiste, j'ai tout de même parfois envie de prendre ce magnifique cyprinidé.

 

J'ai, dans un premier temps, cherché un endroit favorable en Marne, abrité des courants et des remous, construit un ponton au-dessus d'une fosse très profonde à quelques mètres de bord puis amorcé convenablement.

 

En puisant dans mes lointains souvenirs d'adolescent, je me suis souvenu de ce qu'utilisait Monsieur Michel DUBORGEL, mon maître, pour attirer cette torpille.

 

L'ASA FAETIDA

 

 

Je sais que c'est passé de mode mais RAISON DE PLUS.

 

Puisque le poisson n'y est plus habitué, autant lui en redonner le goût.

 

Ce ne sont pas ses habitudes qui ont changées mais les nôtres.

 

L' Asa faetida est une résine séchée, extraite du rhizome de deux espèces de fenouils géants poussant en Inde et en Iran.

L'ase fétide fraiche est blanchâtre et solide.

Elle passe du rose au brun-rouge en s'oxydant.

On la trouve généralement sous forme de poudre.

Son odeur d'œuf pourri provient de la grande quantité de soufre qu'elle contient.

Je m'en suis donc procuré mais pour trouver ce produit dans un magasin de pêche, il faut se lever de bonne heure.

 

Acheté en bloc, j'ai transformé ce produit en poudre et je l'ai mélangé à l'amorce.

Après avoir amorcé mon nouveau coup pendant trois jours, je me suis enfin décidé à tenter ma chance. 

 

SURPRISE ! 

 

S'il est bien connu pour attirer la carpe, ce produit attire également tous les gros cyprinidés, barbeaux ou chevesnes.

 

Hier, quelle matinée !  

 

En pêchant à la coulée au grain de maïs, pour voir, j'ai pris, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, trois superbes barbeaux, deux gros chevesnes et je me suis fait casser deux fois mon 16 centièmes de bas de ligne malgré mes 100 mètres de 18 centièmes dans le moulinet.   

 

 

 

 

 

De cette aventure, on tire forcément la conclusion : 

 

LES CARPES SONT LA !

 

Je me suis donc équipé autrement avec deux cannes à carpe, du costaud, et je m'y suis mis.

 

Là, c'était une autre affaire ! Quand je dis costaud, c'est costaud !

 

En quelques minutes, au pellet, deux superbes départs et deux carpes au tableau.

Ai-je enfin réalisé mon rêve ou s'agit-il d'une simple coïncidence ?
L'avenir me le dira mais je ne suis pas près d'oublier ces deux heures de pêche.

Trois barbeaux, deux chevesnes puis deux carpes.

L'ASA FAETIDA, oubliée, serait-elle en passe de revenir à la mode ?

29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 07:06

 

Si, dans l'article précédent, j'ai attiré l'attention des lecteurs sur les dangers de la noix vomique, il n'en reste pas moins vrai que certains produits naturels, parfaitement autorisés, peuvent entrer dans la composition des amorces.

 

Voici un "cocktail" destiné à ouvrir l'appétit des poissons sans risquer de leur porter atteinte.

 

Cette vieille recette miracle ne fait intervenir que des produits inoffensifs pour la faune aquatique et les marques ne s'y sont pas trompées en commercialisant l'un d'entre eux.

 

1)-LE FENUGREC

 

 

Le fénugrec est une plante traditionnellement utilisée pour stimuler l'appétit. On le trouve d'ailleurs dans les magasins de pêche et ce n'est pas pour rien mais ils n'ont pas encore trouvé l'association avec le produit suivant.

 

2)-LE ROMARIN

 

 

Associé au fénugrec, il en décuple les propriétés et n'est pas bien difficile à trouver, même en grande surface.

 

3)-UTILISATION

 

Réduire en poudre, après avoir déshydraté si ce n'est pas déjà le cas, puis mélanger les deux ingrédients dans la proportion de 2/3 de poudre de fénugrec pour 1/3 de poudre de romarin.

 

Vous obtenez ainsi un remède de Grand-mère extrêmement efficace et bien antérieur à la commercialisation du fénugrec qui ouvre l'appétit des poissons de façon spectaculaire, sans compter que l'odeur les attire, comme toutes les épices.

 

Là, au moins, vous ne sortirez pas des clous et vous ne jouerez pas à l'apprenti sorcier tout en ayant un additif sous forme de mélange, peu connu, très efficace, peu coûteux, facile à réaliser et surtout inoffensif.

 

Je l'utilise régulièrement et si je ne fais pas état de mes résultats, c'est tout simplement parce que je n'étale pas mes "exploits".

 

DICTON DE LA SEMAINE

 

Vent du Nord, rien ne mord (Sauf avec le mélange fénugrec-romarin).

 

Le romarin a d’autres vertus et concourt notamment à :

 

-favoriser la digestion.

 

-lutter contre le stress. 

 

-soulager l’inflammation. 

 

-soulager les troubles de la circulation sanguine.

 

-apaiser les blessures grâce à un effet antiseptique.

25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 19:08

L'hiver, par eau froide et claire du fait de l'absence de plancton, noircir l'amorce ne peut qu'attirer le poisson qui la voit de loin.

 

L'été, par eau chaude, lorsque les prédateurs sont très actifs et se déplacent volontiers à la recherche de leur nourriture, noircir l'amorce offre au petit poisson la garantie de ne pas être repéré.

 

VOIR L'ARTICLE AMORCE CLAIRE OU AMORCE FONCEE.(Cliquer)

 

Pour autant, il n'y a pas lieu d'abandonner votre amorce préférée. Il suffit simplement de la noircir et pour cela, rien ne vaut le NOIR DE VIGNE.

 

QU'EST-CE QUE LE NOIR DE VIGNE ?

 

Il résulte de la carbonisation de sarments de vigne récoltés pendant la taille de la vigne.

 

C'est une teinte noire d'une beauté exceptionnelle, un noir intense et léger avec des reflets bleutés.

 

Le noir de Vigne a un fort pouvoir couvrant et colorant.

 

C'est donc un produit sans danger pour le mileu aquatique.

 

 

COMMENT EST-IL CONDITIONNE ?

 

Vous le trouverez conditionné en pots ou parfois en sachets.

 

 

EST-CE UNE NOUVEAUTE ?

 

Bien sûr que non mais les grandes marques qui l'utilisent abondamment ne vous le vendront jamais sous cette forme.

 

Vous le trouverez dans des amorces hors de prix alors qu'il est si facile et peu onéreux de s'en procurer.

 

COMMENT L'UTILISER ?

 

Le plus facilement du monde.

 

Puisqu'il s'agit d'une poudre extrèmement fine et colorante, il suffit de la mélanger à l'amorce et vous mettrez vos gardons à l'abri.

 

DOSAGE

 

Pour colorer vos amorces en noir, utilisez 1 cuillère à café pour 3 kilos d'amorce, c'est amplement suffisant.

 

Ce colorant est pourtant abondamment utilisé en Belgique et dans le nord de la France mais, à ma connaissance, assez peu dans nos autres régions et POURTANT QUELLE EFFICACITE !

 

Puisque je vous sens enfin décidés, il ne vous reste plus qu'à faire votre choix parmi ces quatre fournisseurs...ou d'autres si vous le préférez.

21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 16:33

Après avoir écrit et publié l'article, j'ai demandé à mes deux fournisseurs, dont je vous donne l'adresse, de me corriger éventuellement.

Il y a donc lieu de récolter LE PISTIL ET SES TROIS STIGMATES et non les étamines comme je l'avais écrit dans un premier temps.

Je les remercie donc de leur gentillesse et leur souhaite beaucoup d'amateurs parmi les lecteurs.

Tout pêcheur rêve d'en avoir mais son prix, prohibitif, lui fait souvent préférer, par force, le curcuma.

 

Pourtant, avec un peu de recherche, on peut s'en procurer mais avec certaines précautions.

 

Pour être en ce moment dans une région où il est cultivé, j'ai acquis quelques bases que je veux vous faire partager.

 

Tout d'abord, inutile de chercher cette épice rare dans les fleurs de nos crocus habituels fleurissants en février et annonçant la sortie de l'hiver.

 

Le safran est bien une épice extraite de la fleur d'un crocus mais il s'agit du Crocus sativus.

 

Le crocus donnant le safran se plante début septembre et fleurit en octobre avec des résultats décevants la première année.

 

1) Les bulbes

 

 

Ils doivent être plantés AU SOLEIL, dans cette position, touffe vers le haut, dans une terre assez friable, si possible sablonneuse à 20 centimètres de profondeur.

 

Aucun arrosage n'est nécessaire.

 

C'est, bien sur, un investissement de départ mais qui présente ensuite de tels avantages que cela vaut le coup de lui consacrer un petit bout de jardin... A condition bien sur, d'avoir les bulbes.

 

Voici les coordonnées d'un premier fournisseur, dans le GERS.

 

Le prix des bulbes n'est pas indiqué mais je peux vous dire que vous les aurez à 1,50 euro cette année.

Puis voici une seconde adresse, en précisant que les bulbes ne sont disponibles qu'au mois de mai, lorsqu'ils sont déplantés pour être séparés du bulbe principal.

2) La récolte

 

La récolte des fleurs doit être faite la matin "à la fraïche" puis l'émondage (la récolte du pistil et de ses trois stigmates) doit être fait dans la journée...le soir au coin du feu, par exemple.

 

ATTENTION:

 

Le pistil et ses stigmates doivent être prélevées mais regardez bien !

 

Si la partie terminale est d'un rouge vif, le stigmate devient orangé plus on descend vers le coeur, pour devenir blanc.

 

Couper dans la partie ORANGE avec l'ongle.

La partie blanche est amère et gâchera toute la récolte.

 

3) Le safran du commerce

 

N'achetez jamais de la poudre.

99 fois sur 100, vous vous ferez refiler de la daube, soit parce qu'il s'agira d'un mélange avec du curcuma et bien d'autres "trucs" pas catholiques, soit parce que l'on n'aura pas pris la peine de retirer la partie blanche, soit...les deux. 

 

Essayez-vous donc à la plantation, même si vous habitez dans le Nord de la France.

 

Un signe qui ne trompe pas: Si vous arrivez à faire pousser et fleurir des cannas, vous amènerez des crocus à safran à la floraison EN PLEIN SOLEIL.

 

Bien sur, ce que je propose donne un peu d'incertitude et beaucoup de travail mais ENSUITE, lorsque vous obtiendrez ceci !

 

 

Eh oui, c'est le résultat de ma cueillette.

Vous possèderez le meilleur additif qui soit pour votre amorce et avec ces quelques recommandations et un petit investissement de départ, l'assurance de renouveler votre stock chaque année car point n'est besoin d'en ajouter une grosse quantité à votre amorce pour la transformer en véritable aimant.

 

4) La préparation de l'additif.

 

N'écoutez pas les conseils avisés de prétendus spécialistes et procédez ainsi:

 

-Mouillez les strigmates avec du lait chaud. Attention, mouiller signifie qu'ils doivent à peine être humidifiés.

 

-Laissez infuser quelques heures.

 

-Utilisez l'infusion, lait et stigmates, pour l'amorce.

 

AINSI, VOUS N'AUREZ PAS RECOURS A LA DESSICATION, MORTELLE POUR CE PRODUIT.

 

Vous conserverez ainsi et décuplerez même la puissance de votre additif mais surtout, ce qu'il ne faut pas faire, est d'ajouter les stigmates réduits en poudre après séchage, à l'amorce.

10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 07:05

Jean-Claude GAUTHIER, guide de pêche de son état et metteur au point de bouillettes pour une grande marque, me dit toujours: "Lorsque c'est la période du pollen, pêche à ça, c'est le seul moyen de faire une belle bourriche".

 

Inexorablement, je lui réponds: "Pas d'accord ! Si tu pêches au pollen lorsque ça voltige dans tous les sens, autant pêcher avec un grain de sable sur une plage."

 

Et je suis persuadé d'avoir raison.

 

Comment rassembler le poisson avec une amorce contenant du pollen lorsqu'il y en a à profusion et que les cyprinidés s'en gavent ?

 

Mais à la fin de la période, lorsque un vent assez fort a terminé de tout détacher des arbres, le poisson y est habitué mais reste sur sa faim.

 

Compte-tenu des conditions actuelles, c'est donc le moment !

N'hésitez donc plus à ajouter à votre amorce ce produit qui nous cause bien des soucis de santé.

 

Ce petit plus peut vous rapporter gros et ce n'est pas nouveau puisque cela fait plus de 15 ans que je l'utilise dans les conditions que je viens de citer plus haut mais, plus tôt en saison, je reste persuadé que c'est inutilie donc décevant.

 

Désolé Jean-Claude ! 

Le grain de pollen est la partie microscopique qui se forme dans l'anthère et qui sert d'agent mâle de fécondation des végétaux à fleurs.

 

L'enrobement de cellulose forme un épaississement fibreux sur la couche externe.

 

La couche interne  contient des noyaux de contrôle de l'activité cellulaire.

 

Mélangé à l'amorce, ce pollen est un véritable aimant à cyprinidés, parfaitement habitués à en consommer jusqu'à s'en gaver et ne plus mordre.

 

En ce moment, il n'y en a presque plus...heureusement pour notre nez et nos yeux !

Vous le trouverez sans difficultés en grande surface, soit en poudre:

 

 

Soit en grains qu'il faudra réduire en poudre.

 

 

Mais sous quelque forme que vous le trouviez, réduisez-le en poudre et n'hésitez pas à ajouter 2 cuillerées à soupe par 250 grammes d'amorce. 

Pour moi qui suis habitué à l' utiliser en fin de période, je le récolte sans trop me fatiguer en plaçant une toile en forêt comme un hamac avec un trou au milieu placé au-dessus d'un seau.

 

Lorsque la saison est terminée ou presque, je récolte le tout, étamines, pétales et...pollen que je réduis en poudre et que je mélange à l'amorce mais au début, je l'achetais, comme tout le monde !

 

C'est un plus incontestable et peu connu alors que le pollen mérite des lettres de noblesse juste à la fin de la saison.

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 09:56

 

LE CURCUMA

 

Le curcuma est reconnu pour ses propriétés antioxydantes.

 

Il aide l’organisme à lutter contre le stress et à maintenir l’efficacité des défenses naturelles.

 

C'est aussi l'anti-inflammatoire naturel le plus puissant identifié à ce jour.

 

BON A SAVOIR: Le principe actif du curcuma, la curcumine, est décuplé en présence de la pipérine du poivre.

 

C'est le rhizome séché et réduit en poudre qui est utilisé comme épice.

 

Il est aussi utilisé comme colorant, plus abordable que le safran.

 

LE SAFRAN

 

Le pollen de crocus constitue le safran qui est utilisé comme colorant très puissant.

 

Quelques grammes suffisent à colorer en jaune les pâtes et amorces destinées aux cyprinidés.

 

Il est, en revanche, rarement utilisé dans les amorces en raison de son coût très élevé.

 

L'utilisation traditionnelle du safran comme plante médicinale est légendaire. Il a été utilisé pour ses propriétés carminatives (Expulsion des gazs intestinaux tout en réduisant leur production) et emménagogiques (Stimulant le flux sanguin).

 

Cependant, ingéré à dose suffisamment élevée, le safran est létal mais vu son prix, nous ne risquons pas de provoquer une over-dose. 

 

L'HUILE DE CHENEVIS

 

Obtenue par pressage des grains de chanvre, l'huile de chènevis, est ajoutée aux amorces destinées au gardon.

 

Elle est stimulante et laxative.

 

Quelques gouttes ajoutées aux amorces destinées au gardon suffisent à en augmenter le pouvoir d'attraction.

 

LE GOUDRON DE NORVEGE

 

Ce produit est obtenu par carbonisation des pommes de pin à l'abri de l'air. 

 

On obtient une émulsion dense de couleur brune et de consistance collante.

 

Quelques gouttes, ajoutées à l'amorce ou déposées sur l'esche, attirent les cyprinidés et, en particulier, les tanches.

 

LE MIEL

 

C'est, bien entendu, l'un des meilleurs additifs qui soit.

 

Très sucré et collant, on l'incorpore aux amorces de fond pour agglomérer les ingrédients et pour son appétence.

 

On le considère comme un additif particulièrement efficace pour la carpe.

 

LE BICARBONATE DE SOUDE

 

Vous connaissez l'intérêt que je lui porte car, en plus de ses propriétés désinfectantes, ce produit facilite la digestion des poissons.

 

Il convient d’en ajouter une cuiller à café par kilo d’amorce.

 

BON A SAVOIR: Une cuiller à soupe de bicarbonate, ajoutée à l’eau de cuisson du maïs, en facilite la digestion.

 

LE BRASEM

 

En général, le brasem est constitué de noix de coco broyé et de mélasse jusqu'à ce que l'on obtienne une poudre fine.

 

Il est donné pour attirer surtout la brème mais, par expérience, c'est aussi un excellent additif pour tous les cyprinidés.  

 
On en trouve diverses formes dans le commerce dont la compostion n'a plus rien à voir avec la composition d'origine.

 

L'ALOES

 

Cette plante grasse séchée et réduite en poudre, donne un suc résineux et amer qui s'avère être un purgatif énergique.

 

On l'utilise mélangée à du fenouil.

 

Le mélange est collant et convient bien à des amorces riches.

 

Dosage : 2 cuillerées à soupe par kilo d'amorce.

 

LA BERGAMOTE

 

Il suffit de quelques gouttes d'huile tirée du bergamotier, arbre de la famille des citronniers, pour stimuler l’appétit des poissons.

 

De tout premier ordre lorsqu'on l' utilise en été.

 

LE FENUGREC

 

Les graines sont utilisées comme stimulant de l'appétit.

 

Broyées, on mélange la farine obtenue aux amorces de fond. 

 

Dosage à 5 pour cent .

 

Voici donc passés en revue tous les additifs, stimulants, laxatifs, colorants que j'utilise mais la liste est longue et il faut les essayer pour se convaincre de leur efficacité.

 

Cependant, au risque de me répéter, j'ajouterai que tous les additifs ajoutés à une amorce médiocre ne donneront qu'une amorce médiocre, alors que les additifs ajoutés à une bonne amorce donneront le petit plus qui fera la différence.

On pourrait ajouter

 

LA MELISSE, LA MARJOLAINE, LE CACAO, LE CARAMEL, LA VANILLE, LA MELASSE et, sans doute, bien d'autres encore.

Hier, au BRASEM et au feeder, seuls les chevesnes étaient dehors. 

 

 

 

 

11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 18:47

 

 

Initialement destiné à la brème, cet additif est cependant poyvalent et intéresse tous les gros cyprinidés.

En cette année particulière sur le plan météorologique, son utilisation est recommandée puisque l'eau est actuellement entre 13 et 15 degrés.

 

Lorsque l'eau est froide, inutile de perdre votre temps et votre argent, le brasem n'aura aucun effet.

Vers 10 degrés, effet limite.

Vers 4 ou 5 degrés, effet nul.

Originaire de Belgique et inventé par Marcel Van Den Eynde, cet additif se trouve bien entendu dans le commerce, et vous pouvez à la fois, vous éviter de vous mettre en cuisine puis trouver toutes sortes de déclinaisons du produit.

LE BRASEM, UN ADDITIF DE CHOIX POUR LA RECHERCHE DES GROS POISSONS.

Voici ce que proposent les ventes:

 

BRASEM BLANC
destiné aux cyprinidés en eau chaude.

 

BRASEM NOIR
Nouveau brasem destiné aux pêches difficiles lorsque les eaux sont froides et claires.

 


BRASEM SPECIAL GROS POISSONS
Convient à toutes les pêches de fond si la température de l'eau est égale ou supérieure à 14 degrés.

 


SUPER BRASEM
Pour gros cyprinidés.

 


SPECIAL BRASEM
Pour gros cyprinidés dont gros gardons.

 

Très recommandé en ce moment, le BRASEM Belge, noir, qui convient parfaitement à la température actuelle de l'eau.

LE BRASEM, UN ADDITIF DE CHOIX POUR LA RECHERCHE DES GROS POISSONS.

Il existe aussi une amorce toute prête à base de Brasem, commercialisée par Sensas.

 

AMORCE SENSAS 3000 EXPLOSIVE RIVER BRASEM - 1KG .

 

"Les amorces de la gamme 3000 EXPLOSIVE ont la faculté de travailler très rapidement et de fixer au plus vite les poissons sur votre coup. Très utilisées en compétition, ces amorces se révèlent d'une efficacité redoutable !"

LE BRASEM, UN ADDITIF DE CHOIX POUR LA RECHERCHE DES GROS POISSONS.

Mais, pour moi, par pur plaisir mais connaissant aussi l'intérêt de ce produit, j'ai recherché la composition de base, forcément tenue secrète, et de compilation en compilation, j'ai fini par trouver une composition puis par la confectionner.

A l'origine, le brasem était constitué de racines et de mélasse mais, par économie, on utilise maintenant la noix de coco râpée et la mélasse.

Trouver de la noix de coco, la râper puis la passer au mixer pour obtenir une purée.

Ajouter lentement de la mélasse en mélangeant bien.

On obtient une poudre beige foncé collante et légèrement humide.

Ajouter  30 pour cent de cannelle.

Ajouter 30 pour cent de poudre de caramel.

Passer au tamis à mailles fines.
 

Mais ce que l'on ne doit jamais oublier:

 

Vous pouvez incorporer tous les additifs que vous voulez à une amorce médiocre, elle restera toujours médiocre.

 

Vous pouvez ajouter tous les additifs que vous voulez à une amorce de qualité, elle sera encore plus attractive. 

 

Quelque part, c'est réconfortant de savoir que la base fait tout de même la différence.

21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 10:32

C'est la pleine saison et il suffit de voir combien de gens sont enrhumés pour comprendre que, dès qu'il y a un peu de vent, les pollens se dispersent à tout-va.

COMPOSER AVEC LA SAISON DU POLLEN.
COMPOSER AVEC LA SAISON DU POLLEN.

Bien entendu, les rivières n'y échappent pas, d'autant que leurs rives sont souvent bordées d'une épaisse végétation.

C'est le cas de la Marne mais par contre, ce n'est pas le cas du Grand Morin.

COMPOSER AVEC LA SAISON DU POLLEN.
COMPOSER AVEC LA SAISON DU POLLEN.

Toutes ces particules à la surface se retrouvent aussi dans toutes les couches d'eau et le poisson s'en gave au point de se désintéresser des esches qu'on lui propose.

Actuellement, en rivière Marne, les "blancs" sont invisibles et même les ablettes boudent alors que dans le Grand Morin, les gardons sont actifs.

Allez y comprendre quelque chose ?

Heureusement, les carnassiers n'ont que faire de cette manne improvisée qui se retrouve tous les ans.

Il nous faudra encore patienter puisque la fraie est terminée et que les alevins sont sortis mais est venue l'époque de ces maudits pollens qui nous fichent tout par-terre, particulièrement cette année par manque de pluie.

COMPOSER AVEC LA SAISON DU POLLEN.

L'un de mes amis, guide de pêche dans le département du Lot, dit toujours qu'à cette époque, il faut mélanger du pollen à l'amorce.

C'est le seul moyen de voir quelques touches pour faire quelques vifs.

COMPOSER AVEC LA SAISON DU POLLEN.

Vous trouverez ce produit dans toutes les grandes surfaces mais pas dans les magasins de pêche.

Eux n'ont pas encore compris !

3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 10:33

L'aide formique est considéré depuis toujours comme un puissant attractif pour les poissons et son utilisation remonte sans doute à la nuit des temps...La preuve, je l'ai toujours utilisé !

Cependant, j'ai lu tant d'âneries à son propos que je tiens à en dire quelques mots, non pas pour faire un cours de sciences dont je ne suis pas capable mais pour mettre en garde mes amis, éventuels utilisateurs.

La "rumeur" dit que c'est le secret des pêcheurs de concours. A mon humble avis, ils ont bien d'autres atouts que ce secret de polichinelle.

Pour autant, en incorporer à l'amorce est loin d'être négligeable et je me souviens que dans le Lot, il était impossible de prendre une ablette en été alors qu'il y a en a des milliers...sauf à la fourmi.

L’Acide Formique, ou Acide Méthanoïque est un acide faible qui se présente sous la forme d'un liquide incolore à odeur pénétrante utilisé pour le traitement du cuir et des textiles, pour la fabrication des laques, solvants et dans de nombreuses autres industries.

Mais il est abondamment utilisé en apiculture est c’est sans doute la raison pour laquelle on le trouve si facilement dans le commerce, même en grand conditionnement, concentré à 85 pour cent.

L'ACIDE FORMIQUE MERITE SA REPUTATION D'EFFICACITE ET DE...DANGEROSITE.  L'ACIDE FORMIQUE MERITE SA REPUTATION D'EFFICACITE ET DE...DANGEROSITE.

Oui, mais voila !

L'ACIDE FORMIQUE MERITE SA REPUTATION D'EFFICACITE ET DE...DANGEROSITE.

Phrases de Risque

H314:   Provoque de graves brûlures et des lésions oculaires.

Conseils de Sécurité

P102: Tenir hors de portée des enfants.


P280: Porter des gants de protection / des vêtements de protection / un équipement de protection des yeux / du visage.


P301+P330+P331 : EN CAS D'INGESTION : rincer la bouche. NE PAS faire vomir.


P305+P351+P338 : EN CAS DE CONTACT AVEC LES YEUX : Rincer avec précaution à l'eau pendant plusieurs minutes. Enlever les lentilles de contact si la victime en porte et si elles peuvent être facilement enlevées. Continuer à rincer.


P309+P310 : EN CAS D'EXPOSITION OU DE MALAISE : Appeler immédiatement un CENTRE ANTIPOISON ou un médecin.

Et ce n'est pas tout !

-La substance, de classe chimique CHON (Carbone, Hydrogène, Oxygène et Azote), se décompose à la chaleur ou au contact des acides forts, produisant du monoxyde de carbone.

-C’est un acide faible mais qui peut réagir violemment avec les oxydants ou avec les bases fortes, provoquant des risques d'incendie et d'explosion.

-La substance est très corrosive pour les yeux, la peau et les voies respiratoires ou par ingestion.

-L'inhalation de la vapeur peut causer un œdème pulmonaire.

-La substance peut avoir des effets sur le métabolisme, entraînant une acidose.

-Une contamination dangereuse de l'air est rapidement atteinte lors de l'évaporation de cette substance à 20°C.

-La substance peut être absorbée par l'organisme humain par inhalation de ses vapeurs, à travers la peau ou par ingestion.

MALGRE SA PUISSANCE ATTRACTIVE A LA PECHE, il s'agit d'un acide, donc d'un produit dangereux.

Il suffit d'ailleurs d'être piqué par certaines espèces de fourmis, par une abeille ou par des orties pour savoir combien c'est brûlant.

L'ACIDE FORMIQUE MERITE SA REPUTATION D'EFFICACITE ET DE...DANGEROSITE.

Pourtant, il est très facile de s'en procurer:

http://www.mon-droguiste.com/acide-formique-methanoique,fr,4,ACIFOR01020DSN.cfm#.UsZ61tLuKjw

Même par conditionnement de 20 litres et ce n'est pas donné.

Pour autant, il n'y a pas lieu de se passer de cette substance réputée très efficace mais sans prendre de risques inutiles.

Dans la nature on le trouve dans les glandes de plusieurs insectes de l'ordre des hyménoptères, comme les abeilles et les fourmis, mais aussi sur les poils qui composent les feuilles de certaines plantes de la famille des urticacées comme les orties.

Son nom vient du mot latin formica qui signifie fourmi, car sa première isolation a été réalisée par distillation de corps de fourmis.

Poils urticants de l'ortie.Poils urticants de l'ortie.

Poils urticants de l'ortie.

Voici ce que préconisait Monsieur Michel DUBORGEL et que j'ai souvent appliqué :

Préparer vos boulettes d'amorce sans les tasser et placez-les sur une fourmilière. Attirées par les ingrédients, elles les parcoureront en laissant leur empreinte "odorante".

Il suffira ensuite de récupérer votre amorce, de la serrer et s'il reste quelques insectes pris au piège, cela n'en sera que meilleur.

L'ACIDE FORMIQUE MERITE SA REPUTATION D'EFFICACITE ET DE...DANGEROSITE.  L'ACIDE FORMIQUE MERITE SA REPUTATION D'EFFICACITE ET DE...DANGEROSITE.

Voici également ce que je fais, simplement dans mon jardin où les petites fourmilières ne manquent pas:

Je place des morceaux de sucre dans une assiette et je renouvelle souvent le stock au fur et à mesure de mon utilisation.

-Le sucre mélangé à l'amorce est un excellent plus.

-Les morceaux peuvent rester longtemps à proximité des bestioles.

-Leurs passages répétés laissent de l'acide formique.

L'acide formique est réputé particulièrement attractif pour tous les cyprinidés en général et les gardons en particulier.

 

C'est simple, économique, sans danger et efficace. Il ne vous

 

reste donc plus qu'à essayer...dans les conditions que je propose !

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 18:24

l          Pour moi, l'utilisation de l'ail comme additif n'est pas un scoop.

  Lorsque, enfant, je ne quittais pas le Lot à Clairac pendant mes vacances, tous les pêcheurs locaux ne voyaient que par le blé pour les gardons, la fève ou la pomme de terre pour la carpe et l'ail comme additif pour la brème.

clairac2.jpeg

   Clairac.jpeg

                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CLAIRAC, LE LOT, LE PONT ET L'ABBAYE

   J'avoue qu'à cette époque, bien que n'ayant que 12 ans, j'avais la chance de disposer d'une barque et j'étais déjà converti à la pêche à la graîne où je réalisais de telles bourriches que je ne m'intéressais que de très loin à d'autres pratiques, si ce n'est, de temps en temps, une partie de barbeaux au fromage, un après-midi à la cuiller pour la perche ou le black, le goujon au petit ver ou l'anguille à la plombée perdue par temps d'orage.

   Il est vrai que balancer des kilos de blé sur un fond peu profond, sablonneux et sans courant, ça peut marcher deux ou trois jours mais ensuite, bonjour les dégâts et Dieu sait si je me suis fait charrier lorsqu'à cet âge, je préconisais déjà d'utiliser du bicarbonate de soude pour neutraliser l'acidité ! 

 

TOUT CELA, C'ETAIT AVANT L'INTRODUCTION DU SANDRE DANS LE LOT ! ENSUITE, J'AI FAIT COMME TOUT LE MONDE...COMME IL Y A PRESCRIPTION, J'AI MEME FAIT UN PEU TROP ET MON ATTACHEMENT AU NO-KILL EST UNE FORME DE REPENTIR.

 

   C'est bien plus tard, poussé par une curiosité insatiable dans un domaine qui est devenu une passion dévorante, que j'ai goutté à d'autres pratiques. Mon enfance est forcément remontée à la surface, y compris les réussites et les échecs que vivaient mes confrères de l'époque et ceux que j'avais vécus moi-même.

     J'ai laissé de côté le bambou et les viroles, j'ai confectionné  mes amorces moi-même et je me suis tourné vers les ingrédients et les additifs, tout en me fixant comme règle de n'utiliser que les plus naturels possibles.

     Je peux dire que j'ai touché à presque tout, non pas pour prendre...ça, c'était une conséquence...mais pour expérimenter ce qui avait germé dans ma cervelle de piaf, m'intéressant plus aux bienfaits que la faune aquatique pouvait en tirer qu'à la belle couleur ou aux parfums...qui attirent surtout le pêcheur.

     Nous, humains avons perdu cet instinct vital qui pousse les animaux, quels qu'ils soient, à rechercher à la fois nourriture et substance propices à leur développement ou à leur mieux-être.

     Faites tout ce que voulez avec les additifs parfumés réputés irrésistibles, vous ne déciderez que rarement à faire mordre un poisson au bec cloué.

      Par contre, en comptant sur les vertus de ce que nous proposons, nous tablons plus sur la nécessité que sur la gourmandise. Nous avons tous vus nos chiens manger du chiendent, tout de même, croyez-vous qu'ils aiment ça ?

                           Tiens, notre blogueur a sa crise de philo ? Quel rapport avec le titre ?

 

                                        Et bien, justement !

 

        L'ail est un additif de premier choix, aux vertus multiples pour tous les cyprinidés...comme il l'est pour les humains mais bonjour le voisinage ou, plutôt...au revoir !

 

                        Il est à la fois curatif et préventif.

 

     En effet, riche en éléments soufrés, iode, silice, ajoène, il contient aussi de l'allicine qui stimule la circulation sanguine et tue les bactéries. Il est riche en acides animiques, germanium, calcium, cuivre, zinc, potassium, magnésium, sélénium, zinc, vitamines A, B, C, E, en acides gras essentiels et en composés antioxydants.


     L'ail CRU est :

 
...Antibactérien, antiviral, antifongique, antiparasitaire, antioxydant, anti-inflammatoire,  antiseptique, vermifuge, diurétique...et j'en passe...

    Des chercheurs ont récemment prouvé que l'ail contient de l'ajoène qui, tout comme l'aspirine, apporte une meilleure fluidité du sang.
    L'iode et la silice contenus dans l'ail ont la propriété de dilater les capillaires, ce qui facilite la respiration.
    L'allicine, formé d’un acide aminé est converti par une enzyme lorsque l'ail cru est coupé, mastiqué, broyé et ingéré.

     Ajoutons l'inuline. Non digestible par les enzymes intestinales, elle se rend intacte jusqu'aux intestins où elle stimule la croissance de la flore intestinale, plus particulièrement des bifidobactéries qui augmentent la fréquence d’expulsion. Ce qui nous intéresse au plus haut point !  

     Pour cette raison, on la qualifie de prébiotique. Elle est également catégorisée comme fibre alimentaire de type soluble et a une teneur réduite en calories. Sa texture huileuse, son pouvoir sucrant et épaississant, ainsi que ses propriétés nutritionnelles et fonctionnelles, font que cet ingrédient améliore la saveur des produits faibles en sucre, pour enrichir en fibre des produits qui en sont naturellement dépourvus.

 

    L’ail serait-il un additif miracle ? Apparu voici plus de 5.000 ans dans les steppes d’Asie centrale, il était utilisé comme contrepoison dans la Rome antique.

      Depuis, son succès ne s’est jamais démenti mais nos pêcheurs d'antan n'avaient pas besoin de faire toutes ces recherches.

 

                     On essaie, ça marche, on adopte, sinon, on jette.

 

    Moi, c'est pour comprendre pourquoi, d'instinct, le poisson était irrésistiblement attiré par l'ail que je vous ai infligé tout cela.

 

ail.jpeggousse.jpeg

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous fabriquez vous-même cet additif, il doit être broyé et toujours CRU. La cuisson détruit beaucoup de propriétés. 

     J'utilise un moulin à café électrique dans lequel je place les gousses débarrassées de leur peau, j'ajoute une poignée de chènevis en grains et une poignée de chapelure rousse sinon les gousses seront projetées par l'hélice et l'on n'obtiendra pas "une purée".

       Il suffit ensuite d'ajouter 150 à 200 grammes de cette mixture comprenant environ 100 grammes d'ail par kilo d'amorce et le tour est joué. 

         Avouez que ce n'est ni onéreux, ni bien compliqué à faire, alors, pourquoi ne pas essayer ?

         Vous pouvez  l' utiliser comme amorce de fond mais, bien broyé, au feeder, vous m'en direz des nouvelles !

       Si la confection de cette mixture vous ennuie, vous pouvez aussi acheter de l'ail déshydraté, réduit en poudre, dans votre épicerie habituelle mais c'est plus cher.

 

images.jpeg

 

Cet ingrédient existe aussi en magasion spécialisé, déshydraté, en poudre et mêlé à divers colorants.

garlic.jpeg

fun-fishing.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mais aussi sous forme de teinture pour leurre souple Garlic parfumée à l'ail SPIKE-IT. Trempez votre leurre souple dans la teinture et laissez sécher pendant 30 secondes. 

 

  Mais oui, ce n'est pas une blague ! Vous me connaissez, ce n'est pas

 

mon genre !

 

     Toutefois, le jour de l'ouverture du carnassier, n'utilisez pas une gousse d'ail comme leurre ou alors, racontez-moi parce que là, je n'ai jamais essayé !

    FUN FISHING propose également de l'ail en poudre et même des pellets ou des bouillettes parfumées à l'ail.

 

Le saviez-vous ? Le pruneau d'Agen, mondialement connu, a été "inventé" par les moines de l' Abbaye de Clairac. Agenais, vous êtes des usurpateurs !

 

09/04/2013 21:16:47
over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par gv sur l'article L'AIL, UN ADDITIF DE PREMIER CHOIX, BON MARCHE ET TROP PEU UTILISE., sur votre blog La pêche en Seine-et-Marne, Marne et Grand Morin

Extrait du commentaire:
   L'ail étant contre indiqué pour les femme allaitantes, ne serait-il pas nuisible en cette période de frai ?

voir le commentaire dans la zone d'administration ou sur votre blog

L'équipe de over-blog.com

© 2013 over-blog.com - Tous droits réservés

     

 Bah ! C'est un risque à courir et j'ai beaucoup hésité avant de pondre cet article. Puis je me suis dit que plutôt qu'une période de "frai", nous traversions surtout une période de "frais" . Ce petit "s" terminal a levé mes scrupules. Maintenant, cher GV, en ce moment on pourrait peut-être essayer les petits pots pour bébés ?

 

11/04/2013 20:09:53
over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Cédric sur l'article L'AIL, UN ADDITIF DE PREMIER CHOIX, BON MARCHE ET TROP PEU UTILISE., sur votre blog La pêche en Seine-et-Marne, Marne et Grand Morin

Extrait du commentaire:
En ce moment c'est la période de l'ail des ours, alors faites attention de ne pas vous tromper, ça risquerait de devenir dangereux...

voir le commentaire dans la zone d'administration ou sur votre blog

L'équipe de over-blog.com

© 2013 over-blog.com - Tous droits réservés

    C'est une plante de sous-bois frais et ombragés, à fleurs blanches de 20 à 50 cm de hauteur.    

   Lorsque son feuillage est légèrement froissé, elle dégage une forte odeur - caractéristique - d'ail. 

   C'est une plante sociale qui forme parfois de vastes colonies dans les sous-bois frais ou le long des ruisseaux. Les feuilles apparaissent en février-mars et les fleurs d'avril à juin. La période de la récolte se termine avec les premières fleurs.

   L'odeur et/ou le goût dégoûterait les herbivores de la manger.

                                       Dixit Wikipédia.

  Moi je ne savais pas mais comme notre ami Cédric a toujours son appareil photos sur lui, il nous fait parvenir cette plante en fleurs.

 

L'AIL, UN ADDITIF DE PREMIER CHOIX, BON MARCHE ET TROP PEU UTILISE.
L'AIL, UN ADDITIF DE PREMIER CHOIX, BON MARCHE ET TROP PEU UTILISE.
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -