"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.640 Visiteurs

Record absolu 

 

  1er et 24 juillet 2017

 32.140 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.232.408 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

20.046.560   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 14:03

  Ce mode de pêche au vif présente deux avantages :
1- Il permet de pêcher plus loin qu'au bouchon flottant même si vous utilisez une 7 mètres.
2- Le bouchon tire le vif vers le haut, l'empêchant de s'accrocher au fond.

   Pourquoi est-ce le moment ?

1-Parce que les eaux sont très froides et que le blanc cherche les couches plus profondes, là où les échanges thermiques très lents permettent de gagner quelques degrés.
    Evidemment, le prédateur suit son garde-manger !
2-Parce que le fond est encore tapissé de feuilles tombées très tard cette année et que le vif ne manquera pas d'en profiter si vous pêchez à la plombée, à fond. Vous n'aurez sans doute pas de départ de brochet mais en passant chez le poissonnier pour en acheter un vous aurez déjà la salade pour l'accompagner.

    Pour les feuilles non encore décomposées ou recouvertes de limon, là on veut bien parce qu'on voit ce que ça donne, même au ver, à fond mais pourquoi saurait-il que les entremets et les plats de résistance des prédateurs sont dans les couches profondes ? 
                                                           
             Et les écho-sondeurs, les gars, c'est fait pour les chiens ?

    Mais attention, il ne reste que quelques jours avant la fermeture !
 Je vous présente donc, en trois articles successifs, ce mode de pêche approprié.
             Le montage pater-noster de base à bouchon fixe immergé.
             Le montage pater-noster à bouchon coulissant.
             Mon montage pater-noster dont vous me donnerez des nouvelles !

MONTAGE PATER-NOSTER A BOUCHON FIXE IMMERGE :

   Le matériel :
       Un bouchon supportant 15 grammes, fixé sur le fil et qui, immergé, tirera le poisson vers le haut pour qu'il ne puisse pas s'accrocher au fond.
       Un émerillon pater-noster comportant donc 3 anneaux dont un perpendiculaire aux 2 autres.
       Un émerillon terminal de grande taille, permettant de changer la plombée en un clin d'oeil.
       Des plombs dont le poids doit être supérieur à ce que supporte le bouchon pour que le montage soit totalement immergé.
        En perpendiculaire, un bas de ligne en crinelle fixé d'un coté à l'anneau de l'émerillon pater-noster et de l'autre côté à un hameçon type canadien. N'hésitez pas à changer la taille de l'hameçon en fonction de celle du vif que vous emploierez.
        La preuve, je vous présente du 2/0, du 3/0 et du 4/0.... C'est ce que j'emploie !

1      2

3        4

    Dans ce montage, la longueur de fil allant du bouchon à l'émerillon pater-noster et la longueur de fil allant de la plombée à ce même émerillon doivent, respectivement, être SUPERIEURES au bas de ligne pour que le poisson ne puisse pas s'accrocher au bouchon au moment du lancer ni s'accrocher au fond en action de pêche.
    Une petite astuce très importante : Ne fixez pas directement votre crinelle à l'anneau perpendiculaire du pater-noster mais intercalez TOUJOURS un petit morceau de tresse. Vous serez étonnés de voir qu'avec ce simple petit artifice, votre vif, dans ses évolutions, n'accrochera jamais le fil qui vient du bouchon ou celui qui soutient la plombée.
     Une dernière chose avant de vous présenter un croquis récapitulatif : FAITES TOUS VOS NOEUDS AVEC DES NOEUDS CUILLER. Vous garantirez la solidité et aucun brin, aucune boucle, aucun noeud coulant ne risqueront de provoquer une perruque qui vous occuperait toute la journée à défaut de prendre du poisson.

Montage pater-noster

     Ce montage est aussi efficace que n'importe quel autre à la prise du vif par un brochet mais présente, à mon sens, deux inconvénients majeurs ensuite :
      1- On ne voit pas le bouchon et la touche ne se détecte que lorsque le fil se tend. Encore faut-il être attentif.
      2- Et surtout, lorsque le vif est emmené, la plombée se fait très vite sentir pouvant éveiller la méfiance du prédateur et même en cas d'auto ferrage puis de départ, le fait qu'elle traine en arrière peut provoquer un accrochage qui risque de tout faire manquer.
          On peut y remédier en utilisant une plombée perdue. Pour celà, le fil terminal allant de l'anneau du pater-noster à la plombée doit être un simple fil de couturière qui cassera à la première tirée. La plombée, quant à elle, sera un vieux morceau de ferraille, un gros boulon ou n'importe quel "truc" assez lourd pour faire couler le bouchon et que vous trouverez, comme moi, dans le fouillis de votre atelier. Dans ce cas, évidemment, ne mettez pas d'émerillon terminal qui serait également perdu.

        Toute la plombée restera au fond mais vous tiendrez le poisson... et lui seul.

           Quand j'étais haut comme trois pommes et qu'un orage d'été se terminait, c'est ainsi que je pêchais l'anguille dans les enrochements. Les touches étaient si nombreuses que je préparais à l'avance mes éclats de briques plates tenus par un simple fil.
            Les esches ? Je les avais sur place parce que toutes les limaces étaient dehors après la pluie et les anguilles adorent ça.               
 
           Je vous présenterai dans l'article prochain, le montage au bouchon coulissant même si ceux qui ne connaissent pas ce mode de pêche ont sans doute déjà compris de quoi il s'agissait puis dans un troisième article, le montage que j'ai mis au point pour ce mode de pêche et qui permet, à la fois de se fier au bouchon et de contourner l'inconvénient de la plombée qui traine derrière au moment du départ.
           Mais chaque chose en son temps ! La méthode de base que je viens de vous présenter est utilisée et, quoi qu'il en soit, il faut la connaître.

           BONNE FIN DE SAISON A TOUS !  (Sans ironie par rapport aux articles précédents ! )

Publié par André MARINI - dans Les montages en Pater-Noster
commenter cet article

commentaires

christophe 09/02/2016 15:57

ces obligatoire le vife ou on peu mettre plusieurs autre tipe d'apat

christophe 09/02/2016 20:37

merci de votre reponce si rapide

André MARINI 09/02/2016 19:34

On peut faire des montages du même type pour toutes les pêches. Dans ce cas, il faut que le bas de ligne soit un peu plus long et le bouchon moins résistant. Un flotteur à 5 ou 10 grammes est parfait pour le barbeau, le chevesne et même la carpe parce que l'avantage est que l'esche est décollée du fond.

alain 04/01/2015 00:23

moi j'utilise un émerillion ou je fais passer le fil dans la boucle, au dessus un stop fil, une perle,au dessous idem puis le bouchon immerge,au dessus stop fil, puis un conducteur le cassan étant constitué un fils de 10 centieme et un ou deux écrous ton avis.. avantage tu peu régler à ta guise la hauteur

André Marini 04/01/2015 08:10

Ton montage est bon, Alain. Le stop fil, j'hésite toujours un peu quand je peux m'en passer parce qu'avec le temps, il ne retient plus le fil à force de le faire coulisser. Bien ton cassant, ça j'aime. Depuis le temps que je répète aux lecteurs que c'est la meilleure solution !
Je pense qu'avec ce montage et un cassant à 10 centièmes, tu ne dois pas manquer beaucoup. A mon avis, tu peux descendre à 8 centièmes et même 6 centièmes. Là, peu importe le poids du lest parce qu'il casse à la première attaque.
Bien vu ton montage.
Tu me fais un croquis et tu me l'envoies par "contact" à andre.marini@free.fr.
Je le passerai en article en te citant. Cordialement. André

martin 23/05/2013 15:45

je pêche toujours au pater-noster mais avec un bouchon coulissant je ne conéssais pas cette pratique qui me parrez très spéciale et pas du tout pratiqué dans notre région

André MARINI 23/05/2013 18:58

C'est une méthode parmi d'autres. Elle présente quelques avantages.
1) Votre bouchon est en surface. Bien qu'il coulisse, la prise du vif par un brochet est perceptible grâce à un léger enfoncement et si vous mettez un détecteur de touches extrêmement sensible il se déclenchera.
2) Au moment de la prise, le brochet sentira moins la résistance à l'immersion du flotteur puisqu'il coulissera le long de votre fil jusqu'à ce que le poisson prenne contact.
3) Comme pour le paster noster classique à bouchon immergé, votre ensemble pêchant ne viendra pas sous la canne.
4) Au moment du lancer, vous êtes peu exposé à un emmêlage.
MAIS QUELLE QUE SOIT LE MONTAGE, JE PRECONISE TOUJOURS D' UTILISER UNE PLOMBEE PERDUE. UN FIL DE COUTURIERE EST SUFFISANT POUR MAINTENIR LA PLOMBEE MALGRE LES EFFORTS DU VIF MAIS CASSE TOUT DE SUITE SOUS L'ATTAQUE D'UN BROCHET, MEME DE TAILLE MOYENNE.
J' ai testé le résistance d'un fil de couturière. Il casse à 300 grammes environ donc plus facilement que du 8 centièmes ou même du 6 centièmes. Dans cette série d'articles auxquels j'ai consacré un chapitre, je vous suggère d'essayer le montage que je préconise. Je n'ai jamais connu un "manqué"....Enfin, pour l'instant !
Bonne pêche à vous si vous pouvez mettre le nez dehors. Ici, en Ile-de-France, on se demande si le ciel ne va pas finir par nous tomber sur la tête !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -