"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

         HIER

 2.005 Visiteurs

Le cap des 2.000

visiteurs par jour

est franchi.

 

  1er au 15 août 2017

 26.415 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.269.343 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

20.564.530   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 18:37

 

J'ai pris beaucoup de gardons cette année et pas mal de barbeaux mais, à chaque fois que je suis tombé sur un poisson qui avait eu maille à partir avec un pêcheur, moi ou un autre, et qui en portait les stigmates, j'ai été frappé par une constatation.

 

A chaque fois, la blessure visible et mon hameçon piqué étaiant quasiment au même endroit.

 

Il m'est donc venu une question qui, comme ça, a priori, peut paraître saugrenue : Y A-T-IL, CHEZ LES POISSONS, DES DROITIERS ET DES GAUCHERS ?

 

Clin d'oeil à Eric puisque nous étions ensemble lorsque j'ai gambergé ! 

Drôle de question, me direz-vous...et pourtant !

 

De nombreuses études ont été faites à ce sujet, ce qui en passant, me rassure un peu sur mon état de santé mentale et voici ce que l'on trouve à la dissection. 

 

 

On voit parfaitement le cerveau qui comporte deux lobes. Il n'y a, a priori, pas de raison pour que, comme pour nous, les fonctions ne soient pas croisées, délimitées et parfois inversées. 

 

J'ai donc poussé encore un peu plus loin pour retenir une étude particulièrement intéressante faite par Thierry Lodé.

 

Dans La guerre des sexes chez les animaux: une histoire naturelle de la sexualité, il démontre "qu’il existe des poissons droitiers et des poissons gauchers, chacun constituant une inévitable espèce, puisque le descendant d’un éventuel croisement échoue fatalement au test de dextérité." 

Cette théorie, qui est loin d'être fantaisiste, est confirmée par Catherine Blois-Heulin, de l' Université de Rennes-1 à Paimpont.

Aujourd’hui, environ 90 % des personnes humaines écrivent avec leur main droite.
Ce phénomène s’explique d’un point de vue cérébral.
En 1877, le Français Paul Broca a, le premier, décrit chez l’homme une asymétrie morphologique mais aussi fonctionnelle entre les deux hémisphères cérébraux.

On a longtemps considéré que seul l’homme était latéralisé.
À tort car, depuis une dizaine d’années, on sait qu’il existe bel et bien des animaux gauchers !

Dans beaucoup d’espèces appartenant aux poissons, les individus peuvent être droitiers ou gauchers.
Cette latéralisation s’observe tant au niveau moteur que perceptif.

À l’instar de l’homme, cette latéralisation s’établit au niveau de l’individu et non au niveau de la population. 


Autrement dit, une partie de la population est droitière, et l’autre gauchère. 

Quelques individus peuvent aussi être ambidextres : le sens de latéralisation est instable, il varie en fonction du type de tâches demandé.
De nombreux facteurs influenceraient l’expression de la latéralité chez les animaux.
Certains sont endogènes, propres à chaque individu, tels que l’âge, le sexe ou le génome.
D’autres seraient exogènes, liés à l’environnement où vit l’individu.
Il s’agirait du mode de vie, de l’apprentissage ou des caractéristiques de la tâche, complexe ou toute simple.

Bon, et bien voila qui, à la fois, répond à ma question et m'en

 

bouche un coin !

Dites-moi pourquoi

 

Dites-moi pourquoi d'un gaucher habile, on dit qu'il est adroit ?

 

Dites-moi pourquoi d'un droitier malhabile on dit qu'il est gauche ?

commentaires

faveau eric 10/12/2015 08:11

Effectivement aux temps pour moi !!
Une idée pour le fun.
Nous pourrions tenir des statistiques sur le positionnement de l'hameçon lorsque nous décrochons nos jolis poissons.
A suivre

André MARINI 10/12/2015 10:09

Super Eric !
Je vois que tu as des références militaires avec "aux temps" alors que presque tout le monde écrit "autant".
Fais tes stats et envoie-les moi.
Je les publierai pour que les pêcheurs sachent s'ils doivent utiliser des asticots blanc d'un côté et rouge de l'autre ou s'il doivent mettre des asticots à petits carreaux et un petit panneau au bout de l'hameçon avec une flèche "Pour droitiers" ou "Pour gauchers".

faveau eric 09/12/2015 16:14

Salut André.

Je n'avais jamais réfléchis à cette fonction animale piscicole. Doc a méditer

Maintenant je ferai attention aux Gardons portant à Droite ou à Gauche. (Humour)

faveau eric 10/12/2015 17:51

Point de référence militaire, je fais de mon mieux pour ne pas avoir trop de bouillon,mais juste un peu de culture.
ok pour la stat 2016.On va rire car il est tellement bon de rire parfois.

André MARINI 09/12/2015 19:22

Mais si Eric, souviens-toi.
Nous nous sommes posés la question sur le ponton en remettant à l'eau les barbeaux que nous avions pris.Mais plus qu'une boutade, cela peut nous servir à la pêche.
Tu mets un asticot blanc d'un côté et rouge de l'autre.
Tu as forcément des chances de prendre des gardons gauchers et des gardons droitiers puisque certains jours ils préfèrent le blanc et d'autres jours le rouge.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -