"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.640 Visiteurs

Record absolu 

 

  1er et 24 juillet 2017

 32.140 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.232.408 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

20.046.560   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 00:00

     J'ai déjà consacré plusieurs articles à cette esche et les jours qui s' écoulent me confortent dans l'idée qu'à chaque saison correspond un pellet plus attractif qu'un autre sans, pour autant, en changer la composition.

    Il suffit d'agir sur la proportion des ingrédients, considérant que la température de l'eau a une influence prépondérante sur l'appêtit des poissons.

- Eau chaude d'été lorsque le poisson est particulièrement actif et que l'on ne risque pas le "gavage" : Pellet riche en huile, ce qui donne d'ailleurs une texture plus tendre et une dissolution rapide.

-Eau froide d'hiver lorsque le métabolisme du poisson est très ralenti : Pellet très pauvre en huile.

  En effet, un mauvais dosage risque d'aboutir à l'effet inverse de celui recherché. En hiver, une dissolution rapide du fait d'une trop grande richesse en huile affole le cyprinidé qui peut ne s'intéresser qu'au corps gras et délaisser l'esche posée sur le fond.

-Eau d'automne à température intermédiaire, ce qui est le cas en ce moment après quelques nuits froides d' octobre : Pellet lui-même intermédiaire dans sa composition.

    Bien qu'il en existe différentes sortes, je n'utilise que ceux à base de farines animales, notamment de farine de poisson agglomérée avec de l'huile de la même origine.

   Ces granulés, mis au point par les anglais, permettent d′attirer les gros cyprinidés grâce à un message olfactif puissant,  puis de les garder sur le coup grâce à leur dissolution rapide dans l'eau. Il est donc important, au moment de l'amorçage d'appel puis de rappel, d'utiliser des pellets de tailles différentes afin d′obtenir des temps de dissolutions variables.

   Comme esche, je n'utilise en cette période, que du ring-pellet qui, par sa taille et sa composition me semble être le mieux adapté. En voici un exemple en bas posé sur ma paume puis en sachet à droite. 

    Je serai presque tenté d'écrire que ce début d'automne est le plus confortable pour l'utilisation de cette fabrication, tant comme esche que comme amorce. Vendue dans le commerce, elle se doit d'être passe-partout. 

     Il n'en reste pas moins vrai que l'efficacité maximum est obtenue si l'on fabrique cette esche soi-même afin d' adapter les proportions des composants en fonction de la température de l'eau. J'y reviendrai ultérieurement d'autant que je m'oriente de plus en plus vers cette pratique artisanale.

                  pe3pe4  

              

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

  Le présent article se limitera à rendre compte de ma pratique en matière de présentation de l'esche puisqu'elle est, semble-t-il, bien adaptée à la saison et donne de bons résultats en ce moment. J'ai presque (Modestement) réussi l'exploit d'intéresser enfin les carpes alors que j'échoue lamentablement dans cet exercice depuis longtemps.

pe1pe2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pe5pe6   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

              La présentation s'inspire très fortement d'une présentation au cheveu.

1) Avec une vingtaine de centimètres de fil de 18 ou 20 centièmes, faire une double-boucle.

2) Attacher l'hameçon avec de la tresse constituant le bas de ligne mais plaquer le fil en double-boucle le long de la hampe de l'hameçon. On obtiendra ainsi une sorte de double-cheveu qui pourra, à volonté, coulisser contre la hampe.

3) On utilise un ring-pellet déjà percé mais il arrive souvent que des particules se détachent et obstruent le trou. J'ai toujours autour du cou, comme on le fait avec un dégorgeoir, un petit morceau de cuivre qui me permet de rétablir le passage du fil à l'intérieur du pellet.

4) Passer l'extrémité de la double-boucle dans le trou du ring-pellet.

pe7   

 

 

      Faire un noeud coulant autour du pellet avant de tirer sur l'extrémité de la double boucle pour obtenir un positionnement parfait de l'esche qui, lorsqu'elle est en place, doit pouvoir effectuer un mouvement de balancier en passant au ras de la courbure de l'hameçon sans la toucher.

      Si tel n'est pas le cas et si l'esche est soit trop près, soit trop loin, c'est le loupé assuré pour tout poisson qui ne procède pas par aspiration.

       En effet, grâce à cette esche très polyvalente, on touche aussi bien la carpe et le barbeau que la tanche, la brème ou le chevesne.

        En cette période, je ne sais jamais à quelle espèce je vais avoir affaire lorsque j'arrive au bord de l'eau.

 

 

pe8pe9

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Pour terminer et pour obtenir une présentation parfaite, glisser une gaîne de silicone qui enserrera la hampe jusqu'au début de la courbure de l'hameçon. L'esche sera ainsi maintenue en position parfaite de présentation sous la courbure de l'hameçon qui ne se dérobera pas au moment de l'engamage.

     Ni la double-boucle ni la gaîne n'empêcheront le poisson de s'emparer du ring-pellet.

     Comme je l'ai indiqué au début de cet article, le ring-pellet me paraît bien adapté en cette période mais l'eau risque de se refroidir rapidement dans les semaines qui viennent, rendant l'esche du commerce moins efficace parce qu'elle est "passe-partout" dans sa composition.

    Amis pêcheurs, beaucoup d'entre vous n'ont guère besoin que j'expose ma pratique...la vôtre dépassant souvent la mienne. Mais pour nos confrères qui ne se sont pas encore essayés à ce mode de pêche, j'exposerai ma méthode de fabrication des pellets dans le prochain article à paraître sur ce blog.

    A bientôt donc ! Et puisque vous êtes toujours aussi nombreux à me faire le plaisir de votre visite, n'hésitez pas à compléter ce que j'expose aussi modestement que possible et qui est, par définition, largement perfectible.

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -