LA PÊCHE AU QUINOA, EFFET INATTENDU. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Amorce à la farine de quinoa trempée avec de l'huile de quinoa et agglomérée avec de la colle à poisson véritable. C'EST TOUT.

 

Pêche à la graine de quinoa cuite dont le germe dépasse.

 

Après quelques touches presque instantanées de gardons et quelques prises, c'est une partie qui commence bien mais soudain, tout s'arrête.

 

Les gardons, pourtant de très belle taille ont-ils été dérangés par un prédateur ? Possible quand on connait leur méfiance légendaire mais un peu de patience, ça va revenir.

 

En effet, après 5 à 6 minutes, une belle touche comme le quinoa sait les produire mais là, ce n'est plus la même paire de manches car ça part au large en prenant du fil.

 

Heureusement, considérant la taille monstrueuse des gardons, je me suis équipé d'une canne de 5 mètres avec anneaux et moulinet.

 

Je comprends tout de suite que c'est un barbeau.

 

Un barbeau ? On pourrait dire un barbal pour pouvoir dire des barbeaux parce que ce qui vient derrière est de la même trempe. A tous les coups, j'ai rassemblé tous les barbeaux de la Marne et je me dis "Finis les gardons".

 

 

 

 

 

 

Des poissons de 5 à 6 kilos chacun, que je remets consciencieusement à l'eau, en espérant qu'ils préviendront les "copains de la troupe".

 

Peine perdue, ça continue et au douzième en un peu plus d'une heure, c'est moi qui déclare forfait !

 

Pourtant, avec la prise presque instantanée de 5 à 6 gros gardons, je reste persuadé que la pêche à la graine et à la farine de quinoa est d'excellente facture pour le gardon.

AMORCE

.1 kilo de farine de quinoa
.2 centilitres d'huile de quinoa
.1 centilitres d'huile de fénugrec
.quelques gouttes d'essence de romarin
Le tout aggloméré avec de la colle de poisson.
-Séchage 24 heures pour obtenir des pains aussi durs que les pains de chènevis.
-Pas de séchage pour un effet immédiat

ESCHE

Grains cuits de quinoa après léger passage sur le grill.

PRECAUTIONS

Le grain de quinoa n'a pas de cosse et il descend plus lentement que le chènevis.
Eviter de pêcher par courant soutenu.
Ne pas hésiter à descendre la plume après quelques minutes parce que, pour chercher les grains, les gardons montent plus haut qu'à la graine.
Une petite pincée de grains sur la plume au début de chaque coulée.

MAIS, J'EN SUIS CONVAINCU, PÊCHE REDOUTABLE.

Tag(s) : #Les amorces pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :