"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 10:00

 

Le Code l'Environnement, dans son article R436-33 stipule

- Pendant la période d'interdiction spécifique de la pêche du brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle est interdite dans les eaux classées en 2e catégorie.

 

Mais une carotte est-elle un leurre ? Moins que l'ONEMA en tout cas !

 

Si elle est taillée en forme de poisson, OUI, parce qu' on lui donne la forme d'une nourriture habituelle de brochet.

 

Mais si ce n'est pas le cas, NON, parce que rien ne rappelle la proie convoitée par le prédateur.

ONEMA

 

C'est ce que l'on appelle faire tourner l'ONEMA en bourrique et entre nous, ce n'est pas volé. 

 

Mais maintenant, regardez la vidéo et désolé pour la pub, mais là je n'y peux rien.


Publié par André Marini - dans La pêche au leurre
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 09:19

 

Voici le numéro 6 de janvier 2015 de "La lettre du Sage des Deux Morin", revue thématique essentiellement consacrée aux zones humides et aux dispositions en terme de protection.

 

Ce document a demandé beaucoup de réflexion, d'observation et de travail d'équipe.

 

Rien ne s'oppose donc à ce que la plus grande attention lui soit portée. 

 

 

Pour consulter le Numéro 6 complet, vous pouvez avoir recours au fichier ci-dessous qui vous donnera, pleine page en .pdf, les quatre pages du document.

Pour accéder au site internet du Sage et retrouver la même publication, suivez les liens ci-dessous.

Publié par André Marini - dans Articles divers
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 10:00

J'ai frappé à plusieurs portes mais surtout à celle de Monsieur DUNTZE,  responsable technique de la Fédération du département de l'Aisne que je sais très pointu sur la réglementation.

 

Parallèlement, j'ai écrit à l'ONEMA, au ministère de l'Environnement et au tribunal administratif comme tout citoyen peut le faire. 

 

Je vous rends compte de l'échange de courrier avec Monsieur DUNTZE 

Bonjour Monsieur DUNTZE.

 

Je pense que vous seul pouvez me communiquer une information fiable après que je me sois retourné tous azymuts pour communiquer sur mon site http://wwwpecheurdumorin.fr les conditions d'application de l'article R436-33 du Code de l'environnement relatif à la pêche pendant la fermeture spécifique du brochet.

 

Ma question concerne très précisément la possibilité ou l'interdiction de pratiquer "la pêche au ver de terre naturel manié".

 

Les fédérations départementales ont parfois des positions diamètralement opposées.

 

J'ai même trouvé un arrêté préfectoral précisant l'autorisation.

 

L'ONEMA, interrogé, accuse réception mais ne répond pas.

 

A mon avis et me référant à la définition juridique du terme leurre:

Sens 2: Dispositif destiné à tromper.

Objet rassemblant un ou plusieurs caractères essentiels d'un stimulus susceptible de déclencher un comportement donné, utilisé par les éthologistes dans l'étude des comportements animaux.

 

Le fait que le ver soit artificiellement manié par le pêcheur est un stimulus de nature à déclencher un comportement d'attaque.

 

Dans ce cas, à mon avis, la pêche au mort manié est prohibée en période de fermeture du brochet.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

Je précise que, sauf indication contraire de votre part, je publierai votre réponse, comme je publie d'ailleurs toutes les informations du département de l'Aisne auquel je suis profondément attaché.

 

Très cordialement                                                  André MARINI

Bonjour monsieur et merci de votre confiance !

 

La question que vous posez est récurrente et judicieuse !

 

D’ailleurs, nous commençons, comme tous les ans, à recevoir à la Fédération pas mal d’appels à ce sujet.

 

Je vais essayer d’y répondre sans vous faire une réponse de normand.

 

L’article R436-33 du Code de l'Environnement qui réglemente l’interdiction de pêche en période de fermeture fait uniquement référence au BROCHET qui est effectivement une espèce que l’on peut capturer au ver manié mais de manière plutôt accidentelle.

 

J’entends par ver manié, un montage constitué d’un plomb MAT (non brillant) suivi d’un bas de ligne avec un ver de terre esché.

 

Il est clair que dès l’instant où cette technique est pratiquée avec un plomb de type balle brillante, plomb palette, alors la technique permet clairement la capture du brochet de manière non accidentelle.

 

De plus, comme vous le précisez, l’acte de manier le ver a pour but d’éveiller l’attention du poisson et de provoquer son attaque par agressivité, qu’il s’agisse d’un brochet ou de n’importe quel autre poisson carnassier et que le plomb soit mat ou non.

 

De plus, pour le département de l’Aisne, mais nous ne sommes pas le seul département concerné, la fermeture de la pêche du brochet concerne aussi le sandre.

 

Or, on sait très bien que la technique du ver manié est très efficace pour cette espèce, elle doit donc être interdite en période de fermeture de la pêche du brochet et du sandre.

 

Pour essayer d’éviter toute interprétation des texte, nous avons donc demandé à la DDT de rajouter à l’affiche pêche, reprenant les éléments de l’Arrêté Préfectoral, un paragraphe précisant les techniques (de manière assez exhaustive mais il est impossible d’être véritablement exhaustif vu le nombre de leurres, de techniques différentes et de variantes qu’il existe et qui apparaissent chaque année…),

cf. pièce jointe.

 

Donc, pour conclure, je vous dirai que lorsque nous sommes interrogés, nous indiquons aux pêcheurs que seule la pêche au ver au posé (ligne flottante ou plombée) est autorisée, sachant que même par ce biais il est possible de capturer du sandre, voire du brochet.

 

Après, ce qui compte, ce n’est pas véritablement la technique utilisée mais l’intention du pêcheur car certains pêcheurs mal intentionnés espèrent clairement, en nous posant cette question ambigüe, qu’on les conforte dans leur mauvaise intention.

 

Je suis pêcheur de carnassier (passionné) et j’estime qu’il n’est pas insurmontable de laisser ses cannes au garage pendant 3 mois afin de profiter au mieux de sa passion par la suite.

 

Espérant avoir répondu à votre interrogation, je reste à disposition si besoin.

 

Bien cordialement,

 

Martin DUNTZE 

Responsable technique

Fédération de l'Aisne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique 
1, chemin du Pont de la Planche 
02 000 BARENTON-BUGNY 
Tél.:                   03.23.23.13.16. 
Mail:         fed.peche.02@wanadoo.fr

Site web: http://www.federationpeche.fr/02

 

VOIR CI-DESSOUS LE DOCUMENT JOINT

Modalités d’exercice de la pêche dans le département de l’Aisne pendant l’année 2015.

Publié par André Marini - dans Règlementation
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 08:07
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 09:23

Tout commence à partir de l'article R436-33 du Code de l'environnement.

 

CODE DE L'ENVIRONNEMENT

Article R436-33 du Code de l'environnement.

I. - Pendant la période d'interdiction spécifique de la pêche du brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle est interdite dans les eaux classées en 2e catégorie. 

Il n'y a aucune ambiguité sur la première partie du texte concernant le poisson vif, mort ou artificiel mais les choses se compliquent lorsqu'il s'agit d'interpréter la notion de "leurre susceptible de capturer un brochet de manière non accidentelle".

 

Parce que c'est bien de cela dont il s'agit : INTERPRETER !

 

Ce n'est pourtant pas la finalité d'un texte réglementaire qui devrait normalement être suffisamment précis pour ne pas laisser la porte ouverte à diverses positions. 

 

Nul n'est censé ignorer la loi mais encore faut-il la comprendre !

 

Pourquoi le législateur a-t-il laissé la porte ouverte à toutes les pratiques opposées possibles ? C'est à ni rien comprendre.

DEFINITION JURIDIQUE DU LEURRE

 

Sens 1 Appât factice pour attraper le poisson. 

Appât artificiel (poisson d'étain, poisson nageur, devon, cuiller, mouche, etc.) employé dans la pêche au lancer.

 

Sens 2 Dispositif destiné à tromper. 

Objet rassemblant un ou plusieurs caractères essentiels d'un stimulus susceptible de déclencher un comportement donné, utilisé par les éthologistes dans l'étude des comportements animaux.

On sent le manque de clarté entre le texte réglementaire et la définition juridique du leurre, considéré comme un OBJET.

 

-Dans ce cas, la pêche au ver NATUREL manié n'étant pas un objet, serait autorisée pendant la période de fermeture du brochet 

 

Mais le ver est animé de façon artificielle par le pêcheur pour déclencher un STIMULUS d'attaque.

Le dispositif est le montage, l'animal et l'animation sont des STIMULI. 

 

-Dans ce cas, la pêche au ver manié serait interdite en période de fermeture du brochet. 

 

QUESTION:  ET QUE SE PASSE-T-IL LORSQUE LES TEXTES NE SONT PAS CLAIRS ?

 

REPONSE:  CHACUN LES INTERPRETE COMME IL LES COMPREND !

 

On appelle ça un "vide juridique" et voici ce que ça donne: 

 

FEDERATION DE PECHE DE SAÔNE-ET-LOIRE

Les pêches au toc, au ver manié ( y compris ver artificiel – imitation stricte), à la mouche artificielle, à la nymphe sont autorisées, car la prise d’un brochet par ces méthodes peut être considérée comme accidentelle.

Donc AUTORISEE.

 

FEDERATION DE PECHE DE VENDEE

Autorisés

Interdits

Appâts naturels au posé ou animés :

  • Ver de terre,
  • Teigne,
  • Maïs

Appâts naturels au posé ou animés :

  • Poisson vif
  • Poisson mort
  • Lard
  • Encornet

Mouches sèches ou noyées et nymphes

Streamer

Appâts artificiels au posé avec ou sans flotteur :

  • Fausse teigne,
  • Faux maïs,
  • Pâtes aromatisées

 

Tous les leurres souples, durs, métalliques et en plastique :

  • Leurres souples
  • Poissons nageurs
  • Tête plombée avec ver de terre
  • Lames vibrantes
  • Cuillères ondulantes et tournantes
  • Spinnerbaits
  • Billes de couleur vive proches de l'hameçon

Montage avec plomb fixe de couleur terne éloigné de l'hameçon :

  • Au manié :

 *En drop shot

 *A la tirette

  • Au posé :

 *Avec flotteur

 *Sans flotteur

 

Les montages :

  • Plomb palette
  • La balle brillante ou terne

Encore plus fort: INTERDITE avec une tête plombée, AUTORISEE si le plomb est éloigné du ver.

 

FEDERATION DE PECHE DES CÔTES D'ARMOR

La réglementation précise qu’il est interdit d’utiliser des techniques de pêche qui permettraient d’attraper des carnassiers de manière NON ACCIDENTELLE.

Le ver manié entre donc tout à fait dans ce cadre car en pratiquant on cible clairement les carnassiers et non les poissons blancs ou carpes, cette pratique est donc verbalisable en période de fermeture.

Donc INTERDITE.

 

FEDERATION DE PECHE DU NORD 

Pendant la période de fermeture spécifique de la pêche du brochet, est interdite, dans les eaux classées en 2ème catégorie, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, à la cuiller, au toc, à la dandinette même avec une balle brillante, à la crevette, au ver manié, avec un morceau de lard et aux autres leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle .

Donc INTERDITE

 

FEDERATION DE PECHE DE L'AVEYRON

La loi interdit, afin de protéger l’espèce brochet, l’utilisation de certains leurres et appâts.

Les spécialistes s’accordent à dire qu’il est plus aisé de capturer un brochet sur un montage doté d’un poisson mort ou un poisson nageur que sur un ver de terre manié ou une de ses imitations, qui lui a de plus grandes chances de capturer un sandre.

Une balle nickelée au-dessus d’un triple, peut tout à fait être dandinée.

Même chose pour le plomb palette, il est tout à fait légal en cette période de fermeture.

Donc AUTORISEE

 

FEDERATION DE PECHE DE LA GIRONDE

  • Pendant la période de fermeture de la pêche du brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, à la cuiller et à toute forme de leurres (dandinette, ver manié…) est interdite.
  • Donc INTERDITE

Je pourrais ainsi multiplier les exemples, y compris ceux des fédérations qui ne se prononcent pas.

 

J'ai même trouvé, dans mes recherches, un ARRETE PREFECTORAL qui précise "AUTORISEE".

 

LE SEUL POINT SUR LEQUEL TOUS SONT D'ACCORD...C'est la moindre des choses!...EST L'OBLIGATION DE RELACHER UNE PRISE, QUELLE QUE SOIT SA TAILLE.

Là, BRAVO, en période de fermeture, il fallait y penser !

 

Dans ce cas, il ne reste plus qu'à poser la question à l'ONEMA...qui accuse réception des messages mais NE REPOND PAS !

 

Je lis aussi que ce qui n'est pas explicitement interdit est autorisé.

C'est faux et c'est même le contraire.

Tout ce qui n'est pas explicitement autorisé est implicitement interdit car c'est au pêcheur de prouver sa bonne foi et non l'inverse.

 

AH ELLE EST BELLE LA PECHE EN FRANCE ! Vous interprétez...jusqu'à ce qu'un pêcheur se retrouve devant un tribunal dont la décision fera jurisprudence.

 

 

Y A-T-IL UN VOLONTAIRE QUI ACCEPTE D'ALLER PECHER SOUS LE NEZ DES GARDES DE L'ONEMA, POUR VOIR ? 

 

Dernières nouvelles: J'ai saisi le Tribunal administratif ainsi que le Ministère de l'Ecologie et du Développement durable.

 

Je communiquerai les réponses mais je ne me fais pas d'illusion.

 

Ils vont invoquer le "vide juridique".

MESSAGE A L'ONEMA
Bonjour,

Je vous serais très obligé de bien vouloir m'éclairer sur un point
précis de la réglementation de la pêche en eau douce.

"La pêche au ver manié en période de fermeture du brochet est-elle
autorisée ou prohibée ?"

A mon avis, dans la mesure où le ver est manié par le pêcheur et est donc animé
de mouvements qui ne lui sont pas naturels, il y a interdiction.
D'autre part, la définition juridique du terme leurre me conforte dans cette idée:
-Appât artificiel (poisson d'étain, poisson nageur, devon, cuiller, mouche, etc.) employé dans
la pêche au lancer.
-Objet rassemblant un ou plusieurs caractères essentiels d'un stimulus susceptible de déclencher
un comportement donné, utilisé par les éthologistes dans l'étude des comportements animaux.
Certaines fédérations départementales expriment l'autorisation.
D'autres l'interdiction.
Un arrêté préfectoral d'un département, au moins, la considère comme autorisée.
Le texte de référence du Code de l'environnement n'est pas précis sur ce point et
la fédération de Seine-et-Marne se garde bien de prendre position.
Il ne reste qu'une part d'interprétation et je le regrette parce que cela constitue un vide juridique.
J'administre pour mon plaisir un site de pêcheurs à grande audience puisqu'il reçoit entre 400 et 900 visiteurs par jour.
http://www.pecheurdumorin.fr
Je souhaiterais communiquer une information vérifiée.
Pouvez-vous m'éclairer sur ce point ?
Je vous en remercie.
André MARINI andre.marini@free.fr

Publié par André Marini - dans Règlementation
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 20:00

 

Le terme "waggler" vient de l'anglais "to wag" qui signifie "remuer", très original lorsqu'il s'agit de pêche.

 

Plus simplement, le waggler est une longue plume plombée pour faciliter le lancer et le plus souvent utilisée pour la pêche à l'anglaise.

 

Il en existe bien des formes, plus ou moins longues, plus ou moins plombées, plus ou moins portantes.

 

 

 

Mais ce qu'elles ont toutes en commun est de n'être attachées que par le bas et d'être plombées. 

Voici les miennes, tout à fait classiques.

 

Comme vous pouvez le voir, elles sont de tailles différentes donc plus ou moins de quantité de balsa, et le lest est de grammage différent.

 

On voit d'ailleurs parfaitement le lest qui a la particularité de se dévisser pour un rangement moins risqué pour l'intégrité du flotteur.

 

 

L'originalité de ce flotteur est qu'il se fixe uniquement par l'anneau du bas.

 

Déjà plombé, il suffit d'ajouter une toute petite quantité de plombs pour l'équilibrer parfaitement et c'est ce qui lui permet d'avoir une formidable sensibilité.

 

En effet, lors de l'engamage, seule la partie terminale de la ligne, peu plombée, est entrainée par le poisson.

 

L'enfoncement du flotteur vient bien après, lorsque le fil est tendu et son attache particulière par le bas évite que son inertie soit immédiatement ressentie.

 

Passez le corps de ligne à l'endroit où vous voulez fixer le flotteur.

 

Faites un noeud coulant autour du flotteur. S'il est démonté, faites-le autour de la partie plombée.

 

 

Faites un noeud coulant en passant le fil en double par-dessus le flotteur ou par-dessus la plombée si vous l'avez démonté.

 

 

Puis resserrer ce noeud coulant.

 

Votre canne montée se présente désormais ainsi:

 

Plutôt que de faire un noeud coulant sur le fil pour fixer le flotteur, vous pouvez tout simplement mettre un stop-fil mais il risque d'avoir l'inconvénient de ne pas passer dans l'anneau terminal de la canne.

 

Certains pêcheurs coincent aussi le flotteur avec deux plombs mais je pense que le fait de déplacer les plombs pour changer de fond au lieu de défaire le noeud coulant éraille davantage le fil.

 

Pour cette pêche, on utilise de préférence une canne anglaise dont la particularité est d'avoir des anneaux petits et rapprochés pour faciliter le lancer en empêchant le fil mouillé de coller à la canne.

 

Mes propres cannes font 4,30 m et sont téléscopiques mais on peut fixer son choix sur une canne à emboitement.

 

Un petit moulinet qui serve de réserve de fil est suffisant mais à condition qu'il soit de bonne qualité parce qu'il est très sollicité.

 

Attention à la répartition des plombs.

Mal répartis, ils sont source d'ennuis et multiplient les emmêlages.

 

Voici deux montages, présentés par Kamel Barred et qui me paraissent être à la fois simples et efficaces.

 

Je suis d'ailleurs très proche de lui à la différence que je bloque mon flotteur par un noeud coulant et non par deux plombs.

 

Lorsque la ligne est lancée, forcément en amont, la coulée fera que le fil se détendra au fur et à mesure que la plume vient vers soi.

 

Dans ce cas, il faut reprendre la bannière avec la main non pêchante, comme les moucheurs, pour éviter qu'une trop grande quantité soit dehors.

 

Sinon, en cas de ferrage, c'est un manqué assuré.

 

Ensuite, lorsque la plume s'éloigne vers la fin de coulée, on restitue progressivement le fil, toujours avec la main non pêchante, mais en gardant toujours la bannière tendue.

 

Cette pêche est une pêche à la coulée mais permet d'aller beaucoup plus loin, là où on touche de plus beaux poissons.

 

Je la considère à mi-chemin entre la coulée ordinaire sous la canne et la pêche au feeder, sans plume et immobile, évidemment, mais plus lointaine.   

25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 11:23

 

L'une des difficultés, lorsqu'on pêche au feeder, est de faire en sorte que le bas de ligne, quelle que soit sa longueur, n'accroche pas le corps de ligne ou, à plus forte raison, le feeder surtout si l'on pêche avec une cage grillagée.

 

Il existe pourtant une façon très simple d'éviter totalement cet inconvénient, sans manipulation ou montage particulier et ceci ne prend qu'une seconde.

 

Pour cela, quels que soient votre montage et la longueur de votre bas de ligne, il suffit de rentrer l'hameçon dans l'amorce de la cage.

 

 

Présenté ainsi, vous pouvez lancer votre ligne sans crainte.

-Accrocher l'esche au bout de l'hameçon.

 

-Bourrer le feeder comme habituellement.

 

-Avec le doigt, tasser l'amorce du côté pêchant (Evidemment !).

 

-Placer l'hameçon dans cette partie tassée.

 

-Mettre un peu d'amorce par-dessus pour qu'au lancer, l'hameçon ne se décolle pas. 

 

Voici ce que cela donne en position de lancer:

 

 

Lorsque vous lancez, l'extrémité du bas de ligne reste prisonnière de la cage mais se libère très vite, laissant  ainsi apparaître votre esche.

 

Prenez soin, en contrôlant la descente, de toujours garder le fil tendu de façon à ce que l' ouverture pêchante du feeder soit toujours orientée vers le large.

 

Pour cela, il suffit de relever très légèrement la canne au moment où l'on sent que la cage touche le fond. 

 

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 08:29
La pêche en Seine-et-Marne Marne et Grang Morin

Je vous présente une excellente vidéo de préparation de l'amorce à base de pellets puis de pêche au quiver.

On remarquera que le quiver utilisé est de 1/2 ozen, soit environ 15 grammes pour l'amener à la verticale.

C'est donc particulièrement sensible et adapté à la pêche du petit poisson à condition de ne pas dépasser le 14 centièmes comme corps de ligne et le 12 centièmes, voire le 10 centièmes, comme bas de ligne.

 

Voici d'ailleurs un scion "quiver" de cette sensibilité mais ne vous fiez pas à la couleur de la pointe car elle varie selon les marques.

 

 

De plus, pour nous avec l'habitude, pas besoin de tester le scion pour savoir quel poids amènera la pointe à la verticale.

 

Le doigt suffit.

 

 

Voici maintenant la vidéo que je vous conseille de regarder en plein écran.

Consacrons-nous à cette méthode de pêche aux multiples facettes parce qu'il ne faut pas oublier que le brochet ferme demain, dimanche 25 janvier 2015.

23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 10:51

ATTENTION:

 

Je ne vois aucune publicité intempestive sur mes ordinateurs de bureau, MAIS  je viens de découvrir qu'il y en a sur mon portable.

 

Pourtant, ce site ne doit pas présenter de publicité.

 

En effet, je n' ai jamais accepté l'offre de l'hébergeur de me rémunérer avec, en contrepartie, la diffusion de quelques encarts.

 

Vous ne devez donc pas avoir d'encarts publicitaires sur le blog des "Pêcheurs du Morin".

 

S' il y en a, comme sur mon portable, passez adwcleaner de chez XPLODE

 

Si cela ne suffit pas, suivez ce lien car ces encarts sont installés par "storm-alert" contre votre gré et le mien et il est particulièrement résistant.

 

COMMENT SUPPRIMER STORM ALERT

 

La version gratuite "anti-malware" est suffisante. Votre ordinateur sera nettoyé mais pas "immunisé". 

Publié par André Marini - dans Correspondance
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 09:04
La pêche en Seine-et-Marne

Pêcheurs de cette AAPPMA qui se dévoue pour vous offrir les meilleures conditions d'exercer votre passion dans un cadre superbe, entendez cet appel.

 

Il est toujours très décevant pour un Président et son équipe de voir des pêcheurs sur son parcours et peu de participants aux Assemblées générales.

 

VOUS NE POUVEZ VOTER QU'UNE SEULE FOIS.

21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 19:00

Pour nous, pêcheurs au quiver et au feeder, la recherche de petites astuces est notre préoccupation constante.

 

Bien que "to quiver" signifie "trembler ou frémir" en anglais et que "a quiver" signifie "un tremblement", ceci ne nous suffit pas.

 

Comment faire en sorte que le tremblement de la pointe (quiver-tip) soit encore mieux adaptée aux poissons particulièrement méfiants ?

 

On a donc imaginé que la pointe qui tremble (quiver-tip) devienne la pointe qui danse (swing-tip) et c'est ainsi qu'est née une véritable méthode grâce à un petit accessoire fixé sur le scion: le swing-tip qui va permettre de mieux détecter la touche.

 

Le swing-tip est tout simplement un petit morceau de gaine silicone collé sur le scion.

 

Dans ce cas, la sensibilité du quiver n'a qu'une importance relative puisque ce n'est plus la pointe qui va indiquer la touche mais le mouvement du bout du scion, véritablement articulé par le swing-tip.

Bien entendu, la disposition de la canne et de la ligne va être différente de la position de pêche classique, perpendiculaire ou parallèle à la rive.

 

Posée sur deux supports penchés en direction de la surface la canne forme un angle de 25° environ avec la verticale.

 

Le fil est tendu de façon que le swing-tip, qui laisse pendre le bout de scion, change de position à la touche.

 

Quand le poisson engame, la tension se relâche, le swing-tip prend une position verticale.

 

 

Quand le poisson exerce une traction, le swing-tip se soulève. 

 

 

C'est donc cet accessoire que le pêcheur surveille.

Fabrication maison:

 

1)-D'abord couper le scion mais pas n'importe où.

 

2)-La partie pendante fait environ 25 centimètres et attention de laisser une place suffisante entre les anneaux pour passer puis coller la gaine.

 

3)-On réunit les deux parties entre elles avec de la gaine thermo-retractable. 

 

4)-On chauffe pour que la gaine se rétracte et fasse la jonction entre les deux parties du scion.

 

Voyez que ce n'est pas bien compliqué.

 

Oui, mais reste le ferrage !

 

Dans ce cas, il faut mieux utiliser l'auto-ferrage.

 

Reste aussi à ramener le poisson avec un bout de canne qui pendouille !

 

Bah, vous faites comme vous pouvez.

 

Sympa le gars, mais reste le sacrifice d'un scion !

 

Bon, j'ai compris ! Il ne me reste plus qu'à dire ce que je fais.

Qui vous oblige à mettre un swing-tip ?

 

Si vous enfilez un bout de gaine de silicone au bout du scion, vous obtenez exactement le même résultat pourvu que cette gaine soit assez longue.

 

Prenez de la gaine de fil électrique de 2,5 et, surtout, ne la chauffez pas ! Sinon elle perd sa rigidité relative.

 

 

3 centimètres enfilés sur la pointe du scion, un trou pour que le fil puisse passer avant l'anneau sinon vous coincez le fil puis une dizaine de centimètres de gaine au-delà de la pointe du scion.

 

Vous n'achetez rien, vous ne vous cassez pas la tête dans des fabrications périlleuses, vous enlevez cette gaine quand vous voulez et vous ne sacrifiez pas un scion.

 

Ou, encore plus facile et qui ne demande aucun bricolage particulier, enfoncez un peu en force la gaine dans l'anneau terminal. C'est ce que je fais.

 

Vous faites comme vous voulez mais moi, il y a bien longtemps, même avant que l'on affuble ce petit stratagème d'un nom anglo-saxon, que je pratique comme cela sur le petit poisson très difficile.

 

Je me demande si, en fin d'article, il ne faut pas que je fasse un lexique !

-tip:pointe

-quiver-tip:  pointe du scion tremblant

-quiver:  scion tremblant

-swing quiver:  scion tremblant qui se met à danser. Et oui, c'est ça !

-quiver swing-tip: la pointe dansante du scion tremblant.

 

NON MAIS ! OU VA-T-ON ?

 

Heureusement que les asticots s'appelaient déja comme ça avant la deuxième guerre de cent ans sinon nous pêcherions avec des "maggots" ou des "worms". 

 

Encore que..."pinkies" ou "gozzers ! "

19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 09:17

C'est la saison, parlons-en, même si les conditions atmosphériques ne sont pas particulièrement favorables pour le poisson comme pour le pêcheur.

 

La température ne nous pousse pas vraiment à  mettre beaucoup le nez dehors mais, surtout, l'état de nos rivières nous en éloigne au profit des plans d'eau plus calmes.

 

Après tout, pourquoi pas, même s'il ne reste que quelques jours avant la fermeture du brochet et, par voie de conséquence des autres espèces puisque toutes les méthodes susceptibles de prendre un grand bec seront interdites.

 

Pour la pêche au ver de terre, attention APRES la fermeture.

-S'il est posé au fond, statique, vous êtes en règle.

-Si vous l'animez, vous êtes en infraction.  

En ce moment et pour quelques jours encore, comme le poisson est bien souvent posé au fond dans les couches un peu plus chaudes, la pêche à gratter semble la plus adaptée en offrant aux carnassiers une proie lente et facile pour un poisson économe de sa dépense d'énergie.

MONTAGES

 

On utilisera, de préférence:

 

1)-Des montages sur des petites tête plombées.

            

 

 

2)-Le montage DROP SHOT

 

 

3)-Le montage CAROLINA ou montage TEXAN PLOMBE

 

L'avantage de ces trois montages est de permettre des animations lentes, privilégiant les pauses et les petites animations sur place, près des postes où sont supposés se trouver les brochets près des poissons fourrage.

C'est aussi le moment de privilégier le plomb palette qui présente l'avantage de pouvoir torsader le tresse afin de diminuer les riques de coupures par un biochet et de pouvoir utiliser un triple.

 

4)-Le montage plomb palette.

 

LES LEURRES A PRIVILIEGIER AVEC CES MONTAGES:

 

 1)-Les Jigs

 

 

2)-Le Drop Shad

 

 

3)-Le Crazy Craw,

 

 

 4)-Le Skeleton,

 

 5)-Le Baby Buster

 

 6)-Le Conqueror.  

 

Vous pouvez, bien entendu, ajouter de l'attractant, en principe plus efficace en eau froide.

 

Il suffit d'y croire.

 

Je pense qu'avec ce matériel, vous êtres prêts à affronter les jours de froid qui se préparent.

 

Mais quand on aime, on ne tremble pas. 

Publié par André Marini - dans La pêche au leurre
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 09:51

Je vous laisse en tête à tête avec ce quiz sur les leurres fréquemment utilisés.

 


Service offert par Quizz.biz
 

Publié par André Marini - dans Jeux et quizs
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 19:42

Pour connaître l'origine géographique de nos visiteurs, cliquez sur le compteur "online" qui indique le nombre de personnes connectées puis sur "ORIGINE 1".

Lire la suite

Publié par André Marini
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 19:05
Compte-rendu de la 90ème Assemblée générale de l’AAPPMA de Crécy-la-Chapelle et ses environs.

Compte-rendu de la 90ème Assemblée générale de l’AAPPMA des pêcheurs à la ligne de Crécy-la-Chapelle et ses environs qui s’est tenue le dimanche 11 janvier 2015.

 

Société créée en 1924

 

283 pêcheurs pour 2014.

 

Plus de 250 enfants encadrés par l’AAPPMA de CRECY LA CHAPELLE au cours de l’année 2014.

Le Président, M. Serge AVANZINI, ouvre la séance.

Il remercie les pêcheurs de leur présence ainsi que les parents et élèves de l’Atelier Pêche Nature, conscients et respectueux des efforts du bénévolat de la part de toute l’équipe de pêche.

Il salue les Présidents des AAPPMA de la FERTE SOUS JOUARRE, COUILLY SAINT GERMAIN , DAMARTIN SUR TIGEAUX.

Il présente ses vœux pour l’année 2015.

Le Président demande une minute de silence en hommage aux victimes des actes de barbarie subies par nos compatriotes, aux Forces de l’Ordre, aux pêcheurs disparus au cours de l'année.

Il rappelle que toutes les personnes présentes sont CHARLIE et qu’elles participeront au rassemblement, organisé par la Mairie de CRECY LA CHAPELLE à 11 heures en mémoire des victimes des attentats perpétrés par des barbares.

Bilan des actions 2014

-Janvier 2014 : Alevinage

 

- Février : Nettoyage des bordure du GRAND MORIN.

 

- 8 mars : Ouverture de la truite, alevinage de truite portion soit 3 au kilo

 

-Jeudi 20 mars 2014: Visite de la frayère du marais avec 24 élèves du lycée Fénelon

 

- jeudi 1er mai : Ouverture de la pêche aux brochets

 

- Mai / Juin : Sorties Découverte-Nature et pratique de la pêche avec les enfants

des écoles de Villiers sur Morin

 

- Lundi 5 mai 2014 : Animation en salle pour 3 classes CM1-CM2-CE2 sur la rivière et les poissons.

 

- Mardi 6 mai 2014 : 2 classes CP-CE1, en deux groupes.

Un le matin et un l’après midi, recherche d’insectes sur le terrain puis construction de l’aquarium en salle.;

 

- 1er Juin : Fête de la pêche ouverte à tous,.

Animations pêche, matériels et esches et amorces sur place encadrée par les membres de l'AAPPMA.

Barnum, barbecue, tables et bancs à disposition des personnes désireuses de se joindre à nous pour manger.

 

- Mardi 10 juin 2014 : 2 classes séparées en deux groupes pour 1h 30 de pêche puis 1h 30 pour la recherche des insectes aquatiques.;

 

- Lundi 16 juin 2014 : 2 classes séparées en deux groupes pour 1h30 de pêche puis 1h30 pour la recherche des insectes aquatiques..

 

- 22 Juin : Concours de pêche AAPPMA, route de Serbonne.

 

- 28 et 29 juin : Journées du sport en plein air organisées par la communauté de communes du pays Créçois : Animations, pêche encadrée par les membres de l’AAPPMA au lieu-dit Pré Manche à Crécy-la-Chapelle avec lâcher de truites.

 

- Juillet : Sortie en matinée avec enfants handicapés cassed de MEAUX,

 

-Août : 2 sorties animations pêche au Pré manche avec les enfants handicapés du centre CMPA de Neufmoutier.


- 14 Septembre 2014: Forum des Associations à Crécy-la-Chapelle

Plus l’encadrement des enfants de l’Atelier Pêche -Nature.
18 séances de pêche dont 12 en étang et 6 en salle.

Prévision des actions 2015

1 -11 janvier 2015 Assemblée générale AAPPMA de CRECY LA CHAPELLE.

Rendez vous 9 h00 en mairie salle des fêtes de CRECY LA CHAPELLE .

 

2-Fin février : Journée mondiale des zones humides avec vidéo projection et visite de la frayère pour les écoles et lycées.

 

3-Dimanche matin 1er mars 2015 : AG Groupement Challenge Lucien Robert.

Rendez-vous à 8h30 en salle des Fêtes de la Mairie de CRECY LA CHAPELLE.

Vers 13h00 : Fin de la réunion , pot de l'amitié et restaurant pas encore défini.

 

4-Mai : Sortie avec les écoles. Calendrier à définir.

 

5-31 mai 2015 : Festinature 9h30 -18h00 au château de QUINCY VOISINS avec simulateur et poissons naturalisés.

 

6-Dimanche 7 juin 2015 : Journée nationale de la pêche avec animations pêche et barbecue le midi.

Barnum, tables et bancs sur place ,

 

7-Samedi 20 et dimanche 21 juin 2015 : Journée du sport en plein air avec lâcher de truites.

Barnum, tables, bancs et barbecue sur place.

 

8-Juillet : 2 sorties avec les enfants handicapés de MEAUX .

 

9-Dimanche matin 14 juin : Concours de pêche Lucien Robert , route de SERBONNE.

10-Août : 2 sorties prévues avec les enfants handicapés de NEUFMOUTIERS EN BRIE.

 

11- Forum des Associations.

Installation le samedi après midi 5 septembre 2015 à16h00 .

Tenue le dimanche matin 6 septembre 2015.

Lieu non encore défini.

 

12-Plus encadrement des enfants de l'atelier Pêche Nature

soit 18 séances de pêche et cours pratiques

Autres questions à l’ordre du jour.

1-Etang de l’Atelier Pêche Nature : Les études des sédiments vont être effectuées.

Ensuite si les résultats sont bons, les démarches concernant les travaux et le financement vont pouvoir commencer.

 

2-Le président explique aux pêcheurs que la demande de créer des trouées parmi les nombreux arbres qui bordent les rives du Grand Morin par endroit afin d’ aménager des postes de pêche sera faite auprès du syndicat du Grand Morin sur lots de pêche de l'AAPPMA de Crécy la Chapelle et ses environs

 

3-Les gardes de pêche assermentés de Couilly et Crécy seront présents sur les lots de pêche des communes de Montry , Couilly, Saint Germain, Tigeaux, Dammartin et Crécy.

 

4-La continuité écologique a été abordée.

Le président rappelle son intérêt pour la qualité de l’eau et de son environnent.

Il lit le texte de son interview dans le Morin f’eau n°2 publié sur le site du Sage des deux Morin. (www.sage2morin.com).

Il rappelle que l'AAPPMA est pour la continuité écologique et qu'il est prévu des aménagements pour éviter l'effondrement de la masse d’eau sur certain secteurs

 

Réponse de M AVANZINI (Représentant la Fédération de Pêche et de la Protection du Milieu Aquatique de Seine-et-Marne, en tant que membre du bureau de la CLE et MEMBRE de la CLE du Sage des deux Morin).

 

« Le rétablissement de la continuité écologique est un atout majeur pour notre territoire dans le développement du tourisme et du monde de la pêche, sans parler des retombées économiques ainsi générées.

En renaturant nos cours d’eau, nous retrouverons des eaux de bonne qualité et restaurerons les fonctionnalités permettant une reproduction naturelle des espèces menacées.

Les freins à son rétablissement sont de convaincre les élus et autres acteurs des erreurs commises dans le passé et des effets néfastes du non rétablissement de la continuité écologique. »

 

5-Le président rappelle qu'il serait souhaitable qu'une aide de la communauté de Communes du Pays Crécois soit faite par les écoles afin de résoudre le problème du transport suite à la disparition du car de Crécy pour les des enfants des écoles lors de nos différentes actions de sensibilisation concernant la faune aquatique, la protection de l’eau et de son environnement.

Certaines de nos actions ne pourront se réaliser sans le bus, précise le Président.

 

6-Il précise que l’obtention des subventions afin d'encadrer les enfants de l 'APN, les enfants des écoles, les lycéens, les enfants handicapés et les autres

est de plus en plus difficile pour certaines associations.

 

7-Cartes de pêche 2015 :

Changement puisque les cartes inter fédérales permettent de pêcher dans 91 départements dont l’Urne, l’EGHO et le CHI au lieu de 71 l'année dernière.

Pour les cartes découverte moins de 12 ans , 1 canne tous modes de pêche au lieu de 4

Les tarifs et les points de ventes de nos cartes de pêche sont visibles sur notre site internet

www.aappma77.free.fr

 

8-Droits de passage

La rivière « le Grand Morin » étant classée Domaine Public, le droit de passage sur le chemin de hallage ne peut pas être interdit (article 424 du code rural, la loi n°65409 du 28 mai 1965)

Tout propriétaire, ne peut pas entraver le passage et les droits de stationnement aux pêcheurs pour la pratique de la pêche.

Article l 2131-2 : Les propriétaires riverains d'un cours d'eau ou d'un lac domanial ne peuvent planter d'arbres ni se clore par haies ou autrement qu'à une distance de 3, 25 mètres. Leurs propriétés sont grevées sur chaque rive de cette dernière servitude de 3, 25 mètres, dite servitude de marchepied.

Tout propriétaire, locataire, fermier ou titulaire d'un droit réel, riverain d'un cours d'eau ou d'un lac domanial est tenu de laisser les terrains grevés de cette servitude de marchepied à l'usage du gestionnaire de ce cours d'eau ou de ce lac, des pêcheurs et des piétons.

Comptant sur votre autorité de Maire et de votre compétence pour demander aux propriétaires de faire respecter ce droit de passage.

 

9-Le Président donne la parole à M. THOMERET, Trésorier, pour le rapport financier. Les comptes de l’AAPPMA sont bien gérés.

Les deux vérificateurs aux comptes donnent lecture de leur rapport après avoir examiné les comptes de la Société de Pêche et donnent leur quitus pour les bons états des comptes et leurs tenues.

 

10-Le président rappelle que les nouvelles cartes de pêches pour l’année 2015 sont en vente chez nos dépositaires.

GRAND rappel aux pêcheurs : il est important d’acheter sa carte de pêche auprès de l’AAPPMA où vous pêchez le plus souvent afin d’entretenir les parcours de pêche.

 

Toutes cartes de pêche achetées chez d'autres dépositaires ou marchands d’articles de pêche font que le peu d'argent qui nous revient et qui nous sert à entretenir et développer nos lots de pêche, ne peuvent se réaliser correctement car l'argent va dans les sociétés ou vous avez acheté votre carte.

Je vous rappelle l’adresse de nos revendeurs dépositaires de Cartes de Pêche :

 

A Crécy-la-Chapelle

 

Monsieur Bricolage : tél. 01 64 63 80 26

77580 CRECY-LA-CHAPELLE

Ouvert du mardi au dimanche matin inclus

 

Magasin Intermarché

77580 Crécy la Chapelle

Tél. 01 64 63 96 22 ouvert tous les jours

Vente Articles de Pêche et Esches.

 

Bureau de l’office du Tourisme : tél. 01 64 63 70 19

77580 CRECY-LA-CHAPELLE

 

Camping du pré saint Jean (CAMPING DU SOLEIL) à Crécy la Chapelle

Dépôt de vente de cartes de pêche à la journée plus cartes vacances

afin de répondre à la demande de nos amis pêcheurs hollandais.

 

A Villiers sur Morin

 

TABAC LE VILLIERS : tél. 01 64 63 92 29

77580 VILLIERS SUR MORIN

changement de propriétaire

 

Café Restaurant LA TABLE DU CURE : tél. 01 64 63 92 30

77580 VILLIERS SUR MORIN

Ouvert du lundi au samedi

 

Adresse de notre site internet http://aappma77.free.fr .

 

Le Président remercie les Communes de Crécy-la-Chapelle, Villiers sur Morin et Voulangis ainsi que les employés communaux, le secrétariat de mairie pour leur gentillesse et l’aide apportée tout au long de l’année, les Maires des communes environnantes, la Communauté de Communes pour leur soutien et les commerçants de Crécy et des villages environnants.

 

Le Président

 

Serge AVANZINI.

15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 12:07

On connait le nougat de Montélimar.

 

 

On connait les calissons d'Aix.

 

 

On connait l'andouille de Vire

 

 

MAIS CONNAISSEZ-VOUS LA SPECIALITE DE DAMMARTIN EN GOËLE ?

 

Comment ça, NON ? Vous ne lisez pas "Cuisine facile" ?

 

Les petits beurres farcis aux pruneaux , voyons !

 

                         

             Fabriqué à DAMMARTIN EN GOËLE PAR LE G.I.G.N

               

     Groupement Interprofessionnel des Gourmandises Naturelles  

Publié par André Marini
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 09:49
Publié par André Marini - dans Articles divers
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 09:00
BIENVENUE A TOUS NOS AMIS DES QUATRE COINS DU MONDE DEPUIS LE 25 DECEMBRE 2014.

Bienvenue à nos 4.248 lecteurs français depuis le 25.12.2014.                            

(France: 4.248)

 

مرحبا بكم في 580 زوار المغرب العربي منذ 25 ديسمبر 2014                                                    

(Maghreb: 580)

 

Bienvenue à nos 135 lecteurs belges depuis le 25.12.2014.                                    (Belgique: 135) 

 

Welcome to our 109 visitors from the United States since December 25, 2014.          (USA: 109)

 

Bienvenue à nos 49 lecteurs canadiens depuis le 25.12.2014.                               

(Canada: 49)

 

Welcome to our United Kingdom 26 visitors since 25 December 2014.               

(Royaume Uni: 26)

 

Bienvenue à nos 17 visiteurs suisses depuis le 25 décembre 2014.                       

(Suisse: 17)

 

Bienvenue à nos 11 visiteurs luxembourgeois depuis le 25 décembre 2014.      (Luxembourg: 11)

 

Willkommen in unserem deutschen Besucher seit 10. 25. Dezember 2014.          (Allemagne: 10)

 

Benvenuto ai nostri visitatori italiani dal 7 25 décembre 2014.                                

 (Italie: 7)

 

Bienvenue à nos 7 compatriotes d'Outre-mer depuis le 25 décembre 2014.

(Nouvelle-Calédonie: 7)

 

Zapraszamy do naszych gości od 5 polskich 25 grudnia 2014.                             

(Pologne: 5)

 

Bine ati venit la noastre de 4 vizitatorilor români în deoarece 25 decembrie 2014. (Roumanie: 4)

 

Добро пожаловать на наших российских посетителей с 4 25 декабря 2014.

(Russie: 4)

 

Καλώς ήλθατε στο 3 Έλληνες επισκέπτες μας από το 25 του Δεκέμβρη του 2014.

(Grèce: 3)

 

Vítejte na našich 3 českých návštěvníků od 25 prosinec 2014.

(République Tchèque: 3)

 

Bienvenido a nuestros 2 visitantes españoles desde 25 de diciembre 2014.

(Espagne: 2)

 

Laipni lūdzam mūsu 2 apmeklētājiem Latvijā kopš 25. decembris 2014.

(Lettonie: 2)

 

Velkommen til vores 2 danske besøgende siden 25 December 2014.

(Danemark: 2)

 

Добре дошли в нашите две български посетители от 25 дек, 2014.

(Bulgarie: 2)

 

Bem-vindo ao visitante Português desde 25 de dezembro de 2014.

(Portugal: 1)

 

Welkom bij de Nederlandse bezoeker sinds 25 december 2014.

(Hollande: 1)

 

2014年12月25日以来、日本人訪問者へようこそ

(Japon: 1)

 

歡迎來到中國遊客自2014年12月25日

(Chine: 1)

BIENVENUE A TOUS NOS AMIS DES QUATRE COINS DU MONDE DEPUIS LE 25 DECEMBRE 2014.
Publié par André Marini - dans Articles divers
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 18:21

On peut considérer que l'hiver est une bonne époque pour la pêche du brochet qui fait ses réserves pour l'hiver, avant la fraie, en essayant de dépenser le moins de calories possible en eau froide.

 

Il faut donc forcément adapter la technique à ces conditions.

 

Si la pêche au vif reste la meilleure formule, encore doit-on affronter le froid en pêche statique alors que rien ne s'oppose à une pêche au leurre, pourvu qu'elle soit adaptée aux circontances.

Lorsque la température de l'eau est en forte baisse, les poissons sont bien moins actifs et se réfugient dans les couches plus chaudes, souvent plus profondes, en essayant d'échapper au courant qui les oblige à dépenser leur force.

 

Mais si quelques rayons de soleil viennent réchauffer les couches supérieures, c'est du pain béni.

 

En d'autres termes, trouver les poissons fourrage est, presque à coup sûr, trouver un brochet.

 

Généralement, le brochet est en poste près des poissons fourrage et malheur à celui qui passe à sa portée comme le montre ce croquis de nos amis www.generation.leurres

LA PÊCHE DU BROCHET AU LEURRE EN FIN DE SAISON.

La meilleure approche reste donc un leurre aux déplacements lents et de faible amplitude que l'on fera vivre par des petites tirées entre-coupées de relachers et de posers au fond.

 

On privilégiera les leurres souples qui permettent ces évolutions.

LA PÊCHE DU BROCHET AU LEURRE EN FIN DE SAISON.
LA PÊCHE DU BROCHET AU LEURRE EN FIN DE SAISON.

Ou les jigs qui ont la même vocation.

LA PÊCHE DU BROCHET AU LEURRE EN FIN DE SAISON.

Si, près de vous, un pêcheur prend avec un leurre souple ou un jig maniés lentement, ne croyez pas que votre leurre ne vaut rien.

 

C'est tout simplement qu'il est passé trop vite pour qu'un prédateur, économe de ses mouvements, ne le prenne.

 

Le risque d'accrochage est important mais il vaut le coup.

 

Cependant, il ne faut pas hésiter à faire un montage extrêmement rapide et facilement interchangeable avec un point de faiblesse parce que le matériel laissé au fond est inévitable.

LA PÊCHE DU BROCHET AU LEURRE EN FIN DE SAISON.

Avec quelques centimètres de nylon après l'émerillon baril, le nylon ne peut pas être coupé et en cas d'accrochage, il faut que sa résistance soit inférieure à celle de la tresse et de la crinelle.

 

Il est confortable de préparer deux ou trois bas de ligne avant la sortie. 

LA TAILLE DU LEURRE

 

On a coutume de dire qu'il faut de gros leurres pour que le brochet consente à se déplacer MAIS...

 

Avant la fraie, et elle se prépare, les carnassiers voient leurs organes digestifs s'atrophier au profit des organes génitaux et cela ne se fait pas en un jour, à tel point qu'il n'y a plus d'alimentation pendant la période de reproduction.

 

Ce n'est pas que le brochet ne veuille pas s'alimenter, c'est qu'il ne peut pas et ne réagira que pour tuer par agacement.

 

Il me parait donc évident, lorsque la fermeture approche, d'utiliser des petits leurres destinés à un poisson qui absorbe des proies de plus en plus petites.

En résumé, la pêche du brochet en hiver est très simple...s'il ne faisait pas froid !

-Trouver le poisson fourrage. 

-Préférer une pêche dynamique à une pêche statique, à moins que vous n'utilisiez, comme moi, des vêtements et surtout des chaussettes et des chaussures spéciales...C'est par là qu'on s'enrhume !

-Préférer des leurres A QUEUE FOURCHUE (Mais oui !) 

-Utiliser des petits leurres.

-Faire des évolutions lentes.

Publié par André Marini - dans La pêche au leurre
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 10:00

Janvier est déjà bien engagé et la pêche au coup ou au posé ne sont plus des parties de plaisir.

 

Ces derniers jours annonciateurs de l'entrée dans une période froide et perturbée ne peuvent que nous inciter à passer en revue notre matériel pour la pêche au leurre.

 

Plus dynamique elle s'accorde avec une période où le carnassier en général, mais le brochet en particulier, devient généralement plus mordeur, soucieux de constituer des réserves pour l'hiver puis en vue de la préparation de la fraie pendant laquelle les organes digestifs s'atrophient au profit des organes sexuels.

 

Par voie de conséquence, c'est, pour nous le moment de controler notre matériel destiné à cet usage et, en particulier, les poissons nageurs qui constituent la base incontournable de notre équipement.

 

Vous pouvez vous reporter à l'excellent catalogue quasi-exhaustif publié par ARDENT PËCHE en suivant le lien ci-dessous:

Comme son nom l'indique, s'agissant d'un catalogue, toutes les familles sont représentées avec une explication détaillée et intéressante concernant les meilleures conditions d'utilisation de chaque modèle.

 

Mais si ce document présente l'avantage de guider nos confrères débutants, il ne fait que nous permettre d'organiser notre propre classification et d'ordonner nos connaissances issues de la pratique et de l'expérience.

 

Ces leurres se répartissent en trois grandes familles de densités différentes, avec ou sans bavette, celle-ci, lorsqu'elle est présente, étant de taille variable. 

 

Ces différences induisent forcément des nages différentes susceptibles de s'adapter à toutes les situations, à toutes les saisons, à tous les postes prospectés ou aux conditions inhérentes à l'eau (Profondeur, couleur, force du courant ).

 

FAMILLE DES POISSONS NAGEURS FLOTTANTS :

 

Les flottants sans bavette sont destinés à une pêche de surface et ne plongent pas du fait de leur poids. Ne possédant pas de bavette, ils ne frétillement pas spontanément et seuls la vitesse de récupération et les mouvements de canne animent leur nage.

 

C'est ceux sur lesquels le pêcheur a le plus d'action concernant leur nage parce qu'il pêche "à vue".

 

Ils conviennent bien à une pêche de bordure, donc à faible profondeur, ou aux endroits encombrés d'obstacles immergés obligeant à pêcher à vue.

 

Ils sont aussi conseillés pour tenter un poisson repéré.

 

 

1-Flottants sans bavette

 

 Les flottants à petite bavette sont des petits plongeurs qui ne descendent pas en-dessous d' un mètre cinquante et qui remontent à la surface dès que l'on cesse la récupération.

 

Ils conviennent aux faibles profondeurs, notamment pour un passage au-dessus d'obstacles immergés. A essayer en toute saison mais l'été demeure leur époque de prédilection, lorsque le poisson est actif en surface. 

 

2-Flottants avec petite bavette  

Les flottants à grande bavette sont sans doute les plus utilisés parce qu'ils offrent une multitude de possibilités.

 

Ils peuvent rester à la surface et n'être animés  que par des tirées brèves mais ils peuvent également atteindre des profondeurs allant jusqu'à 6 ou 7 mètres en récupération rapide faisant d'autant plus agir la poussée de l'eau sur la bavette.

 

C'est sans nul doute le type de leurre avec lequel j'ai pris le plus de poissons, perches et brochets bien sûr mais également des sandres. 

 

J'ai pris aussi beaucoup de gros chevesnes avec des modèles de couleur blanche, non sans cacher une petite déception lorsqu'après un beau combat je les ai amenés en surface, espérant tenir un beau brochet.

 

Je l'utilise le plus souvent en pleine eau en commençant par une tirée assez appuyée pour le faire plonger puis je l'immobilie souvent en l'animant sur place par des mouvements de scion avant de repartir par une nouvelle tirée sur quelques mètres pour l'immobiliser à nouveau.

 

Si l'on cesse de ramener et que l'on relache le fil, le leurre remonte en surface mais en marche arrière....qui ne s'accorde pas vraiment avec la nage du poisson réel qu'il est censé imiter...

 

J'utilise les gros modèles pour la prospection des rives en m'arrêtant à chaque trou et en balançant à doite et à gauche mais, cette fois, en ramenant assez rapidement pour que le leurre passe à proximité des obstacles ou sous les arbres qui sont autant de postes d'affût pour un brochet embusqué.

 

Si les billes en tungstène contenues dans ces modèles creux comme dans bien d'autres m'ont semblé accroître l'efficacité au début de la commercialisation, je pense que l'attrait de la nouveauté s'est considérablement émoussée. 

 

3-Flottants grande bavette

 

FAMILLE DES POISSONS NAGEURS DITS "SUSPENDEURS":

 

Grâce à leur densité proche de celle de l'eau, ces leurres plongent lentement lors de la récupération pour remonter si l'on relève la canne.

 

La taille de la bavette permet de les faire plonger à la profondeur souhaitée mais leur densité permet de les y maintenir et, ainsi, d'explorer successivement toutes les couches d'eau.

 

Les suspendeurs à petite bavette, au profil allongé, se désaxent facilement lors d'une tirée plus vive suivie d'un relacher, donnant l'illusion d'un poisson blessé en difficulté.

 

Ils plongent à faible profondeur et sont donc destinés à des eaux peu profondes ou le courant est assez vif et les postes d'affût apparents.

 

On obtient les meilleurs résultats en pratiquant des arrêts sur ces endroits de prédilection.

 

Ne pas hésiter à marquer des pauses assez prolongées lorsque le poisson n'est pas actif.

 

C'est souvent au moment où la récupération reprendra que l'attaque se manifestera.

 

4-Suspendeurs petite bavette

 

Les suspendeurs à grande bavette sont également capables, comme les précédents, de se désaxer à la récupération.

 

Par contre, la taille de la bavette les fait plonger plus rapidement.

 

Ils sont conseilllés pour une utilisation en pleine eau puisqu'ils ne sont pas capables de se faufiler aisément entre les obstacles.

 

Le guide "RAGOT" les préconise pour les poissons suiveurs mais ils m'est souvent arrivé de faire des prises de poissons intercepteurs avec ces modèles. 

 

Pour ces leurres plus que pour les autres encore, la vitesse de récupération doit varier, surtout en récupération linéaire.

 

5-Suspendeurs grande bavette   

 

 

FAMILLE DES POISSONS NAGEURS COULANTS:

 

Les coulants sans bavette

 

Je ne les présente plus pour y avoir récemment consacré plusieurs articles, en particulier au "rattlin" .

 

Je me bornerai à rappeler qu'ils sont très denses et, grâce à leur attache dorsale, peuvent être maniés à la dandine ou en récupération linéaire.

 

Ils sont actuellement, à mes yeux, les plus preneurs et offrent les plus grandes possibilités.

 

6-Coulants sans bavette avec attache dorsale

 

Pour terminer, voici les coulants à bavette.

 

Lestés, ils coulent au lancer dès qu'ils touchent l'eau. Leur nage est rectiligne à vitesse de récupération constante pour descendre si l'on ralentit et remonter lorsqu'on accélère.

 

Pour d'assez gros modèles, le choc est perceptible lorsqu'ils touchent le fond.

 

De là, découle forcément une astuce particulièrement utile pour explorer toutes les couches d'eau : Il suffit de compter les secondes qui s'écoulent entre le moment où ils touchent la surface de l'eau et celui où ils touchent le fond.

 

On peut ainsi, en gardant ou en variant cet intervalle, apprécier la profondeur à laquelle évolue le leurre, passer plusieurs fois dans la même couche ou en changer.

 

Cette indication s'avère très précieuse en cas de prise pour déterminer à quelle profondeur se trouvent les proies recherchées.

 

 

7-Coulants avec bavette 

 

 

Cet article ne prétend, en aucun cas, être une référence.

 

D'autres que moi s'y emploie avec sans doute plus de compétence et c'est pourquoi, en préambule, j' ai cité la source qui constitue mon support.

 

J'ai simplement apporté quelques touches personnelles parce que j'ai utilisé tous ces leurres, sans exception,  avec des fortunes diverses.

 

La lecture de l'excellent catalogue m'a tout simplement, une fois encore, conforté dans l'idée que, comme nous tous, j'étais un "Monsieur Jourdain" de la pêche.

 

          Pour le reste, à vous de voir... comme d'habitude !

 

Moi, j'ai mis de l'ordre dans mes maigres connaissances plus empiriques que

livresques et je n'ai pas plus d'actions dans cette maison que dans les autres. 

Publié par André MARINI - dans La pêche au leurre
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 09:32

L'article programmé aujourd'hui sera publié ultérieurement.

 

Aujourd'hui, face à la barbarie:

 

Et je pleure Ahmed MERABET, ami livryen, policier lâchement assassiné alors qu'il était blessé après être intervenu, comme lui dictait son devoir, contre les barbares qui attaquaient Charlie Hebdo.

Publié par André Marini
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 10:30

Revue de détail des leurres couramment utilisés.

 

Ils ont parfois un nom si bizarre qu'il vaut mieux avoir un document auquel se référer lorsqu'on voit surgir, au beau milieu d'un article, l'un de ces anglicismes.

 

Voici aujourd'hui la liste exhaustive de ce qui se vend et s'utilise, restant bien entendu que certains leurres sont hybrides et découlent de deux catégories.

 

Leurres souples

 


• Slug


Leurre souple imitant une limace.

 

 

 


• Octopus 


Leurre souple imitant un céphalopode.

 

 

 


• Crawfish


Leurre souple imitant une écrevisse.

 

 

 

• Swimbait

 

Leurre souple en forme de poisson trapu.

 

 

 

• Trailer


Leurre souple ajouté à un spinnerbait.

 

 

 

 

• Worm


Leurre souple imitant un ver.

 

 

 

 

• Virgule ou Twist ou Grub 


Leurre souple imitant un poisson à queue oscillante.

 

 

 

 

• Shad


Leurre souple imitant un poisson à queue vibrante.

 

 

 

• Finess shad 


Leurre souple imitant un poisson à queue fourchue.

 

 

Leurres de surface :

 


• Stickbait


Poisson nageur sans bavette.

 

 

 

 

Popper


Leurre de surface à tête particulière. Son nom vient du bruit qu'il produit lorsqu'on le ramène.

 


 

 

• Poisson à hélice


Poisson muni d'une ou deux hélices, parfois à l'avant, parfois à l'avant et à l'arrière.

 

 

Leurres lourds:


• Cuillère


Leurre tournant ou ondulant composé d'un triple et d'une ou deux palettes métalliques brillantes.

 

               

 


• Jig


Constitué d'alliages métalliques, ces leurres lourds permettent une animation rapide.

 

 

 

 

. Jig minnow 

 

Leurre lourd et effilé sans bavette qui possède une nage virevoltante et imite un poissonnet en fuite.

 

 

 

 

.Lipless crankbait :

 

Pas de bavette. La forme aplatie de la tête sans bavette fait vibrer le leurre pendant la récupération.

 

 

• Spinnerbait

 
Leurre composé d'une, deux ou trois palettes et d'une jupe de couleur simple ou panachée constituée de fils en latex. 

 

 

 


• Buzzbait 


Leurre pour la surface, composé d'une ou plusieurs hélices et d'une jupe constituée de fils en latex.

 

 

Leurres à bavette et poissons nageurs :

 

• Leurres à petite bavette ou Jerkbait 


Poissons nageurs à  petite bavette peu plongeants.

 

 

 

 


• Leurres à longue bavette ou Longbill Minnow


Leurre à longue bavette et au corps effilé qui plonge profondément.

 


 

 

 

 

• Leurre à bavette de traîne 


Leurre à large bavette.

 

 

 

 

 

 

• Shallow crankbait

 

 Petite bavette orientée vers le bas.

 

 

 

 


• Medium crankbait :

 

Bavette de taille moyenne et inclinée.

 


 

• Deep crankbait :

 

Bavette très longue et inclinée.

 

 

 

 

 

 Crankbait 


Famille de plusieurs leurres trapus à ramener rapidement en power-fishing. 

 

Le power fishing peut se traduire par "lancer-ramener".

 

C'est donc l'action qui consiste à ne pas faire travailler le leurre.

 

 

 

 

 

 

• liplessbait :

 

Pas de bavette. La forme aplatie de la tête fait vibrer le leurre pendant la récupération.

 

Ce catalogue est, jusqu'à présent, exhaustif mais pourquoi avoir cherché des noms si barbares pour des objets vendus et utilisés aussi en France, même si leur origine est anglo-saxonne ?

 

Personnellement, je n'y vois que le snobisme de quelques initiés qui parlent ce nouveau langage comme les bouchers parlent le louchébem.

 

NB: Cet article, nécessaire à notre compréhension des termes nouveaux utilisés, m'a demandé recherches et temps d' élaboration.

 

Merci de lui accorder l'attention qu'il mérite.

 

 

MES REFERENCES

 

Publié par André Marini - dans La pêche au leurre
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 11:35
RAPPEL: ASSEMBLEE GENERALE DE L'AAPPMA DE CRECY LA CHAPELLE ET SES ENVIRONS.

Amis pêcheurs

 

 

La date de notre 90 ème Assemblée Générale est fixée

 

au 2ème dimanche de janvier soit le :

 

11 janvier 2015 à 10h00

 

Salle de la Justice en Mairie de 77580 Crécy-la-Chapelle

 

 

Les cartes de pêche pour l’année 2015 sont en vente chez nos dépositaires, dont je vous rappelle l’adresse :

A Crécy-la-Chapelle

 

Monsieur Bricolage (anciennement Caténa) : télé 01 64 63 80 26

77580 CRECY-LA-CHAPELLE

Ouvert du mardi au dimanche matin inclus

 

Magasin Intermarché

77580 Crécy la Chapelle

Télé 01 64 63 96 22 ouvert tous les jours

Ventes Articles de Pêche et Esches.

 

Bureau de l’office du Tourisme : télé 01 64 63 70 19

77580 CRECY-LA-CHAPELLE

 

A Villiers sur Morin

 

Bar Tabac LE VILLIERS : télé 01 64 63 92 29

77580 VILLIERS SUR MORIN

changement de propriétaire ouvert 7/7

 

Café Restaurant LA TABLE DU CURE : télé 01 64 63 92 30

77580 VILLIERS SUR MORIN

Ouvert du lundi au samedi.

 

 

La Société de pêche de Crécy-la-Chapelle rappelle aux pêcheurs qu’il est important de prendre sa carte de pêche à L’AAPPMA local où l’on pêche le plus souvent.

Crécy, Villiers, Voulangis font partie des lots de pêche de Crécy la Chapelle.

 

Pour tous renseignements http://aappma77.free.fr adresse email aappma77@free.fr

ou bien Serge AVANZINI au 01 64 63 96 35 / 06 85 28 55 20.

 

Meilleurs vœux à tous de toute l’Equipe de L’AAPPMA de Crécy-la-Chapelle et ses environs.

 

Le Président de L’AAPPMA

 

Serge AVANZINI

 

Le contrôle des cartes de pêche

La carte de pêche est personnelle et incessible et doit obligatoirement comporter une photographie de son titulaire. Le pêcheur doit pouvoir justifier de son identité.

 

La carte de pêche doit être présentée sur le champ à tous les agents de l'administration chargés de la police de la pêche (gardes-pêche commissionés de l'ONEMA, gendarmes...) ainsi qu'à tous les gardes-pêche fédéraux ou des AAPPMA munis de leur carte d'agrément.

 

La Loi n'autorise pas le remplacement gratuit des CPMA, en cas de perte de la carte, les CPMA doivent être à nouveau acquises.

 

3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 10:00

 

 

 

Maintenant que j'ai cité ma source, je vais le faire à ma façon mais tout le mérite revient à http://www.carnassiers.com puisque l'article est de leur cru et, en plus, il est excellent.

 

Bien entendu, par courtoisie et pour les remercier, une visite s'impose.

 

Alors, VRAI OU FAUX ?

 

 

Mais ne mettez pas la pointe de votre souris sur la question parce que vous

 

dévoilerez la réponse !

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF, VOICI UN BON ARTICLE DE CARNASSIERS.COM.

Maintenenant, comptez vos réponses justes et rendez-vous sur le site de

nos confrères pour vérifier.

Publié par André Marini - dans La pêche du brochet.
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 18:00

C'est un leurre que je vous invite à découvrir si ce n'est déjà fait.

 

En cette période où l'eau est froide, le carnassier y regarde à deux fois avant de se précipiter sur une proie, soucieux d'économiser son énergie.

 

Une pêche rapide a peu de chances d'aboutir mais une proie facile, blessée ou malade a plus de chance de tenter un brochet.

 

Ce shad est un leurre souple qui, parfois, évolue comme une proie vivante s'il est manié avec une minimum d'expérience.

 

Nous nous sommes tous, ou presque, essayés au "mort manié" mais avec la difficulté de se procurer des petits poissons.

 

L' exemple figuré ici présente des particularités très intéressantes pour le sandre et le brochet du fait de la forme particulière de la partie postérieure de son corps et surtout de sa nageoire caudale qui permet des ondulations donnant dans l'eau l'impression d'un poisson blessé qui devient une proie facile.

 

Avant-hier, j'ai pris trois perches avec un modèle plus petit et plombé selon ma méthode qui permet à l'hameçon de rester toujours orienté vers le haut, évitant ainsi de nombreux accrochages si l'on pêche à la tirette.

 

Avec ce modèle, j'ai pris, hier, un brochet dans le Morin puis, chassé par ce vent pénétrant, je suis allé vers un coin abrité de Marne où, en pêchant plus profond, j'ai pris un sandre.

 

Dans tous les cas, les autres leurres employés avaient laissé le carnassier totalement indifférent.

 


Coïncidence, peut-être !

 

Ses avantages :

-Facile à manier.

-Imitant parfaitement une proie.

-Aisé à monter.

-Sa queue fourchue qui, comme chacun sait, plait beaucoup au brochet.

 

Ses inconvénients :

-Son coût élevé pour un leurre souple,

-Sa fragilité

-La difficulté de l'utiliser avec un montage Drachkovitch parce que sa grande souplesse fait que la queue s'accroche à l'un des triples pratiquement à chaque lancer.

Pour contourner cette difficulté, je prends le second triple, SUR le haut du corps. Sous le leurre, il y a beaucoup trop de risques d'accrochage.

Voici le montage, vu de profil puis de haut, presque terminé.

 

Je recommande d'utiliser une canne rigide, canne à manier ou lancer classique pourvu qu'il ne soit pas trop souple de pointe et fil en tresse pour mieux contrôler les évolutions, sans oublier un avançon en crinelle pour éviter d'être coupé par un brochet.  

 

Je peins la plombée de tête en rouge ou je l'enduis de vernis à ongles .

 

J'ai lu quelque part que le rouge, couleur sang, peut déclencher le réflexe d'attaque et lorsqu'il s'agit d'un brochet qui, comme tous les poissons, voit les couleurs, lui permet d'être précis dans son attaque car c'est, parait-il, un grand maladroit.

 

Il faut donc lui faciliter les choses.  

 

 Dans ce cas et dans ce cas seulement, je n'écrase pas l'ardillon mais j'aiguise la pointe avec une pierre à affûter que j'ai toujours avec moi.

 

Bien que le corps du leurre s'écrase sous l'attaque, le réflexe du poisson qui est pris est de se retourner dans l'eau, faisant d'autant mieux pivoter  l'hameçon qu'il prend appui sur la plombée.

 

Pour cette pratique, laisser le leurre descendre jusqu'à ce qu'il touche le fond, faire une première tirée un peu brusque pour éviter l'accrochage et tenter un gros bec qui ne manquera pas d'attaquer au moment où il pense qu'une proie facile va lui échapper.

 

Ensuite, procéder  par petits mouvements de scion en moulinant assez lentement pout faire vivre le leurre.

 

Lorsqu'il arrivera en vue, près du bord, vous serez étonnés de voir combien les évolutions semblent naturelles.   

 

Pour explorer toutes les couches d'eau, il suffit de varier la vitesse de récupération. C'est grâce à celà que j'ai pu prendre un sandre hier : Une récupération lente et peu saccadée et un sandre qui s'est dit : " ça plane pour moi ". 

Je reste persuadé que la monture Drachko est la formule la plus prenante, sauf pour la tirette.

 

En tous cas, de tous les leurres que j'ai employés cette semaine, celui-ci semble le plus meurtrier...jusqu'à ce que le poisson s'y habitue !

Publié par André MARINI - dans La pêche au leurre
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -