"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 1 au 16 août 2016

 23.771 Visiteurs

soit 1.485  lecteurs

     par jour

 

DEPUIS LA CREATION

 886.709 Visiteurs

 

 

CONTACTS

Contact administrateur 

 

Cliquer sur la photo

 

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BOCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

Recherche Par Mot-Cle Sur Le Site

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

Articles Recents

  • INTERRUPTION MOMENTANEE DES PUBLICATIONS.
    INTERRUPTION MOMENTANEE DES PUBLICATIONS pour cause de départ en cure thermale. Malgré cela, vous êtes très nombreux à consulter et j'en veux pour preuve le nombre de lecteurs largement supérieur à 1.000 par jour depuis le 1 août. Une cure s'imposait...
  • "NETTOYAGE" DU COUP AVANT LA PARTIE DE PÊCHE A LA GRAINE.
    Les deux articles précédents avaient pour but d'indiquer la façon dont j'ai "arrangé" mon coup pour pouvoir tranquillement pêcher à la graine en éliminant provisoirement les gros cyprinidés tels que le barbeau. Hier, avant de me mettre au chènevis, j'ai...
  • CACHE A GARDONS: REUSSITE TOTALE ET JE N'EN REVIENS PAS MOI-MÊME.
    Bien que ma coulée soit idéalement située, j'ai déjà fait état de mon impossibilité à prendre du gardon, à tel point que j'ai imaginé qu'il y en avait peu à cet endroit de la Marne. Pourtant, au printemps, la prise accidentelle de quelques gros specimens...
  • COMMENT ATTIRER LES GARDONS A PROXIMITE DE SON COUP.
    J' ai construit mon ponton à un emplacement idéal de bord de Marne. J'y prends sandres, brochets, barbeaux et tous les cyprinidés possibles et imaginables SAUF le gardon. Un par ci, un par là mais jamais de véritables passages durables et c'est tout de...
  • BAS DE LIGNE FLUOROCARBONE OU CRINELLE ? LES DEUX, MON CAPITAINE !
    Ce n'est pas ma période de chance. Quand je pêche le sandre avec un bas de ligne en fluorocarbone, c'est le brochet qui se décide mais lorsque je pêche le brochet avec une crinelle, il n'est pas rare que j'ai des tirées discrètes de sandres. Même un bon...
  • LES PLOMBS CATHERINE, PEU UTILISES ET POURTANT SI RAPIDES A MONTER.
    Assez peu de pêcheurs et même trop peu de pêcheurs utilisent ces plombs fendus d'une efficacité équivalente à nos plombées classiques et qui demandent quelques secondes pour être montés. A cela, s'ajoute l'avantage d'être instantanément interchangeables...
  • CONCOURS DE PÊCHE DE CRECY LA CHAPELLE ET SES ENVIRONS. LES RESULTATS ET LES PHOTOS.
    20 pêcheurs inscrits, 18 ont pris des poissons pour un poids d’ environ 15 kilos. Détail du palmarès : 1er du concours Mr LAPROYE Jean Claude LA FERTE SOUS JOUARRE 53 poissons 5080 Pts 2ème GRABARCZIK Bernard ,DARSS BONNEUIL 46 poisssons 1320 pts 3ème...
  • DANGER ! TOUS UNIS COMME L'ATTRIBUTION DE LOTS DE PÊCHE AUX PROFESSIONNELS SUR LA SEINE ET SUR LA MARNE.
    On ne recule décidément devant rien ! Après les inondations qui ont eu pour conséquence de décimer notre cheptel halieutique, voici que maintenant la menace d'attribution de lots de pêche aux pêcheurs professionnels sur la Seine et sur la Marne se précise....
  • CONCOURS DE PÊCHE DE CRECY LA CHAPELLE ET SES ENVIRONS.
    L'AAPPMA de CRECY LA CHAPELLE ET SES ENVIRONS organise UN CONCOURS DE PÊCHE Le dimanche 26 juin 2016, route de Serbonne de 9 heures à midi NB: Attention, la route de Serbonne est désormais à sens unique Toutes les indications nécessaires figurent sur...
  • ARRÊTE PREFECTORAL DE SAUVEGARDE.
    Du fait des crues exceptionnelles en Seine et Marne et du danger que courrent de nombreux poissons, le Préfet a été amené à prendre un Arrêté de Pêche de Sauvegarde ATTENTION, CELUI-CI NE S'ADRESSE QU'AUX MEMBRES D'UNE AAPPMA. Vous trouverez, ci-dessous,...

ALBUMS PHOTOS

Concours de Crécy 2014

Album du concours de pêche du 22 juin 2014

Prises 2013

Album des prises illustrant les articles 2013

Les petits Vairons créçois

Atelier Pêche Nature. Les petits Vairons sont là, quel que soit le temps !

Les copains d'abord

FLORILEGE DE PRISES

PRISES EN SEINE-ET-MARNE

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 16:33

INTERRUPTION MOMENTANEE DES PUBLICATIONS pour cause de départ en cure thermale.

Malgré cela, vous êtes très nombreux à consulter et j'en veux pour preuve le nombre de lecteurs largement supérieur à 1.000 par jour depuis le 1 août.

Une cure s'imposait dans le Gers, thermale pour Madame, foie gras et Armagnac pour moi mais je pense bien à vous.

Publié par André MARINI - dans Articles divers
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 09:20

Les deux articles précédents avaient pour but d'indiquer la façon dont j'ai "arrangé" mon coup pour pouvoir tranquillement pêcher à la graine en éliminant provisoirement les gros cyprinidés tels que le barbeau.

 

Hier, avant de me mettre au chènevis, j'ai donc, en un quart d'heure, pris les barbeaux qui effraient les gardons réfugiés dans les caches que j'ai aménagées.

 

Canne forte montée en 25 centièmes et bas de ligne en 22 centièmes sur hameçon de 12 très fort de fer.

 

Bouquet d'asticots comme esche.

 

 

Trois superbes barbeaux, placés dans la bourriche et qui sont, le soir, prêts à regagner leur élément.

 

CHALLENGE REUSSI

Publié par André MARINI - dans Trucs et astuces de pêcheurs
commenter cet article
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 08:33

Bien que ma coulée soit idéalement située, j'ai déjà fait état de mon impossibilité à prendre du gardon, à tel point que j'ai imaginé qu'il y en avait peu à cet endroit de la Marne.

 

Pourtant, au printemps, la prise accidentelle de quelques gros specimens m'a fait changer d'avis et j'ai bien été obligé de me rendre à l'évidence: Le gardon est bien présent dans la rivière, en nombre et en taille, mais mon fond vaseux, dépourvu de végétation ou de caches naturelles les oblige à chercher refuge ailleurs.

 

J 'ai donc imaginé puis fabriqué des caches artificielles en deux points de ma coulée avec une réussite mitigée : Quelques gardons mais épisodiques sur un coup largement fréquenté par les barbeaux, les gros chevesnes et depuis peu par les carpes.

 

Le gardon est un poisson timide, qui n'aime pas être dérangé lorsqu'il s'alimente à tel point que même les brèmes lui font déserter les lieux.

 

Cependant, le résultat étant quelque peu encourageant, j'y ai réfléchi un peu plus pour arriver à deux évidences:

 

1-Avant une partie de pêche, débarrasser le coup des gros cyprinidés qui y stationnent.

 

2-Faire en sorte que les caches soient aussi proches que possible de la coulée, de façon à ce que les gardons puissent rentrer et sortir rapidement.

 

FABRICATION

 

Faire des caches le long de la coulée, ce qui est rendu possible par un fond qui descend à près de 3 mètres en bordure de ponton.

 

J'ai donc placé des parpaings d'angle tout le long de la coulée, si possible, mais cela n'est pas toujours facile, avec les ouvertures vers le large.

 

Sur les parpaings, tout le long de la coulée, j'ai placé des LAMES de plaque de fibro-ciment ondulé.

 

 

Comme tout ceci se passe au ras du ponton, il n'y a aucune difficulté à le faire.

 

Il suffit de laisser descendre devant soi mais je conviens que, de la rive, ce n'est guère possible.

 

 

Sur mon croquis, figurent, au large, deux arbres immergés près desquels l'échosondeur ne sait plus où donner de la tête mais faire venir dans la coulée était, jusqu'à présent, presque impossible.

 

AMORCAGE

 

1)-En entretien, des croquettes tendres FROLIC très près du bord à raison de trois bonnes poignées en fin de partie.

Oui, je dis bien FROLIC dont le gardon est particulièrement friand !

Une boîte de maïs.

 

2)-En début de partie, pains de chènevis, commerce ou maison et quelques bonnes poignées de graines de chènevis.

 

3)-En cours de partie, grains de chènevis en rappel à chaque coulée.

 

PÊCHE

 

En début de partie, canne forte et ligne montée sur du 25 centièmes car les barbeaux et les chevesnes sont les seuls présents.

 

S'ils sont pris, nous sommes tranquilles pour un bon moment.

 

S'ils sont piqués et non sortis, il faut continuer car cela n'est pas suffisant pour "nettoyer" le coup.

 

Ensuite, canne à graînes avec amorçage de rappel exclusivement au chènevis, relativement sélectif car le barbeau prend peu la graîne.

 

MAIS NE COMPTEZ PAS PRENDRE DU GARDON SI LE GROS CYPRINIDE EST SUR LE COUP.

Je suis pêcheur passionné avec pour ETHIQUE de faire venir le poisson là où je veux plutôt que de le prendre là où il se tient naturellement.

 

J'ai réussi et j'avoue en être fier. Je mérite enfin le titre de bon pêcheur.

 

Reconstituer un fond propice sans géner l'action de pêche était mon objectif, avec des matériaux neutres et non polluants, bien entendu.

 

J'ai enfin concrétisé ma réussite hier même si cela m'a demandé du temps, de la réflexion et, surtout, de la patience, sous les yeux ébahis de l'un de mes amis, pêcheur, qui n'en est pas revenu de me voir prendre 2 énormes barbeaux avant même que l'esche ne touche le fond puis, après quelques coulées neutres, changer de canne pour passer au chènevis avec de beaux passages de gardons de très belle taille.

 

Pendant ce temps, à l'autre bout du ponton, mes cannes de fond à vif, placées dans une fosse en plein courant, tintaient de temps en temps sous la tirée d'un sandre !

 

QUE DU BONHEUR ET QUELLE JOURNEE !

Publié par André MARINI - dans Trucs et astuces de pêcheurs
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 07:48

J' ai construit mon ponton à un emplacement idéal de bord de Marne.

 

J'y prends sandres, brochets, barbeaux et tous les cyprinidés possibles et imaginables SAUF le gardon.

 

Un par ci, un par là mais jamais de véritables passages durables et c'est tout de même ma pêche préférée, à tel point que je suis obligé de m'expatrier lorsque je veux faire une partie au maïs ou au chènevis.

Me souvenant d'une aventure arrivée pas mal d'années en arrière, j'y ai refléchi.

 

A Vaires sur Marne, j'avais acheté une bonne barque de Marne à deux pêcheurs et dans la transaction, ils m'avaient aussi donné le coup matérialisé par deux fiches le long de l'ile avant la chocolaterie.

 

Que du bonheur !

 

Première journée, touche sur touche mais c'était au centimètre près.

Si ma coulée passait trop près du bord, c'était l'accroc et la casse.

Si ma coulée passait un peu plus au large, pas de touche.

J'ai fabriqué un grappin attaché au bout d'une corde solide et j'ai accroché l'obstacle, si lourd que je n'ai pas pu le monter et que je me suis laissé dériver pour tout lacher plus en aval et au large.

 

Enfin, j'allais pouvoir me faire plaisir !

 

Oui, mais voila ! Dès la première partie de pêche, j'ai compris que les gardons étaient partis et que cet obstacle était une cache d'où ils ne sortaient que si l'esche passait vraiment à proximité.

 

Croyez-moi, j'ai retenu la leçon et j'ai bien étudié le fond de mon coup actuel.

 

Pas une cache, une belle coulée, beaucoup de vase mais RIEN qui ne protège les gardons en cas d'intrus...et, à cet endroit, ils sont nombreux.

Qui ne risque rien n'a rien et j'ai reconstitué une cache en fin de coulée avec des boisseaux de cheminée et j'ai ajouté des cônes de chantier

 

 

Constituer cet assemblage sur le ponton et descendre tout cela à l'eau n'a pas été une mince affaire mais sincèrement, je ne regrette pas le mal que je me suis donné.

 

Après quelques jours d'accoutumance à ce nouvel environnement et à un amorçage régulier, les gardons prennent petit à petit possession de ces lieux.

 

Oh, ce n'est pas encore le miracle mais c'est un début très encourageant avec une progression de jour en jour.

 

La cache étant située en fin de coulée, les passages sont encore entrecoupés de temps morts au cours desquels je sais que je vais prendre un barbeau ou avoir un départ à la canne à vif placée à proximité mais en tout cas, j'ai réussi à faire venir le gardon là où je n' ai jamais pris que quelques rares isolés.

 

 

La première expérience ayant réussi, il me reste bien entendu à améliorer le système en constituant une cache le long de ma coulée de façon à ce que l'esche passe juste devant mais que les gardons, à la moindre alerte, aient peu de chemin à faire pour se mettre à l'abri et peu de chemin pour revenir sur l'amorce.

 

Voici à quoi il faut que je parvienne car, après-coup, j'ai découvert avec stupéfaction que cela existait dans le commerce !

 

Bien sûr, ceci va vous faire sourire...jusqu'à ce que vous en testiez l'efficacité !

Publié par André MARINI - dans Trucs et astuces de pêcheurs
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 08:55

Ce n'est pas ma période de chance.

 

Quand je pêche le sandre avec un bas de ligne en fluorocarbone, c'est le brochet qui se décide mais lorsque je pêche le brochet avec une crinelle, il n'est pas rare que j'ai des tirées discrètes de sandres.

 

Même un bon fluoro ne résiste pas aux dents du brochet et le manque de souplesse de la crinelle, même fine, suffit à éveiller la méfiance du sandre.

 

J'ai, par contre, remarqué que la visibilité de la crinelle n'était pas importante, pourvu qu'elle ne se fasse pas sentir à la prise du vif.

 

J'ai donc décidé de mêler les deux et, hier soir, après un brochet puis un silure, plus tard en soirée, deux sandres sont venus agrémenter mes prises. J'ai donc trouvé la solution pour ne pas avoir à changer de bas de ligne selon le moment de la journée.

C'est tout simple !

 

Sachant que le brochet ne peut couper que sur la distance qui dépasse de sa gueule, il suffit de mettre une crinelle en bout de bas de ligne mais, pour qu'elle ne donne pas de rigidité je la laisse plus longue que le fluorocarbone. 

 

C'est simple, facile à monter et particulièrement efficace pour le tout venant.

 

Que n'y ai-je pensé plus tôt ?

Voici le montage à l'état brut et l'on peut remarquer que lorsque le fluorocarbone est tendu par le vif, la crinelle, plus longue, ressemble à un brin d'herbe et reste très souple puisque libre.

 

 

Voici la partie pêchante et je fais une double boucle relianr les deux fils, crinelle et fluorocarbone, pour passer dans la boucle d l'hameçon

 

Pour garder toute sa résistance au fluorocarbone, je ne fais surtout pas de noeud mais je passe un stop-fil de très petite taille avec une petite boucle de crinelle derrière puis un micro-émerillon en descendant vers l'hameçon pour bloquer la crinelle si un brochet parvient à couper .

 

J'ai ainsi un montage très simple, solide, et qui passe totalement inaperçu puisque le crinelle n'intervient pas à la touche mais elle ne sert que lorsqu'il s'agit d'un brochet et qu'il parvient à couper.

Je monte mon corps de ligne d'une façon un peu particulière, avec simplement deux petits anneaux qui glissent l'un dans l'autre et ne provoque ni emmèlage, ni risque d'accrochage si ce n'est la plombée perdue.

 

Longueur du fil de plombée : 2 mètres

Longueur du bas de ligne: 60 centimètres.

 

Mon vif paraît donc très haut mais, en réalité, il n'est pas si haut que cela car on ne doit pas oublier que le corps de ligne est incliné lorsque la ligne est tendue.

 

 

J'évite ainsi les accrochages du vif au fond mais je rencontre l'inconvénient du lancer et du rangement.

Publié par André MARINI - dans La pêche du brochet.
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 08:00

Assez peu de pêcheurs et même trop peu de pêcheurs utilisent ces plombs fendus d'une efficacité équivalente à nos plombées classiques et qui demandent quelques secondes pour être montés.

 

A cela, s'ajoute l'avantage d'être instantanément interchangeables selon les conditions de pêche.

 

Avec la gamme complète dans votre caisson, vous pouvez ranger au rayon des inutiles les plombs fendus et autres gadgets dont le centrage sur le corps de ligne est plus qu'aléatoire.

 

Il y en a vraiment pour tous les goûts, du plus petit pour équilibrer les cannes à coup qui doivent être très sensibles, au plus gros que l'on utitlise en plombée.

LE PRINCIPE

 

Un plomb de taille variable, fendu et dans lequel on introduit une butée en plastique LEGEREMENT CONIQUE pour le fixer sur le fil.

 

 

 

La tige de blocage  en plastique est elle-même fendue pour laisser passer le fil puis, lorsque ce fil est passé, un demi-tour de la tige l'empêche de ressortir.

 

 

Le principe de ce plomb est le même, quelle que soit sa taille et sa destination mais il est forcément d'une rapidité folle à monter et là où vous voulez.

 

 

LES TAILLES

 

Il en existe pour tous les montages.

 

1)-Ligne très légère

 

 

De 0,30 grammme à 1 gramme.

2)-Ligne au coup pour le gardon en particulier

 

 

De 0,80 gramme à 2,50 grammes

3)-Ligne au coup, montage lourd.

 

 

De 3 grammes à 10 grammes

4)-Montage lourd et plombée pour ligne de fond.

 

3 gr-4 gr-8 gr-10 gr-15 gr-20 gr-30 gr-40 gr-50 gr

 

4)-Montages plus lourds

 

En dehors de ce catalogue, il y a moyen de trouver jusqu'à 60 grammes puis, pour les montages plus lourds, on peut fabriquer les plombs Catherine soi-même.

 

Percer l'olive en son centre dans le sens de la longueur avec une vrille à main. La perceuse est déconseillée car elle chauffe le plomb qui fond et casse la mèche.

 

Faire une fente avec la scie à métaux puis utiliser une gaine de fil de téléphone fendue, vidée des fils qui la composent. 

Publié par André MARINI
commenter cet article
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 07:11

20 pêcheurs inscrits,

18 ont pris des poissons pour un poids d’ environ 15 kilos.

 

Détail du palmarès :

 

1er du concours

 

Mr LAPROYE Jean Claude LA FERTE SOUS JOUARRE 53 poissons 5080 Pts

 

2ème GRABARCZIK Bernard ,DARSS BONNEUIL 46 poisssons 1320 pts

3ème JAVALOYES Laurent LA FERTE SOUS JOUARRE 29 poissons 1140 pts

4ème PARLANT Pierre CRETEIL 49 poissons 940 pts

5ème JANNAUD Paul CRETEIL 40 poissons 858 pts

 

1ère Femme

Mme PAILLAS Danielle , ESBLY 3 poissons 130 Pts Coupe Mairie de Crécy la Chapelle

 

1er vétéran JANNAUD Paul CRÉTEIL

2ème Vétéran Mr CHI-YEN MEAUX

 

1ère société classée LA FERTE SOUS JOUARRE .

 

Trophée de la BRED de Crécy la Chapelle

 

1er Créçois Mr GIROIRE Pierrick CRECY VOULANGIS

 

 

Le Président Serge AVANZINI remercie les compétiteurs ainsi que toute l’équipe de L’AAPPMA qui fait un travail remarquable à longueur d’année pour faire vivre et découvrir notre jolie région et faire travailler nos commerçants.

 

 

L’AAPPMA remercie les commerçants ainsi que les mairies de CRECY-LA-CHAPELLE et VOULANGIS et les services technique de la ville pour leur aide et l’entretien du parcours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 07:22

On ne recule décidément devant rien !

 

Après les inondations qui ont eu pour conséquence de décimer notre cheptel halieutique, voici que maintenant la menace d'attribution de lots de pêche aux pêcheurs professionnels sur la Seine et sur la Marne se précise.

 

Amis pêcheurs, mobilisons-nous pour contrer le risque de voir sandres, brochets, perches et tous autres poissons finir dans les assiettes des restaurants, au détriment de notre passion.

 

Ne nous leurrons pas,nous sommes très nombreux à être concernés !

 

La Seine et la Marne traversent de nombreux départements puis viendra ensuite le tour d'autres fleuves et rivières

Plusieurs actions sont déjà en cours et VOTRE DEVOIR DE SOLIDARITE mais aussi, votre implication directe sont d'y participer.

1-PETITION LANCEE PAR LA FEDERATION DE SEINE ET MARNE.

Fédération de Seine et Marne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

                 Siège social : 22, rue des joncs – Aubigny

                 77950 – MONTEREAU-SUR-LE-JARD

        Tél   : 01 64 39 03 08

         Fax : 01 64 10 34 85

E-mail : fed.peche77@wanadoo.fr

    www.federationpeche77.fr

                                                                                                                                            

                                                                                                     

Je soussigné (e),  (Nom et prénom) .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .   .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .

Pêcheur (Pêcheuse), membre   de l’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (nom de l’AAPPMA) :   .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .   .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .   .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .   .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  Ayant été informé par des responsables associatifs de la pêche de loisir d’une  demande formulée par les organisations de la pêche professionnelle aux filets et engins divers.

Déclare m’associer pleinement à l’action entreprise par le Conseil d’Administration de la Fédération de Seine-et-Marne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique en vue de s’opposer à l’attribution de lots pour une pratique de pêche professionnelle sur le domaine public fluvial de  :

La Seine et de la Marne

Cette pratique, qui n’est pas traditionnellement présente en Seine-et-Marne, ne correspond en aucune façon à la capacité de production piscicole des milieux concernés par la demande formulée par ces pêcheurs. Cette pratique justifiée à des fins commerciales sur des grands milieux (proximité d’estuaire de grands fleuves, grands lacs alpestres ou de barrages) ne ferait qu’appauvrir ces deux cours d’eau en espèces emblématiques (sandre et surtout brochet, lourdement déficitaire dans nos cours d’eau, justifiant pleinement les nouveaux textes limitant le nombre de captures et augmentant la taille minimale.

Non conforme à une gestion rationnelle de la ressource piscicole, déjà très déficitaire sur ces cours d’eau, cette pratique va également nuire au potentiel du tourisme halieutique.

 

                                                                                Fait à .  .  .  .  .  .  .   .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 

                                                                                Le.  .  .  .  .  .  .   .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  .  . 

                                                        Signature

Pour enregistrer, imprimer, signer puis retourner cette pétition à la Fédération de Seine et Marne, cliquer ci-dessous.

2-PETITION EN LIGNE LANCEE PAR LA PÊCHE EN SEINE ET MARNE.

 

De votre participation, dépendra la réussite ou l'échec de cette levée de boucliers.

 

Que vous soyez ou non du département de Seine et Marne, parce que vous êtes directement concerné ou solidaire, SIGNEZ EN LIGNE MAIS NE VERSEZ RIEN.

 

Je sais pouvoir compter sur les nombreux lecteurs de ce site et la photo que j'ai mise en évidence n'est pas innocente.

 

Elle représente L'AVENIR, les Petits Vairons Créçois, notre relève, dont il nous appartient de préserver le patrimoine.

Publié par André MARINI - dans Articles divers
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 10:00

L'AAPPMA de CRECY LA CHAPELLE ET SES ENVIRONS organise

 

UN CONCOURS DE PÊCHE

 

Le dimanche 26 juin 2016, route de Serbonne

 

de 9 heures à midi

 

NB: Attention, la route de Serbonne est désormais à sens unique

 

Toutes les indications nécessaires figurent sur l'affiche ci-dessous.

8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 08:32

Du fait des crues exceptionnelles en Seine et Marne et du danger que courrent de nombreux poissons, le Préfet a été amené à prendre un Arrêté de Pêche de Sauvegarde

 

ATTENTION, CELUI-CI NE S'ADRESSE QU'AUX MEMBRES D'UNE AAPPMA.

 

Vous trouverez, ci-dessous, la présentation et les dispositions du présent arrêté.

 

"Suite aux fortes crues que nous venons de subir, il se peut que des poissons restent bloqués dans des poches d’eau et ne puissent retourner dans la rivière.

 

Pour cela, la Fédération de pêche de Seine-et-Marne a adressé une demande à la préfecture afin d’obtenir une autorisation exceptionnelle de pêche de sauvegarde pour la Fédération et ses Associations.

 

Muni de cette autorisation (Arrêté préfectoral ci-joint), les membres d’une AAPPMA peuvent réaliser des pêches sauvegardes (toutes espèces à différents stades de vie) à l’aide d’épuisettes sur leurs lots de pêche.

 

Les poissons capturés seront remis à l’eau au sein du cours d’eau le plus proche du lieu de capture.

 

Comme indiqué dans l’Arrêté préfectoral, avant chaque opération de sauvetage, vous êtes tenus d’informer la Fédération de pêche de Seine-et-Marne, par téléphone (01 64 39 03 08) ou mails (fed.peche77@wanadoo).

 

Dans un délai d’un mois après votre pêche de sauvegarde, merci de bien vouloir nous transmettre un compte-rendu succinct (espèces, quantités, poids, présence ou non de juvéniles) par mails (fed.peche77@wanadoo) ou courrier (Fédération de pêche de Seine-et-Marne – 22, rue des Joncs – 77950 MONTEREAU-SUR-LE-JARD).

 

Cette remontée d’informations est importante, car elle permettra d’évaluer l’effet de cette crue sur le cheptel piscicole et définir les orientations de gestion.

 

Pour réaliser vos pêches de sauvegarde, vous pouvez également solliciter l’aide de la Fédération de pêche Seine-et-Marne qui pourrait intervenir selon sa disponibilité."

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -